14/07 12:23

EN DIRECT - Défilé du 14 juillet - Regardez l'image très forte à la fin du défilé de la médaille de la Résistance formée sur la place de la Concorde

12h22: Emmanuel Macron indique sur Twitter, après le défilé: "Ce 14 Juillet, venus d'Inde, des soldats et des Rafale défilent aux côtés de nos troupes. Nous honorons la mémoire de ceux qui ont combattu aux côtés des Français durant la Première Guerre mondiale. Ne jamais oublier."

 

 

12h15: Le Chant des Partisans est désormais entonné par le choeur de l'armée française pour célébrer le 80e anniversaire de la médaille de la Résistance. Ce chant a été créé en 1943, année de la disparition de Jean Moulin et de la création du Conseil national de la Résistance (CNR).

12h12: L'image très forte de la médaille de la Résistance formée sur la place de la Concorde:

12h01: Le défilé militaire touche à sa fin. Place maintenant à l'animation finale avec l'hommage à la Résistance. Cette animation finale commémore le 80e anniversaire de la Médaille de la Résistance “Pour obtenir l’Ordre de la Libération, il est nécessaire d’avoir à son actif une action d’éclat véritablement exceptionnelle”, avait écrit le général de Gaulle, en mars 1942, un an avant la création de cette récompense par un décret du chef de la France combattante. 

Des musiciens de la Garde républicaine et le chœur de l’armée française interprètent des marches militaires et des chants liés à la période de la Résistance et de la Libération : La marche de la Libération de Jules Semler-Collery puis Le Chant des partisans, dont le texte a été écrit par Joseph Kessel et son neveu Maurice Druon, membres des Forces françaises libres, sur une musique composée par Anna Marly. Un hommage est rendu à Jean Moulin et le drapeau de la Résistance française va être déployé.

11h59: Place au régiment de cavalerie de la Garde républicaine, qui possède environ 460 chevaux, principalement des percherons. France Info indique que ces animaux sont sélectionnés à l’âge de 3 ou 4 ans. Il est possible de reconnaître à quel escadron ils appartiennent : alezan (brun rougeâtre) pour le premier et la fanfare, bais (marron) pour le deuxième et bais-bruns pour le troisième. Et s’il est gris, c’est l’un des trois chevaux de l’étendard ou des deux timbaliers de la fanfare. Aujourd’hui, 200 chevaux défilent sur les Champs-Elysées.

11h40: Place au défilé des hélicoptères, commandé par le général de division aérienne Thierry Gouaichault. Cela commence avec les forces aériennes de la gendarmerie nationale, qui ont effectué 15.683 missions l’an passé. En France, un appareil décolle en moyenne toutes les vingt minutes.

Ce sont 28 hélicoptères de l’armée de l’Air et de l’Espace, de l’armée de Terre, de la Marine nationale et de la Sécurité civile qui se lancent au-dessus des Champs-Élysées. A noter que le H160 Guépard d’Airbus Helicopters participe pour la 1ère fois au défilé avec des Alouette, des Gazelle et des Tigre.

11h21: Pour la première fois, des agents de la SNCF participent au défilé du 14-Juillet. Au total, 49 des 1 000 réservistes opérationnels prennent part à la cérémonie. Ils travaillent pour l’armée en parallèle de leur poste dans la compagnie ferroviaire, et sont mobilisables à tout moment. “C’est la toute première fois qu’une entreprise participe à cet évènement national”, se vante la SNCF.

10H56: Ce sont désormais les Nations Etrangères qui défilent sur la Place de la Concorde. Plusieurs lycées militaires du continent africain, jumelés avec des établissements français, défilent également. Elles sont issues du Sénégal, de Madagascar, de Côte d’Ivoire, du Congo, du Bénin, du Gabon et de Guinée. C’est également la place réservée aux lycées militaires français. 79 soldats du 132e RIC ont également défilé avec des bergers allemands, belges malinois et hollandais. En tête, le colonel Vincent Despres et son chien Ovaro.

 

10h43: Le défilé aérien débute avec la Patrouille de France qui forment le drapeau français dans le ciel. Elle se compose de neuf Alphajet en formation "big nine".

Trois Rafale indiens défilent pour célébrer les 25 ans de partenariat entre Paris et Bombay, mais nous y reviendrons. Au total, une soixantaine d’avions participent au défilé : 47 de l’armée de l’Air, treize de la Marine nationale, un de la Sécurité civile (bombardier d’eau Dash 8) et des appareils étrangers (deux F-16 de l’armée belge et un Typhoon de la Royal Air Force).

10h33: Le défilé débute en musique avec un orchestre international, composé de 80 musiciens. Il rassemble la France et treize autres pays qui ont été ses partenaires au Sahel ces dernières années, dont le Canada et l’Allemagne. Cela devrait durer une douzaine de minutes environ, avec une marche militaire puis un tableau autour des musiques de monde. Suivra ensuite la place à la Patrouille de France.

10h31: Lors de son passage de revue des troupes, le président Emmanuel Macron a été hué, et visé par des "Macron démission" 

10h29: Emmanuel Macron se rend à la tribune officielle et salue le Premier ministre indien Narendra Modi

10h25: La Garde républicaine rend maintenant les honneurs au président de la République - Le défilé démarre

10h23: Emmanuel Macron arrive Place de la Concorde. La Garde républicaine rend les honneurs au président de la République, place de la Concorde. Avant de monter en tribune, il est accueilli par plusieurs membres du gouvernement, notamment la Première ministre Elisabeth Borne, le ministre des Armées Sébastien Lecornu et les secrétaires d’Etat Sarah El Haïry et Patricia Miralles. On distingue également à l’image le chef d’état-major particulier du président, le général Fabien Mandon.

 

10h09 Le président Emmanuel Macron passe les troupes en revue à bord d’un véhicule léger. Le chef d’état-major des armées Thierry Burkhard se trouve à ses côtés.

10h05: Emmanuel Macron vient d'arriver Place de l'Etoile avant de passer les troupes en revue

10h04: Le Premier ministre indien Narendra Modi vient d'arriver à la tribune officielle

10h02: Emmanuel Macron vient de quitter le Palais de l'Elysée pour rejoindre la tribune officielle. Le président est à bord de la toute nouvelle DS 7 ÉLYSÉE reprend la base de DS 7 E-Tense 4X4 300 avec un blindage intégral, un châssis allongé et des équipements spécifiques.

09h59: Brigitte Macron vient de faire son arrivée à la tribune officielle, et salue les membres du gouvernement .

09h51: Sur Twitter, Emmanuel Macron s'exprime avec un message très court : "Bonne fête nationale ! " s'est contenté d'écrire le président de la République.

 

 

09h34: Les invités de la tribune présidentielle commencent à arriver et à s'installer place de la Concorde. Parmi eux, les ministres, des élus locaux et les anciens présidents de la République.

Le Premier ministre indien, invité d'honneur, sera également présent.

09h09: Le Premier ministre indien Narendra Modi, invité d'honneur du 14-Juillet, s'est vu décerner la grand'croix de la Légion d'honneur par Emmanuel Macron a-t-on appris auprès de l'Elysée. "Cette décoration vient saluer le rôle du Premier ministre dans l’excellente relation d’amitié et de confiance qui unit la France et l’Inde", a ajouté la présidence. Le Premier ministre indien doit assister avec le président français ce vendredi matin au défilé militaire sur les Champs-Elysées. 

08h36: Pour le 70e anniversaire de la Patrouille de France, les pilotes qui vont survoler les Champs-Elysées durant le défilé vont "dessiner dans le ciel le chiffre 70, symbolique", explique sur France Bleu Paris le capitaine Laurent, pilote, second solo. "Nous avons dans notre démonstration créé quelques nouveautés", dont ce dessin du chiffre. "Je confirme que le comité d'acquisition indien a effectivement ouvert la voie à l'acquisition de 26 avions Rafale", a déclaré sur franceinfo le délégué général à l'Armement (DGA) Emmanuel Chiva. Le prix et d'autres conditions doivent encore être négociés avec le gouvernement français. "Ce sont des marchés sur lesquels on travaille pendant très longtemps et on ne divulgue pas forcément leurs montants", a-t-il ajouté.

06h28: Comment va se dérouler le défilé aujourd'hui à Paris ? Outre les troupes françaises, près d’une quinzaine de pays seront représentés durant le défilé. Parmi eux, l’Inde, invité d’honneur de ce 14-Juillet et avec qui la France célèbre cette année le 25e anniversaire du partenariat liant les deux pays. Des troupes venues de lycées militaires africains seront aussi mises à l’honneur et défileront aux côtés de celles des écoles militaires françaises. 

Le départ du défilé aura lieu au pied de l’arc de Triomphe, place de l’Etoile. Les troupes seront inspectées par les officiers généraux dès 9h30.

Le président de la République est attendu sur place dès 10h, il se rendra place de la Concorde par l’avenue de Friedland.

A 10h15, le défilé militaire débutera par les honneurs rendus à Emmanuel Macron par les 1er et 2e régiments d’infanterie de la Garde républicaine. Attendu par beaucoup, le défilé aérien débutera à 10h33. Viendront ensuite les défilées des troupes indiennes et des troupes mises à l’honneur puis ceux des hélicoptères, des troupes motorisées, des troupes montées.

A 11h51, débutera l’animation finale qui sera un hommage musical au 80e anniversaire de la médaille de la Résistance, de la disparition de Jean Moulin, mais aussi de la création du Conseil national de la Résistance et du Chant des partisans.

05h55: Au total, 130.000 policiers et gendarmes sont mobilisés pour assurer la sécurité pendant ces festivités. Pour les soirées, ce sont 45.000 membres des forces de l'ordre qui seront déployés partout en France. Un déploiement qui reprend «le même modus operandi que lors des émeutes» avec les effectifs du Raid, du GIGN, de la BRI et des blindés de la gendarmerie. De même, la CRS 8 sera déployée à Lyon, comme lors du week-end du 1er et 2 juillet.

05h03:  Plusieurs villes ont décidé d'annuler les festivités du 14 juillet. Parmi elle, bien sûr, Nanterre dans les Hauts-de-Seine, ville où Nahel est mort et qui a été particulièrement impactée par les émeutes. Dans le même département, la commune de Gennevilliers a également décidé d'annuler son feu d'artifice. En Seine-Saint-Denis, Bagnolet, Aulnay-sous-Bois, Rosny-sous-Bois ou encore Villepinte ont également fait le choix d'abandonner le traditionnel feu d'artifice.

Pas moins d’une dizaine de communes en Seine-et-Marne ont décidé de tout annuler par manque de forces de l’ordre et de secours pour assurer «la pleine sécurité de l’événement», ont précisé dans un communiqué les mairies de Pontault-Combault et Roissy-en-Brie, mais aussi celle de Torcy. 

La mairie de Strasbourg s’est inscrite sur la même lignée, indiquant que les forces de l'ordre ne seront pas disponibles. «C'est une marque de respect envers les policiers que de ne pas trop les solliciter après les émeutes», a affirmé la municipalité. La ville de Montargis dans le Loiret a aussi spécifié craindre un nouveau départ d’émeutes, et a elle aussi préféré annuler les festivités.

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de ernois
14/juillet/2023 - 15h41

et Mme M déguisée en canari, c'est trop mignon   smiley

Portrait de remarques
14/juillet/2023 - 14h39

6 ans que je ne regarde plus pour m'éviter la vue du méprisant sans être prévenu, avant que je vais devoir visionner intempestivement une scène désagréable.

Portrait de marion G.
14/juillet/2023 - 12h24

 

MAGNIFIQUE  smiley

Portrait de COLIN33
14/juillet/2023 - 10h15 - depuis l'application mobile
COLIN33 a écrit :

Borne arrive en tapotant,
l'élégance à la française ?

@COLIN33 vapotant

Portrait de COLIN33
14/juillet/2023 - 10h15 - depuis l'application mobile

Borne arrive en tapotant,
l'élégance à la française ?