18/11 15:31

Le maire LR de Saint-Raphaël veut conditionner le versement de subventions aux associations de sa commune à leur participation aux manifestations patriotiques

Le maire LR de Saint-Raphaël (Var) veut conditionner le versement de subventions aux associations de sa commune à leur participation aux manifestations patriotiques, une délibération dont la préfecture vient de demander le retrait.

Le 22 septembre Frédéric Masquelier a fait voter une délibération consistant pour les associations à "prendre obligatoirement part" à quatre des cinq cérémonies patriotiques "comme condition de l'aide publique", a-t-il expliqué à l'AFP.

"Il est normal que quand vous êtes attributaire de l'argent public vous ayez quelques devoirs", a expliqué l'élu, qui a présenté cette nouvelle mesure le 10 novembre aux 405 associations de sa ville. "Et personne n'a émis d'objections à ce dispositif", a-t-il assuré.

Ces cinq cérémonies sont le 8 mai, commémoration de la victoire de 1945 ; le 15 août, date anniversaire du débarquement des forces alliées en Provence en 1944 ; le 11 novembre, pour l'armistice de 1918 ; le 14 juillet, fête nationale ; et le 29 avril, journée nationale du souvenir des victimes et héros de la déportation.

Opposé à cette mesure, l'un des deux élus d'opposition de la commune, Pierre Tomasi, sympathisant EELV, a saisi le contrôle de la légalité de la préfecture du Var. "On ne peut demander à une association de faire que ce que son statut prévoit", a-t-il indiqué à l'AFP.

En réponse, le 24 octobre, dans un courrier consulté par l'AFP, le sous-préfet de Draguignan a adressé "un recours gracieux" au maire de Saint-Raphaël, lui demandant "le retrait de cette délibération".

"Je ne la retirerai pas", a assuré le maire vendredi, précisant "être en discussion avec la préfecture". Si la collectivité ne "réserve pas une suite favorable dans un délai de deux mois" à cette demande, le préfet pourra alors saisir le tribunal administratif, a précisé la préfecture.

Pour l'une des principales associations de la ville, le Cercle Boulouris, qui s'adresse aux retraités, "cette mesure pose problème pas tant sur le fond mais surtout sur la forme", a confié son président, Bernard Dimon, à l'AFP.

"Il est normal de participer à certaines cérémonies patriotiques, même si jusqu'à maintenant nous n'y avons jamais été formellement invités. Ce qui nous choque, c'est qu'on dise aux associations 'si vous ne venez pas, on vous diminue votre subvention'", a-t-il ajouté.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Vosegus
18/novembre/2022 - 19h26
serguei a écrit :

Et bien, pour faire simple, allez vous faire voir ailleurs, vous, votre assoc ... et l'indemnité  smiley

 

Je crois que notre "ami" Terminado est mort... 

Bon ! Il disait, je cite : "Je travaille dans l'associatif justement ! Nous avons déjà beaucoup de mal à trouver des bénévoles, des membres de bureau, des présidents quand il faut les changer ou des gens qui s'impliquent un peu plus. Alors leur demander d'aller se farcir des manifestations "patriotiques" interminable non merci.

Ca va changer quoi ? Faire une belle photo pour Var Matin pour montrer qu'il y a du monde ou pour les réseaux sociaux du maire ?"

S'il ne trouve personne pour son association c'est qu'elle est merdique. Point barre. 

Portrait de serguei
18/novembre/2022 - 18h23
Terminado a écrit :

Je travaille dans l'associatif justement ! Nous avons déjà beaucoup de mal à trouver des bénévoles, des membres de bureau, des présidents quand il faut les changer ou des gens qui s'impliquent un peu plus. Alors leur demander d'aller se farcir des manifestations "patriotiques" interminable non merci.

Ca va changer quoi ? Faire une belle photo pour Var Matin pour montrer qu'il y a du monde ou pour les réseaux sociaux du maire ?

Et bien, pour faire simple, allez vous faire voir ailleurs, vous, votre assoc ... et l'indemnité  smiley

 

Portrait de Vosegus
18/novembre/2022 - 18h06
Terminado a écrit :

Un club de bridge ou un secours populaire sera obligé de se rendre à des manifestations "patriotiques" et en plus un jour férié, n'importe quoi ! Il n'a rien de mieux à faire ce maire de ville pour vieille avec caniches ?

Savez vous ce qu'est la reconnaissance du ventre ? Il semble que non. Déjà les communes mettent, très souvent, des locaux à disposition pour les associations. 

Ensuite. Le maire ne demande pas la présence de tous les membres mais au moins une représentation, même du club des amateurs des pigeons joueurs d'échec. 

Portrait de ajc21
18/novembre/2022 - 17h45

alors je vois pas le pb, parce que je suppose que c'est pas tout les membres de l'association, mais juste une personne qui la représentera, soit le président, ou tout au membre de l'association, mm avec une association de 4 membres cela ne fait qu'une fois par an, pour chacun et avec des associations plus grosses, cela pourrait être qu'une seule fois en plusieurs années, donc c'est quand mm pas très compliqué

Portrait de Vosegus
18/novembre/2022 - 17h13

Je ne vois pas où est le problème à part l'élu EELV qui, par idéologie purement anti nationaliste ou du simple fait d'être membre d'une des associations concernées, se comporte comme le pigeon qui joue aux échecs. Peu importe votre niveau, le pigeon va juste renverser toutes les pièces, chier sur le plateau et se pavaner fièrement comme s'il avait gagné. Ce qui me fait penser à l'autre Louis Brayard...euhh , pardon, Boyard. 

Ceci constaté ! Il faudrait aussi remettre des évidences en place. Le but d'une association n'est pas de toucher des subventions, quoiqu'on puisse en douter de plus en plus vu certaines associations. Une association est censée vivre des cotisations et du travail de ses bénévoles. Si une association ne veut pas se soumettre aux conditions du Maire, la moindre des politesses serait de ne pas soumettre de dossier de subvention. 

Portrait de serguei
18/novembre/2022 - 15h41

C'est pourtant la moindre des choses : une indemnité = une obligation ! Où est le problème ?...