08:02

UBER annonce que le tarif minimum d’un trajet sera augmenté à partir du 1er février et désormais fixé à 10,20 euros "pour renforcer les conditions de travail des chauffeurs indépendants"

Suite à la signature d’un accord entre toutes les applications VTC et les chauffeurs, le revenu minimum par trajet pour les chauffeurs va être revu à la hausse. Cet accord est le fruit de plusieurs mois de discussions entre les représentants des chauffeurs et les applications VTC pour renforcer les conditions de travail des chauffeurs indépendants.

Uber communique donc :

"Cet accord qui fixe à 7,65€ le revenu minimum net par trajet perçu par les chauffeurs VTC est né d’une méthode de négociation unique dans le monde des travailleurs indépendants : le dialogue social sectoriel. Cette méthode qui réunit tous les partenaires sociaux du secteur autour de la table des négociations a fait ses preuves dans le monde du salariat.

C’est par exemple grâce à ce dialogue social que tous les employés du privé bénéficient d’une complémentaire santé.

Ainsi, le dialogue social au niveau du secteur VTC permet de répondre à deux demandes fondamentales des chauffeurs : bénéficier de plus de droits et protections tou en ayant la liberté et la flexibilité de générer des revenus à leur rythme.

Côté passagers, le tarif minimum d’un trajet sur l’application Uber passera à 10,20€ dès le mercredi 1er février.

Cette revalorisation tarifaire va principalement avoir un impact sur les courses de moins de 3 km. Par ailleurs, elle pourrait avoir comme effet positif de trouver plus rapidement un chauffeur disponible en améliorant le temps d’attente d’environ une minute. Cet accord est juste le début et d’autres chapitres restent à écrire.

Nous sommes déterminés à contribuer à la construction de droits et protections supplémentaires pour les chauffeurs tout en veillant à maintenir la meilleure expérience possible pour les passagers."

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de VLFELF
25/janvier/2023 - 10h53
KEYZER a écrit :

Donc si je comprends bien, uber,  qui avait axé sa raison d'être dans le marché du transport des personnes en étant moins cher que le taxi classique,  va  dorénavant proposer un prix minimum plus onéreux que les taxis traditionnels ( il me semble que c'est fixé par un décret législatif, et qu'il est de l'ordre entre 7 et 8 €)....

En outre, vu la décision des prud'hommes de Lyon de la semaine dernière , j'imagine que la direction d'uber veut à tout prix éviter la même initiative à l'ensemble des gens qui travaillent pour cette plateforme.

Par arrêté du 16 janvier 2023 publié au JO le 20 janvier 2023 fixe pour les taxis le tarif minimum à 7.30 € à compter également du 1er février prochain (vs. 10.20 € pour Uber soit 40% de plus^^).

Portrait de KEYZER
25/janvier/2023 - 08h50
vixen87 a écrit :

Ce ne serait pas plutot de la protection sociale qu'il faudrait pour améliorer les conditions de travail ?

Selon le business plan d'uber et de toutes ces plateformes, celui qui travaille pour celles ci ne sont pas des salariés ( avec le statut qui va avec) mais des auto entrepreneurs , qui ont même eux même la charge de la protection sociale, en l'occurence l'urssaf. C'est bien tout le problème des plateformes qui utilisent à fond des indépendants tout en évitant que ça leur coute quoique ce soit.

Portrait de vixen87
25/janvier/2023 - 08h14

Ce ne serait pas plutot de la protection sociale qu'il faudrait pour améliorer les conditions de travail ?

Portrait de KEYZER
25/janvier/2023 - 08h12

Donc si je comprends bien, uber,  qui avait axé sa raison d'être dans le marché du transport des personnes en étant moins cher que le taxi classique,  va  dorénavant proposer un prix minimum plus onéreux que les taxis traditionnels ( il me semble que c'est fixé par un décret législatif, et qu'il est de l'ordre entre 7 et 8 €)....

En outre, vu la décision des prud'hommes de Lyon de la semaine dernière , j'imagine que la direction d'uber veut à tout prix éviter la même initiative à l'ensemble des gens qui travaillent pour cette plateforme.