23/11/2022 17:02

Adrien Quatennens réfute catégoriquement les nouvelles accusations de sa femme qui évoquait, ce matin, des "violences qui duraient depuis des années" : "Ce sont des accusations mensongères !" - Vidéo

17h02: Adrien Quatennens réfute catégoriquement les nouvelles accusations de sa femme qui évoquait des "violences qui duraient depuis des années et affirme  par le biais d'un communiqué de son avocate Jade Dousselin :

"Mon client conteste les déclarations de Céline Quatennens. Ces déclarations interviennent dans le cadre des négociations tendues à l'occasion de son divorce et de désaccords sur les modalités financières et la garde de leur enfant. Aucun fait de violences répétées, ni de harcèlement, évoqués ce matin par Céline Quatennens, n'ont été retenus par le parquet. Ce sont des accusations mensongères qu'il dément absolument.

15h39: Pour Sandrine Rousseau, Adrien Quatennens "ne peut pas revenir à l'Assemblée" Sandrine Rousseau refuse le retour d'Adrien Quatennens. "Aujourd'hui, je pense qu’il ne peut pas revenir à l’Assemblée", déclare la députée écologiste. Et d'ajouter: "Il n’a pas à revenir dans l’hémicycle".

15h21: Suite aux révélations de Céline Quatennens, Olivier Faure déclare:  "J’ai pris connaissance du communiqué de Céline Quatennens. Notre devoir est de dire que nous accueillons sa parole et la croyons". Et le patron des socialistes d'ajouter sur son compte Twitter."Notre responsabilité est d’en conclure que le retour d’Adrien Quatennens sur nos bancs est désormais impossible".

 

 

12h25: Céline Quatennens, l’épouse du député LFI du Nord Adrien Quatennens a dénoncé mercredi auprès de l’AFP des « colères », des « crises » et « des violences physiques et morales » de sa part depuis « plusieurs années », réfutant tout « contexte d’agressivité mutuelle ».

« Cela fait plusieurs années que je subis ses colères, ses crises, des violences physiques et morales. Au cours de ces dernières années, j’ai voulu le divorce à trois reprises, à chaque fois sous la pression je suis revenue en arrière », a assuré Céline Quatennens, dans un communiqué dont l’authenticité a été confirmée par son avocat.

Adrien Quatennens, qui a reconnu le 18 septembre des violences à l’encontre de son épouse dans un communiqué et n’a plus siégé à l’Assemblée nationale depuis, doit être entendu le 13 décembre à huis-clos par un procureur dans une procédure de reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC, parfois dite « plaider-coupable »).

« Face aux déclarations de Monsieur Quatennens arguant médiatiquement "d’une seule gifle dans un contexte d’extrême tension et d’agressivité mutuelle", je ne peux rester dans le silence face à des propos que j’estime mensongers », a développé Céline Quatennens.

Dénonçant « une version très personnelle », elle assure prendre la parole « contre son gré » mais pour « rééquilibrer les choses ». « Il m’est désagréable que mon mari minimise les faits publiquement en jetant le discrédit sur ma personne », a-t-elle ajouté.

Dans un long communiqué le 18 septembre, l’élu évoquait notamment « des disputes » depuis l’annonce par sa femme de sa volonté de divorcer, précisant par exemple lui avoir « saisi le poignet » au cours de l’une d’elles. Il admettait aussi lui avoir « donné une gifle », il y a « un an », « dans un contexte d’extrême tension et d’agressivité mutuelle ».

En retrait de sa fonction de coordinateur politique de La France insoumise depuis cette date, le député a fait savoir à son entourage mi-novembre qu’il souhaitait reprendre sa place sur les bancs de l’Assemblée maintenant que son congé maladie est terminé.

Le mouvement travaille depuis « collectivement » aux « modalités de son retour », sur le principe duquel le groupe s’est mis d’accord, malgré les pressions d’autres partis politiques et d’associations féministes.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Harriet
24/novembre/2022 - 12h28
Saxo51 a écrit :

est-ce qu'ils ont un roux de secours à LFI ? 

 

Joliiii ! smiley

Sinon , l'étalage de ce déballage familial  devient malaisant ....

Laissons la justice suivre son cours et si A. Quatennens est reconnu coupable des faits qui lui sont imputés (en dehors de ceux  qu'il a lui même  avoué) , qu'il laisse la place à son suppléant .... 

Portrait de MICMAH458
24/novembre/2022 - 11h38
Saxo51 a écrit :

est-ce qu'ils ont un roux de secours à LFI ? 

 

J'aime beaucoup, et je regrette de ne pas y avoir pensé moi-même.

Portrait de Gustave68
24/novembre/2022 - 09h46
BOULOU nounou a écrit :

elle a clairement décidé d'avoir sa peau, elle s'y prend très bien et les médias lui sont ouverts alors pourquoi pas en profiter.

Vous semblez avoir beaucoup d'indulgence pour les hommes qui frappent leur femme, ce qui de nos jours est inacceptable. Les médias sont plutôt très mesurés. Imaginons que ce fut un député RN qui aurait giflé sa femme .. 

Portrait de Azrael68
23/novembre/2022 - 22h02 - depuis l'application mobile

Alors Melanchon ! Boyard and Co de la LFI ! Pas de commentaires sur votre super collègue ?

Portrait de COLIN33
23/novembre/2022 - 16h11 - depuis l'application mobile

Quatennens, Bayou, quel est le 3ème que la Rousseau va se faire ! c'est elle qui devrait être renvoyée pour ses dénonciations calomnieuses, ces affaires sont privées et ne relèvent pas d'une étiquette politique n'en déplaise à certains....

Portrait de Vosegus
23/novembre/2022 - 16h00

Lui qui envisageait de retourner siéger dans l'hémicycle, le voilà médiatiquement et moralement bien embarrassé. Sa seule solution est de se représenter devant les électeurs.

Et puis, quelle silence assourdissant des féministes LFI, souvent si promptes à publiquement lyncher, sur la moindre rumeur, quand il s'agit d'un homme de droite.

Portrait de DOUG
23/novembre/2022 - 15h26

Allez,... au revoir

Portrait de Tempura
23/novembre/2022 - 14h34

Même ça ils vont le mettre sur le dos de Boloré.

Portrait de jarod.26
23/novembre/2022 - 14h05

allez mélenchon sauve le !!

Portrait de vixen87
23/novembre/2022 - 13h36

J'ai toujours du mal avec ces gens qui donnent des leçons à la terre entière et qui passent leur temps à s'indigner si tu n'es pas d'accord avec leur idélogie.

Pas contre en privé, c'est carte blanche, il n'y a aucun probleme.

Portrait de COLIN33
23/novembre/2022 - 13h14 - depuis l'application mobile

Je suis opposé à toutes ces affaires dont on ne connait pas la réalité, de plus quand on voit et écoute Sandrine Rousseau complètement hystérique, et très certainement anti mec on ne peut que se poser des questions ......