14/01 14:31

L'édition 2022 du marché de Noël de Strasbourg a connu une fréquentation "record", avec "environ 2,8 millions de visiteurs", annonce la mairie qui a ainsi dépassé ses objectifs

L'édition 2022 du marché de Noël de Strasbourg a connu une fréquentation "record", avec "environ 2,8 millions de visiteurs", a annoncé  la mairie écologiste qui, avec 15% d'économies d'énergie, s'est aussi félicitée d'avoir dépassé ses objectifs.

Cette 452 édition, organisée du 25 novembre au 24 décembre, a connu "une hausse sensible" de "30%" de fréquentation par rapport à 2021, année "de reprise" après l'édition 2020 annulée en raison de l'épidémie de Covid, a indiqué lors d'une conférence de presse Joël Steffen, le président de l'office de tourisme de Strasbourg.

Par rapport à 2019, "une bonne édition" qui s'était tenue un an après l'attentat islamiste qui avait fait cinq morts, la fréquentation 2022 est également en hausse "de 10%", a-t-il ajouté.

Dans ses années fastes, le Christkindelsmärik (nom alsacien du marché de Noël, qui se tient depuis 1570 à Strasbourg) accueillait en effet entre 2 et 2,5 millions de visiteurs, selon la même source.

"Le travail porte ses fruits (...) les gens se rendent bien compte qu'on réfléchit" et "qu'on agit", s'est félicité Guillaume Libsig, adjoint chargé des animations urbaines.

Dans un contexte économique et énergétique tendu, la mairie dirigée par Jeanne Barseghian a pris d'importantes mesures de sobriété énergétique et repensé l'implantation des plus de 300 chalets dans le centre de Strasbourg.

Les exposants avaient ainsi pour obligation d'éclairer leur chalet en LED et les horaires avaient également été adaptés, avec une fermeture à 20h, y compris le week-end. Les illuminations avaient également été raccourcies d'une semaine.

"On avait un objectif de 10% d'économie (d'énergie), on a fait 15%", a encore souligné Guillaume Libsig.

Parmi les phénomènes pouvant expliquer ces "excellents chiffres", une "confiance" retrouvée "dans l'événement" et "dans le rapport à la pandémie", auxquels se rajoute "une envie d’événements (...) rassurants, conviviaux", a estimé pour sa part M. Steffen.

"Noël est un événement-repère (...) La question qu'on se pose, c'est est-ce que cette édition exceptionnelle est contextuelle", entre le Covid et la crise énergétique, "ou le modèle structurel, la nouvelle base de fréquentation", a encore déclaré Guillaume Libsig, estimant qu'il faudra additionner les "données fiables" sur quelques années pour savoir si ce modèle est "exploitable".

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Vosegus
14/janvier/2023 - 18h06
Nantes BZH a écrit :

La semaine précédent Noël, il a fait entre 0 et -13 °C jours et nuits confondus.

Et au max 9 °C en journée sur toute la période.

Voilà.

Et je fais mes crêpes moi-même.

0 et - 13 (la nuit)c'était la semaine avant la semaine de Noël et 0° ce n'est pas froid, demandez à tous ceux qui vont faire du ski. 

La crêperie c'était un exemple. Vous pouvez même choper la gastro sur votre clavier d'ordinateur si vous avez l'habitude de le partager. 

Portrait de Nantes BZH
14/janvier/2023 - 17h40
Vosegus a écrit :

La gastro vous pouvez même la choper dans votre crêperie préférée et en ce qui concerne se cailler les miches, regardez un peu les températures qu'il y a eu pendant la période avant de vous ridiculiser. 

La semaine précédent Noël, il a fait entre 0 et -13 °C jours et nuits confondus.

Et au max 9 °C en journée sur toute la période.

Voilà.

Et je fais mes crêpes moi-même.

Portrait de Vosegus
14/janvier/2023 - 17h13
Nantes BZH a écrit :

Se cailler les meules en plein hiver avec de bonnes chances de choper une gastro : effectivement ça fait rêver.

La gastro vous pouvez même la choper dans votre crêperie préférée et en ce qui concerne se cailler les miches, regardez un peu les températures qu'il y a eu pendant la période avant de vous ridiculiser. 

Portrait de Nantes BZH
14/janvier/2023 - 15h50

Se cailler les meules en plein hiver avec de bonnes chances de choper une gastro : effectivement ça fait rêver.

Portrait de Soulejack
14/janvier/2023 - 15h28

il faudrait me payer cher pour que j'y retourne un jour.ça ne m'avait pas emballé.marché surtout surcoté.