17/02/2023 15:29

Trois des candidats malheureux à la présidence de France Médias Monde (France 24 et RFI) réclament de la "transparence" au sujet de la procédure qui a conduit au renouvellement de la sortante, Marie-Christine Saragosse

Trois des candidats malheureux à la présidence de France Médias Monde (France 24 et RFI) ont réclamé de la "transparence" au sujet de la procédure qui a conduit au renouvellement de la sortante, Marie-Christine Saragosse. Dans un courrier commun consulté par l'AFP, ils ont adressé une "demande d'information" à l'Arcom, le régulateur de l'audiovisuel, qui a reconduit le 11 janvier Mme Saragosse à la tête du groupe public chargé de l'audiovisuel extérieur de la France. "Nous vous demandons (...) de rendre public ou à tout le moins de nous communiquer le procès-verbal de l'ensemble des votes intervenus dans le cadre de cette nomination", écrivent ces trois candidats malheureux au président de l'Arcom, Roch-Olivier Maistre.

Les signataires sont Sylvain Attal (ex-directeur adjoint de France 24 chargé des nouveaux médias), David Hivet (spécialiste des médias internationaux) et Pierre-Etienne Pommier (entrepreneur dans le numérique). "Il nous semble en effet légitime que les modalités précises de désignation soient connues (nombre de tours, répartitions des votes entre les candidats à ces différentes étapes). Cette transparence est une garantie de confiance envers l'Arcom", font-ils valoir. "Pourquoi cette opacité?", a déclaré à l'AFP M. Hivet, selon qui la non-publication des votes "crée de la suspicion". Par ailleurs, les trois signataires mettent en doute le fait que les membres du collège de l'Arcom aient pu éviter "tout contact direct ou indirect" avec Mme Saragosse pendant le processus de nomination, comme le prévoit le règlement. "Dans le cadre des nombreux travaux qu'elle mène (...), l'Arcom nous semble en effet structurellement amenée à échanger et travailler régulièrement avec la dirigeante de France Médias Monde (...) ainsi qu'avec ses équipes", écrivent-ils. Ils demandent par conséquent à Roch-Olivier Maistre "de rendre publics ou de (leur) communiquer les agendas des rendez-vous professionnels des membres de l'Arcom durant toute la période concernée", du 27 juillet 2022 au 11 janvier dernier.

En reconduisant Mme Saragosse, 62 ans et en poste depuis 2012, pour un troisième mandat de cinq ans, l'Arcom avait indiqué vouloir "privilégier l'expérience acquise à la tête du groupe". Outre la sortante et les trois auteurs de la demande d'information, un cinquième candidat était en lice, Arnaud Ngatcha (journaliste et adjoint à la mairie de Paris chargé des relations internationales).

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Phantôme_
17/février/2023 - 17h24

Les critères de recrutement chez France Média Monde? Ne pas être un homme blanc de plus de 50 ans. Merci le wokisme.