17/02/2023 15:28

Un trio d'hommes d'affaires constitué de Stéphane Courbit, Daniel Kretinsky et Pierre-Édouard Stérin est candidat au rachat du groupe d'édition Editis, que met en vente Vivendi

Un trio d'hommes d'affaires constitué de Stéphane Courbit, Daniel Kretinsky et Pierre-Édouard Stérin est candidat au rachat du groupe d'édition Editis, que met en vente Vivendi, a-t-on appris de source proche du dossier. Le nom de ces candidats avait été révélé jeudi par le quotidien La Lettre A. Editis doit être cédé par le groupe de Vincent Bolloré pour permettre l'acquisition de son rival Hachette Livre, en même temps que la maison mère Lagardère. Ces trois investisseurs souhaitent "se mettre ensemble pour maximiser leurs chances, plutôt que s'affronter", a commenté la source, interrogée par l'AFP.

Stéphane Courbit, producteur audiovisuel, pouvait difficilement convaincre seul les autorités de la concurrence, Vivendi étant actionnaire de sa société FL Entertainment. Le Tchèque Daniel Kretinsky, entré en France via les médias (groupe CMI, qui détient Marianne ou Elle), cherche à se diversifier. Enfin Pierre-Édouard Stérin, cofondateur de Smartbox et détenteur du fonds Otium, a trouvé là des partenaires économiques solides. Les trois hommes cherchent à se répartir équitablement l'acquisition de 37% d'Editis, et à garantir son indépendance quotidienne en nommant à sa tête un dirigeant ou une dirigeante qui a fait ses preuves dans l'édition, a précisé la source proche du dossier. Interrogé par l'AFP, le vendeur Vivendi n'a fait aucun commentaire. Le nom du repreneur choisi doit être annoncé d'ici au 8 mars, selon la source proche du dossier.

La Commission européenne donnera ensuite son avis. D'après La Lettre A et le quotidien Les Échos, les autres candidats sont le groupe de presse français Reworld Media, son rival italien Mondadori, et le canadien Québecor (télécoms, médias, culture et divertissement). Editis est le numéro deux français de l'édition, avec plus d'une cinquantaine de maisons comme Robert Laffont, Plon, Julliard, Le Robert, Pocket, etc. Le groupe a par ailleurs annoncé vendredi une réorganisation de ses activités jeunesse et éducation, en séparant "deux pôles: un pôle Grand public et international, et un pôle Éducation et formation".

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions