15/02/2023 10:16

Le parquet de Lille annonce l’ouverture d’une enquête pour provocation publique à la haine raciale après l’annonce par un bar d’une soirée baptisée "Qu’ils retournent en Afrique" !

Le parquet de Lille annonce l’ouverture d’une enquête pour provocation publique à la haine raciale après l’annonce par un bar, siège de la mouvance ultradroite à Lille, d’une soirée baptisée « Qu’ils retournent en Afrique ». Ce bar, appelé "La Citadelle" avait publié sur les réseaux sociaux l’annonce de cette soirée prévue le 24 février, en « l’honneur » du député RN Grégoire de Fournas, reprenant sa déclaration lancée le 3 novembre à l’Assemblée nationale.

Le parlementaire avait été sanctionné d’une exclusion de séance pour 15 jours et de la perte de la moitié de son indemnité parlementaire pendant deux mois, la plus lourde sanction disciplinaire possible.

À l’annonce de l’organisation de la soirée, la maire de Lille Martine Aubry avait interpellé le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin sur Twitter, regrettant « qu’une fois de plus Génération Identitaire et le bar La Citadelle organisent une soirée raciste ».

Elle demandait aussi aux services de l’État « de fermer » ce cercle privé, qui se présente comme un « bar patriote » et une « maison de l’identité ». Le ministre de l’Intérieur avait assuré dans la foulée avoir « demandé au préfet du Nord d’interdire cette manifestation (…) incitant directement à la haine raciale ».

L’animateur de la soirée conteste cette décision C’est donc à la suite d’un signalement venu des services préfectoraux vendredi que le parquet a ouvert le 13 février cette enquête pour « provocation publique à la haine ou à la violence en raison de l’origine, l’ethnie ou la race », a-t-il indiqué, confirmant une information de La Voix du Nord.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Tempura
15/février/2023 - 15h43

En france tu risques moins en violent des gosses qu'en étant ouvertement contre l'immigration.