12/11 08:02

La plateforme de cryptomonnaies FTX a annoncé se placer sous la protection de la loi américaine sur les faillites et la démission de son dirigeant

La plateforme de cryptomonnaies FTX, dans la tourmente depuis une semaine, a annoncé se placer sous la protection de la loi américaine sur les faillites, et la démission de son dirigeant Sam Bankman-Fried. «FTX Trading (...) et approximativement 130 compagnies affiliées du FTX Group ont débuté la procédure volontaire du 'chapter 11' (de la loi sur les faillites)», afin d'«évaluer et monétiser (leurs) actifs», a annoncé FTX dans un communiqué publié sur son compte Twitter.

Parmi les filiales concernées, les deux plateformes d'échanges (FTX.us aux États-Unis et FTX.com dans le reste du monde), ainsi que le fonds d'investissement Alameda Research, qui avait été lancé par Sam Bankman-Fried avant FTX.

Un message d'avertissement s'affiche en rouge sur le site de FTX.com, indiquant que «FTX est actuellement incapable de traiter les retraits» et «déconseille fortement de faire des dépôts».

De son côté, Sam Bankman-Fried a été remplacé par John J. Ray III, et «restera pour aider à une transition dans les règles», précise le communiqué. «Le régime du chapitre 11 est approprié pour donner à FTX Group l'opportunité d'évaluer la situation et de mettre en place une procédure de retour des investissements maximal pour les investisseurs», affirme John J. Ray III.

La chute éclair de FTX a étourdi le monde de la cryptomonnaie : il y a un peu plus d'une semaine, le groupe était considéré comme la deuxième plus grande plateforme de cryptomonnaies au monde, valorisée 32 milliards de dollars lors de sa dernière levée de fonds en janvier.

Mais des informations de presse ont révélé que son fonds Alameda Research investissait dans des cryptoactifs émis par FTX.com dans un montage financier hasardeux.

Les déboires de FTX ont été accentués par le numéro un du secteur, Binance, qui a offert de racheter FTX.com mardi avant de se rétracter mercredi.

«Chaque fois qu'un acteur majeur d'un secteur fait faillite, les consommateurs en souffrent», a souligné Binance le même jour. Cette instabilité a fait plonger les cryptomonnaies sur la semaine, et le bitcoin perdait 7,37% vendredi en fin d'après-midi pour s'établir à 16.500 dollars.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de swatss
12/novembre/2022 - 15h05

Cela vas faire des dégâts financier chez certaines personnes et aussi de nouveau riche , car la chute générale des cryptos profite à l'investisseur du moment...