25/04/2023 10:01

Qui était Tucker Carlson, le présentateur vedette, symbole de l'Amérique conservatrice, dont dont Fox News a annoncé le départ hier soir "avec effet immédiat", provoquant une onde de choc aux USA ?

Emission après émission, il est devenu l'une des voix les plus retentissantes de l'Amérique conservatrice. Tucker Carlson, le présentateur emblématique qui vient de quitter Fox News, a été accusé de populariser des thèses complotistes et racistes susceptibles, selon certains, d'entraîner des drames. Dans "Tucker Carlson Tonight", diffusée depuis 2016 et l'une des émissions les plus regardées du câble, l'animateur en costume-cravate a dressé le portrait d'une Amérique assiégée.

Par l'immigration, les manifestations de Black Lives Matter, ou encore la bien-pensance. Les yeux bleus plongés droit dans ceux des téléspectateurs, cinq soirs par semaine et pendant une heure, il commentait l'actualité d'un ton très personnel, assénant que "les hommes américains sont dans une position très délicate", ou que "le racisme anti-blanc explose à travers le pays".

Opposé à l'avortement, grand défenseur du droit à porter des armes, le présentateur pro-Trump de 53 ans n'a jamais hésité à exposer ses opinions dans une émission qui se revendiquait, sur son site, "l'ennemi juré du mensonge". Après sa récente retentissante inculpation à New York, c'est d'ailleurs à Tucker Carlson que Donald Trump a réservé sa première interview, le 11 avril dernier. A en croire ses critiques, le présentateur comptait sur la frayeur pour gagner des téléspectateurs. Jusqu'à aller trop loin? En mai 2022, une tuerie raciste avait endeuillé Buffalo, dans l'Etat de New York.

Le jeune suprémaciste blanc accusé d'avoir cherché à tuer le plus d'Afro-Américains possible avait été influencé par la théorie du "grand remplacement", idéologie d'extrême droite selon laquelle la population blanche va être supplantée par une population immigrée.

Or, dans son émission, Tucker Carlson avait évoqué des centaines de fois l'idée que les Blancs étaient remplacés par d'autres groupes ethniques, selon un décompte du New York Times. Reprenant ce chiffre, le chef des démocrates au Sénat, Chuck Schumer, avait dénoncé "un poison répandu par l'un des plus grands médias du pays". Malgré les mises en cause, Fox News a soutenu son poulain coûte que coûte, arguant de la diversité des opinions qu'il était censé représenter.

Jusqu'à lundi. L'addition salée dont la chaîne a dû s'acquitter pour éviter un procès en diffamation sur la présidentielle de 2020 a-t-elle eu raison de lui?

Lors d'un procès en 2020, les avocats de la chaîne avaient argumenté qu'étant donné la réputation de M. Carlson, tout téléspectateur était à même d'aborder son émission avec une certaine dose de scepticisme. Imperméable aux critiques, ce père de quatre enfants disait en septembre 2022 qu'"on ne devrait se soucier que de l'avis de ceux qui se soucient de vous", dans une interview au Rubin Report.

Une leçon qu'il dit tirer de son "enfance bizarre", marquée par le départ de sa mère, artiste, alors qu'il n'a que 6 ans. Elle finit par s'installer en France, et ne revoit plus ses enfants.

Elevé par son père journaliste, il marche sur ses traces en sortant de l'université après avoir tenté, sans succès, d'intégrer la CIA. Le chemin vers la gloire est long pour Tucker Carlson, qui travaille notamment pour CNN et se retrouve temporairement au chômage, autour de ses 40 ans.

Celui qui affirme n'avoir jamais eu de télévision vit loin du coeur politique des Etats-Unis, dans un coin rural du Maine (nord-est). C'est de là-bas qu'il enregistrait généralement son émission, depuis un studio aménagé pour lui.

La politique sera-t-elle pour lui la prochaine étape? Un temps, des rumeurs couraient sur sa possible candidature à l'élection présidentielle de 2024. L'intéressé avait évacué l'idée d'un éclat de rire sur le podcast conservateur "Ruthless", en juin 2022. "Je suis un présentateur de talk-show. J'aime ça".

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions