06/12 10:28

Strasbourg: La police est intervenue ce matin pour évacuer les migrants installés place de l'Etoile - 45 personnes ont été prises en charge par les services de l’Etat - VIDEO

10h27: Le point sur ce que l'on sait ce matin

Le campement de migrants installé depuis plusieurs mois à proximité du centre-ville de Strasbourg et objet de plusieurs passes d’armes entre mairie et préfecture, a été évacué dans le calme par la police mardi matin, ont constaté des journalistes de l’AFP. L’évacuation, débutée peu après 06H00, s’est achevée vers 07H00.

Plusieurs véhicules de police avaient pris position, entourant de ruban de signalisation ce campement situé sur une place en bordure de l’hypercentre. Sous les lumières de puissants spots installés par les forces de l’ordre, quelques dizaines d’agents sont allés de tente en tente pour demander aux migrants de quitter les lieux. Ils ont été évacués dans deux autocars.

L’opération s’est déroulée dans le calme. Les journalistes et plusieurs militants associatifs présents étaient tenus à distance. Situé depuis fin mai sous les fenêtres de la mairie, ce campement sauvage a compté jusqu’à 200 personnes, venues pour beaucoup des pays de l’Est.

« 45 personnes ont été prises en charge par les services de l’État et mises à l’abri dans un gymnase aux fins d’examen de leur situation administrative et de la détermination de solution d’hébergement adaptée », a indiqué la préfecture dans la matinée. Les tentes, plusieurs dizaines, vont être enlevées plus tard dans la matinée par la ville qui va également restituer à leurs propriétaires « les affaires personnelles » éventuellement oubliées, a précisé Hülliya Turan (PCF), adjointe chargée à l’éducation, présente lors de l’évacuation.

« On espère qu’une évaluation des situations administratives » individuelles « va être effectuée » afin que chaque personne évacuée puisse être orientée « vers des dispositifs de prise en charge », « beaucoup de personnes » sur le campement souffrant de « pathologies lourdes », a déclaré Nicolas Fuchs, coordinateur pour l’Alsace de Médecins du Monde.

Egalement présent, le député LFI du Bas-Rhin Emmanuel Fernandes a quant à lui fustigé « la politique d’accueil telle qu’elle est menée par (le ministre de l’Intérieur) Gérald Darmanin et telle que la bonne élève obéissante qu’est la préfète du Bas-Rhin (Josiane Chevalier) applique à la lettre ». « Je déplore qu’on n’ait pas pu trouver de solutions plus tôt de mise à l’abri » pour ces migrants, parmi lesquels « des familles » avec « des enfants », a-t-il ajouté.

La municipalité, qui a dit lundi être arrivée au bout de ce qu’elle pouvait faire en matière d’hébergement, avait déjà ouvert mi-septembre un gymnase pour mettre à l’abri certains migrants. Ce campement a été au centre de plusieurs échanges acrimonieux entre la maire écologiste de Strasbourg, Jeanne Barseghian, et la préfète, Josiane Chevalier.

09h39: Selon Les DNA, 45 personnes ont été prises en charge. "Peu après, le service intégré d'accueil et d'orientation et la police aux frontières sont arrivés au gymnase pour examiner la situation administrative des évacués", indiquent nos confrères.

09h22: Des représentants de la préfecture étaient présents dès le début de l'opération, selon Les Dernières Nouvelles d’Alsace. "À 7h15, les deux bus sont partis en direction du gymnase. La police a fait sortir les personnes évacuées au fur et à mesure pour qu’ils récupèrent leurs affaires. Ensuite, leurs bagages ont été étiquetés et rassemblés pendant qu'ils étaient accueillis dans le gymnase", rapportent nos confrères.

08h19: Situé depuis fin mai Place de l’Étoile, sous les fenêtres de la mairie, ce campement sauvage a compté jusqu’à 200 personnes, pour beaucoup venues de Géorgie, d’Albanie et de Macédoine. Ni la mairie ni la préfecture n’ont précisé dans l’immédiat comment les personnes évacuées allaient être prises en charge. La municipalité, qui a dit lundi être arrivée au bout de ce qu’elle peut faire en matière d’hébergement, avait ouvert mi-septembre un gymnase pour mettre à l’abri certains migrants.

06h38: La police est intervenue ce matin à 6h pour évacuer les migrants installés place de l'Etoile à Strasbourg. Seize camionnettes de policiers sont arrivées avec un puissant spot car il faisait nuit raconte France Bleu. La mairie avait demandé ce lundi le concours de la force publique à la préfecture. L'Etat avait saisi le tribunal administratif pour lui demander d'obliger la Ville à le saisir pour procéder à l'évacuation. 

Strasbourg va poursuivre le gouvernement français pour son incapacité à répondre aux besoins d'hébergement des sans-abri et des migrants, ont rapporté les médias, lundi. Les ressources municipales pour fournir de tels abris sont limitées, selon la maire de Strasbourg, Jeanne Barseghian, citée par Le Figaro.

"L'hébergement est l'affaire de l'État et, en raison des carences, j'ai décidé que la ville de Strasbourg poursuivrait l'État en justice pour les dommages causés par ces manquements", a-t-elle déclaré. Jeanne Barseghian n'a pas précisé quand elle comptait intenter ce procès, mais elle a exhorté les élus et les associations civiques à soutenir cette initiative.

Jeanne Barseghian a souligné que la France est plus que jamais confrontée à une crise humanitaire, affirmant que dans toutes les grandes villes françaises, des centaines de personnes, dont des malades et des enfants, sont dans la rue, dans le froid, sans droit ni accès aux soins.

Elle a déclaré que l'une des premières promesses du président français Emmanuel Macron lors de sa campagne électorale de 2017 était de ne plus permettre que des français soient abandonnés à leur sort dans la rue.

"Force est de constater que cinq ans et demi plus tard, cette promesse n'a manifestement pas été tenue", a ajouté la maire de Strasbourg.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Bigareau
6/décembre/2022 - 15h03 - depuis l'application mobile
KERCLAUDE a écrit :

C'est bien un maire écolo qui dirige cette ville et qui a plus ou moins accepté la venue de migrants ..... mais pas dans sa ville. 

 

@KERCLAUDE et qui a certainement sponsorisé l'association qui les aident à venir mais ils ont oublié de flécher de ne pas venir à Strasbourg

Portrait de Titou17
6/décembre/2022 - 12h06

On nous casse les burnes avec "ces enfants isolés", pourquoi tous ceux qui ont voté NUPES vous connaissez ceux qui ont un grand cœur, n'adoptent pas au moins un de "ces jeunes" et comme cela les problèmes d'immigration seraient résolus.

Portrait de mbagnick
6/décembre/2022 - 12h05
Vosegus a écrit :

smiley

La vacuité de vos commentaires n'a d'égal que les berniques sur leur rocher. 

 

Oui parfaitement, il faut que l'Etat mette les moyens pour accueillir 1 milliard de migrants! Pourquoi il ne le fait pas?

Portrait de KERCLAUDE
6/décembre/2022 - 09h21

C'est bien un maire écolo qui dirige cette ville et qui a plus ou moins accepté la venue de migrants ..... mais pas dans sa ville. 

 

Portrait de Vosegus
6/décembre/2022 - 08h58
COLIN33 a écrit :

La misère est à nos portes, elle va d'atteindre beaucoup de Français .... difficile de s' occuper de la misère du monde ......

smiley

La vacuité de vos commentaires n'a d'égal que les berniques sur leur rocher. 

 

Portrait de MICMAH458
6/décembre/2022 - 08h50

Une maire EELV (avec probablement ses amis de la NUPEsmiley qui attaque l'état français qui ne sait pas s'occuper des migrants après avoir tout fait pour les laisser venir, tout cela est parfaitement cohérent.  Et "en même temps", est-ce qu'on peut aussi s'occuper des français, s'il reste un peu de temps, d'empathie et d'argent pour notre peuple qui deviendra bientôt une communauté parmi d'autres, au train où vont les choses ?

Portrait de COLIN33
6/décembre/2022 - 08h28 - depuis l'application mobile

La misère est à nos portes, elle va d'atteindre beaucoup de Français .... difficile de s' occuper de la misère du monde ......

Portrait de Vosegus
6/décembre/2022 - 08h27
ViveLaFrance a écrit :

C’est surréaliste ! C’est cela que l’on veut pour la France ?? Faut atterrir ! Voilà des migrants qui imposent leurs lois ! J’entendais hier que ces mêmes migrants avaient pour consignes de ne pas bouger du campement TANT que l’état ne leur trouverait pas un logement ! C’est le foutoir complet, des détritus partout, des feux de camps énormes qui représentent un danger... Et... lorsque nos forces de l’ordre interviennent pour justement... « remettre » de l’ordre, elles se font canarder et menacer par ces migrants ! Pince moi je rêve ? Que voulons-nous pour la France ? Allons-nous TOUT accepter ? Ces migrants devraient se faire tous petits, fermer leurs bouches au lieu d’insulter et de menacer nos forces de l’ordre, car ils ne sont pas chez eux et réclament des choses qui ne sont premièrement déjà plus possibles pour beaucoup de de Français qui travaillent de surcroît. Nous avons ici des images de ce que devient la France... Aux mains d’une immigration de masse et incontrôlée, avec des mentalités qui diffèrent des nôtres, cela nous promet des lendemains où nous allons vivres dans l’insécurité. Je ne met pas tout le monde dans le même sac, mais cette immigration incontrôlée n’est PAS une immigration POSITIVE. On voit déjà les résultats : viols, vols, violences, et j’en passe... Faut se réveiller et vite... À quand une manif pour dire à Macron que la France ce n’est pas le tiers monde... Que le pays n’a plus les moyens d’accueillir cette immigration qui n’est pas positive, mais dangereuse. Il est grand temps que l’état se soucie des Français qui souffrent avant de faire du social pour le monde entier... Que veut Macron ? Nous allons droit dans le mur, c’est inéluctable... Au secours.... Danger !

+ 1 000 000

Portrait de charccoi
6/décembre/2022 - 08h26

 Géorgie, d’Albanie et de Macédoine..... ces pays ne sont pas en guerre que je sache..... donc retour chez eux ...

Portrait de Vosegus
6/décembre/2022 - 08h11

Les escrolos c'est comme les cons, ça ose tout. C'est bien à ça qu'on les reconnait. 

Mme le Maire de Strasbourg contre attaque après avoir été condamnée par la justice à faire évacuer la Place de l'Etoile (porte d'entrée de Strasbourg en venant d'Allemagne et directement sous le nez du bureau de la plaignante), les tentes des clandestins qui occupent illégalement un terrain municipale. La même qui a voulu faire enlever l'enseigne Christkindelsmärik (marché de l'enfant christ) du plus vieux marché de Noël de France et même possiblement d'Europe et qui, cette année, a interdit aux commerçants la vente de Croix Chrétienne sur le marché de ce même Christkindelsmärik mais autorise la vente de Kebabs...

Les mêmes qui nous parlent d'Islamophobie et nous disent que l'islamogauchisme n'existe pas. 

Portrait de christ6569
6/décembre/2022 - 07h42

"campagne électorale de 2017 était de ne plus permettre que des français soient abandonnés à leur sort dans la rue".

oui Macron parlait des français .... pas de migrants que vous acceptez .... sans problème

donc c'est à la marie d'assumer smiley

Portrait de ViveLaFrance
6/décembre/2022 - 07h39 - depuis l'application mobile

C’est surréaliste ! C’est cela que l’on veut pour la France ?? Faut atterrir ! Voilà des migrants qui imposent leurs lois ! J’entendais hier que ces mêmes migrants avaient pour consignes de ne pas bouger du campement TANT que l’état ne leur trouverait pas un logement ! C’est le foutoir complet, des détritus partout, des feux de camps énormes qui représentent un danger... Et... lorsque nos forces de l’ordre interviennent pour justement... « remettre » de l’ordre, elles se font canarder et menacer par ces migrants ! Pince moi je rêve ? Que voulons-nous pour la France ? Allons-nous TOUT accepter ? Ces migrants devraient se faire tous petits, fermer leurs bouches au lieu d’insulter et de menacer nos forces de l’ordre, car ils ne sont pas chez eux et réclament des choses qui ne sont premièrement déjà plus possibles pour beaucoup de de Français qui travaillent de surcroît. Nous avons ici des images de ce que devient la France... Aux mains d’une immigration de masse et incontrôlée, avec des mentalités qui diffèrent des nôtres, cela nous promet des lendemains où nous allons vivres dans l’insécurité. Je ne met pas tout le monde dans le même sac, mais cette immigration incontrôlée n’est PAS une immigration POSITIVE. On voit déjà les résultats : viols, vols, violences, et j’en passe... Faut se réveiller et vite... À quand une manif pour dire à Macron que la France ce n’est pas le tiers monde... Que le pays n’a plus les moyens d’accueillir cette immigration qui n’est pas positive, mais dangereuse. Il est grand temps que l’état se soucie des Français qui souffrent avant de faire du social pour le monde entier... Que veut Macron ? Nous allons droit dans le mur, c’est inéluctable... Au secours.... Danger !

Portrait de wonderlif
6/décembre/2022 - 07h25 - depuis l'application mobile

Donc la maire de Strasbourg encourage la venue des migrants sur le sol français, mais maintenant qu'il faut s'en occuper ce pas à elle de le faire.
D'un autre côté elle attaque le gouvernement français qui lui autorise la venue mais d'après elle n'a pas les moyens pour les prendre en charge....
Compliqué tout ça