15:14

EXCLUSIF - Le capitaine Moreau annonce qu'il dépose plainte contre la gendarmerie nationale: "On m'interdit de me rendre dans les gendarmeries et de parler avec les militaires car je leur fais peur. On veut me faire taire !" - VIDEO

Ce matin, le capitaine Hervé Moreau était l'invité de Jean-Marc Morandini dans "Morandini Live" sur CNews. En exclusivité, l'ancien capitaine de gendarmerie a révélé qu'il a décidé de déposer plainte contre la gendarmerie nationale. "J'ai porté plainte contre X parce que je n'ai pas le nom des généraux qui sont à l'origine des discriminations et abus de pouvoir à mon encontre. Mon premier livre les avait, semble-t-il, rendus fou de rage", a-t-il débuté.

Hervé Moreau a ensuite indiqué qu'il y a quelques mois, un élève en école de gendarmerie, orphelin de père, lui avait demandé de le parrainer lors de la cérémonie de remise des galons. "Sa mère ne pouvait pas venir, j'étais le seul susceptible d'être présent. Mais, la veille, il m'apprend que l'accès à son école ne me sera pas permis. Les hautes instances de la gendarmerie ont donné leur ordre. J'ai hésité et j'ai décidé de ne pas m'y rendre", a-t-il indiqué sur le plateau.

Le capitaine Moreau a relaté une autre histoire. Sa participation à la Sainte Geneviève - la sainte patronne des gendarmes - a été refusée par les hautes instances de la gendarmerie. "La commandante me contacte et me dit qu'elle a reçu l'ordre de ne pas m'accepter à cette cérémonie. Ca fait l'objet d'une discrimination et d'un abus de pouvoir. Ca m'a scandalisé ! Je me faisais une joie de revoir mes frères d'arme", a-t-il indiqué.

"Dans mes ouvrages, j'ai relaté ce qu'il en est de la réalité du terrain. Les généraux, plutôt que de me faire taire, feraient mieux de comprendre ces nombreuses démissions en gendarmerie nationale (...) Les gendarmes sur le terrain n'en peuvent plus de ces généraux qui les soutiennent si peu".

"On m'empêche d'entrer dans plusieurs casernes de gendarmerie (...) On veut me faire taire, je ne me tairai pas parce que je hais l'injustice. Je demande au ministre de l'Intérieur de me recevoir pour avoir une discussion avec lui", a-t-il conclu.

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions