17/02/2023 16:02

Les journalistes du groupe de presse italien GEDI, comprenant entre autres les grands quotidiens La Stampa et La Repubblica, observent aujourd'hui une journée de grève pour protester contre la mise en vente de certains titres

Les journalistes du groupe de presse italien GEDI, comprenant entre autres les grands quotidiens La Stampa et La Repubblica, observent aujourd'hui une journée de grève pour protester contre la mise en vente de certains titres. "Les journalistes sont en grève pour protester contre la décision" de la direction "de mettre sur le marché des quotidiens ou groupes de quotidiens avec leurs sites et journaux, en format papier ou numérique", explique le comité de rédaction dans un communiqué.

Le groupe GEDI, propriété de la famille Agnelli, actionnaire du groupe automobile Stellantis, revendique sur son site, outre ces deux grands journaux, une dizaine de quotidiens locaux et des sites internet rassemblant environ 5,5 millions d'utilisateurs, et se présente comme "l'un des plus importants groupes de presse en Europe". GEDI, "qui était le plus grand groupe de presse et a vendu en trois ans des quotidiens historiques (...) s'ouvre de nouveau au marché", déplore le communiqué. Il dénonce "la logique du profit qui s'est rapidement substituée à celle de l'intérêt pour le territoire et l'information, en faveur duquel les journalistes ont travaillé toutes ces années".

Tout en reconnaissant que "dans un marché libre les propriétaires ont certainement le droit de vendre" des quotidiens, les journalistes rappellent que "l'information libre et le pluralisme représentent un bien délicat, essentiel à la démocratie". "Il est nécessaire d'avoir un maximum de transparence sur les futurs propriétaires et la garantie du respect des droits du travail et des employés", conclut le communiqué. Le groupe GEDI avait déjà procédé à une vente controversée en 2022, celle de l'un de ses joyaux, l'hebdomadaire L'Espresso, qui sortait à l'époque avec le journal La Repubblica. L'Espresso a été racheté par un riche entrepreneur, Danilo Iervolino, propriétaire entre autres du club de football La Salernitana, qui navigue dans la partie basse du tableau de la Serie A italienne, mais aussi d'un groupe éditorial, BFC Media.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions