06/04/2023 12:02

Un cabinet d'avocat londonien a déposé une plainte collective au nom de 887 supporters de Liverpool victimes des graves incidents autour du Stade de France en marge de la dernière finale de la Ligue des champions

Un cabinet d'avocat londonien a confirmé à l'AFP avoir déposé une plainte collective au nom de 887 supporters de Liverpool victimes des graves incidents autour du Stade de France en marge de la dernière finale de la Ligue des champions. "887 plaintes ont été déposées à la Haute-Cour de Liverpool. Nous représentons actuellement 1076 clients", a indiqué à l'AFP une porte-parole du cabinet Leigh Day.

La plainte vise l'UEFA, désignée en février par un rapport indépendant comme la principale responsable dans les incidents "qui ont quasiment mené au désastre". Deux autres cabinets d'avocats, représentant près de 2000 autres supporters, avaient aussi annoncé leur intention de poursuivre l'UEFA en justice. Leigh Day estime qu'en échouant à assurer un environnement sûr et paisible pour les spectateurs, l'UEFA pourrait être considérée comme légalement responsable de blessures ou séquelles psychologiques subies par les supporters des Reds.

Attente interminable, supporters et familles aspergés de gaz lacrymogènes ou victimes de vols...Le dispositif de maintien de l'ordre lors de cette finale, retardée de 37 minutes et remportée par le Real Madrid (1-0), avait donné lieu à des scènes de chaos à Saint-Denis, provoquant une vive polémique en France et en Angleterre.

L'UEFA et les autorités françaises avaient initialement pointé du doigt les supporters anglais, les accusant d'être arrivés en retard au stade et d'avoir massivement présenté des billets falsifiés. L'enquête indépendante avait balayé ces accusations, dénonçant la "responsabilité première" de l'UEFA, ou celle de la Fédération française de football (FFF), ainsi que les "idées fausses" de la police française.

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions