22/04/2011 14:50

USA: 2 parlementaires interrogent Apple

Deux parlementaires américains ont écrit au groupe informatique Apple, pour réclamer des explications après que deux chercheurs eurent publié une étude selon laquelle les iPhones et iPads garderaient la trace des mouvements de leurs utilisateurs.

Le sénateur démocrate Al Franken, élu dans le Minnesota (nord) a envoyé sa lettre au patron d'Apple Steve Jobs hier, et le représentant démocrate Ed Markey, élu dans le Massachusetts, lui en a adressé une autre aujourd'hui. "Il faut qu'Apple sécurise les informations sur la localisation de ses utilisateurs, pour s'assurer que l'iPhone ne devienne pas une iTraque", a écrit Ed Markey, faisant valoir que "collecter, stocker, et révéler la localisation d'un utilisateur à des fins commerciales sans sa permission expresse est inacceptable et irait à l'encontre de la loi". Il veut en particulier savoir si une étude publiée hier par deux chercheurs britanniques, Alasdair Allan et Pete Warden, est exacte.


Selon les deux chercheurs, "votre iPhone, comme votre iPad 3G, enregistre régulièrement l'emplacement de votre appareil sur un dossier caché. Depuis l'arrivée du système iOS4 (ndlr, en juin 2010), votre appareil stocke une longue liste de marqueurs de lieux et d'heures". "Nous ne sommes pas sûrs de la raison pour laquelle Apple rassemble ces données, mais c'est de toute évidence intentionnel, car la base de données réapparaît après une opération de sauvegarde, et même après un changement d'appareil", ont indiqué les deux auteurs. 


"Ce qui rend l'affaire encore pire, c'est que le dossier est non crypté et non protégé, et apparaît sur toute machine avec laquelle il y a eu synchronisation" du téléphone ou de la tablette, ont ajouté les deux chercheurs. "La raison pour laquelle ces données sont stockées, et ce qu'Apple entend en faire - ou non - sont des questions importantes méritant d'être explorées", faisaient valoir Warden et Allan.

Ailleurs sur le web

Vos réactions