28/10 07:46

Meurtre de Justine - Le témoignage sidérant hier soir de deux amis du principal suspect, dans "TPMP" : "Ca ne lui ressemble pas, d'autant qu'ils avaient déjà flirté ensemble. Elle est peut-être tombée et il a paniqué..." - Vidéo

Alexis et Maxime étaient hier soir sur le plateau de TPMP et ils se sont présentés comme des amis de Lucas, le principal suspect dans le meurtre horrible de Justine. Une séquence qui a intrigué les internautes car les deux jeunes hommes ont décrit Lucas comme un garçon "gentil et sans histoire".

Ils  expliqué : "Cet été il a rencontré une fille, ils avaient un important ensemble, mais cette personne était pas facile donc ça s'est terminé. Quand à Justine, il dansait avec elle en boîte par exemple et et je ne pensais pas qu'elle avait un copain, ce sont les médias qui me l'ont appris. Ils avaient déjà fricoté ensemble, ils se connaissaient bien. Il m'avait dit qu'il l'appréciait. C'est pour ça que je ne comprends pas pourquoi ça s'est terminé comme ça... Elle est peut-être tombée et il a paniqué. "

Lucas a reconnu avoir tué puis enterré la jeune fille près de chez lui. La jeune femme de 20 ans, mère d'un petit garçon de deux ans, n'avait plus donné signe de vie depuis dimanche, après une soirée à Brive-la-Gaillarde, en Corrèze. 

Lors de sa conférence de presse ce mercredi, la procureure de la République de Brive, Émilie Abrantes, avait confirmé des informations sorties dans les médias expliquant que le jeune homme, lors de cette fameuse soirée en boîte de nuit dans la nuit de samedi à dimanche, avait indiqué avoir raccompagné Justine, qu’il décrit comme ivre selon Le Parisien, à un endroit où elle devait, selon lui, être prise en charge par une autre personne, dans une zone industrielle.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de KERCLAUDE
29/octobre/2022 - 08h51

Après le passage sur C 8 l'enquête va être clôturée ?

Portrait de Marc Avel
28/octobre/2022 - 20h07

Ce qui me choque le plus, de la part d'Hanouna et de quasiment tous les médias, c'est que tout ce petit monde nous rabâche que Lucas est un gentil garçon, que ça ne lui ressemble pas, etc, etc. Je n'ai pas entendu un mot sur Justine, la victime.

Ceux qui criaient à l'indécence lors de l'affaire Lola, ne se font plus autant entendre ; pourtant, je crois que la situation est pire : On est en train de trouver toutes les excuses à un assassin "présumé" alors que la victime n'est, elle non plus, tout comme Lola au moment de la polémique, pas encore enterrée.

Portrait de El Padron
28/octobre/2022 - 19h40 - depuis l'application mobile

Et comme toujours, récupération par télé poubelle. Il est à vomir cet Hanouna

Portrait de bergil
28/octobre/2022 - 18h27
L ‘€cume des choses. a écrit :

là j'ai affaire à un expert du sophisme de la double faute...

chapeau bas

Pas de quoi , Maître 

Portrait de bergil
28/octobre/2022 - 15h59
L ‘€cume des choses. a écrit :

la culture c'est comme la confiture.....

Exact vous devez vous en tartiner beaucoup 

Portrait de bergil
28/octobre/2022 - 15h50
L ‘€cume des choses. a écrit :

quand le sage montre la lune, l'imbécile regarde le doigt ....

Il faudrait citer l'origine et pas vous approprier un proverbe Chinois !

Portrait de bergil
28/octobre/2022 - 15h00
bozo75 a écrit :

Dans ce drame il y a des zones d'ombres au sujet de cette jeune maman sans doute trop jeune,  qui va s'encanailler en laissant son enfant de 2 ans , il reste 1 orphelin sans doute sans papa ( il n'en n'est fait mention nul part ) bien triste en tout cas 

C'est exactement ce que je pense de cette sordide affaire !

Portrait de micpec
28/octobre/2022 - 14h19

Hanouna est devenu un personnage à vomir, il est loin l'humoriste des années 2010 !

Portrait de Marie 3903
28/octobre/2022 - 13h25
L ‘€cume des choses. a écrit :
Beaucoup d’affaires judiciaires récentes ont créé la polémique. Une parole a été très entendue et très commentée, c’est celle du juriste Cyril Hanouna.

 

Sa démonstration a semblé lumineuse, à la fois de fermeté et de simplicité, aux yeux de nombreux citoyens qui légitimement se posent des questions sur la politique judiciaire en France.

Au sujet d’une affaire récente, le légiste Cyril Hanouna déclarait dans son style si musclé qui n’est pas sans rappeler les plus belles plaidoiries des ténors du barreau : « Pour moi, si on a toutes les preuves, c’est perpétuité directe. Le procès doit se faire immédiatement, en quelques heures, et c’est perpétuité directe. »

Certains ont cru déceler dans cette déclaration, en lisant certainement entre les lignes, en allant au-delà de la prose un peu technique du magistrat Hanouna, une sorte d’invitation à la justice expéditive qui selon certains humanistes fleur-bleue pourraient se retrouver en contradiction avec les valeurs d’une société qui voudrait refuser la barbarie.

J’emploie le terme « barbarie » car notre consœur Sophia Aram dans sa chronique du lundi a cru devoir déclarer « Hanouna est un barbare au service de la barbarie ». Ce qui n’est pas loin de rejoindre la précédente déclaration d’un humoriste célèbre selon qui : « Il y a un peu de démagogie chez Cyril Hanouna. »

« Un peu de démagogie chez Cyril Hanouna. » Pourquoi tout de suite monter dans les tours au risque d’être insultant vis-à-vis d’un personnage aussi important que le jurisconsulte Cyril Hanouna ? Oui, pourquoi une telle violence dans l’expression ? Tu aurais pu dire, cher humoriste célèbre « Il y a, peut-être, de temps en temps, chez Cyril Hanouna un soupçon de légère démagogie dans certains propos qui certainement, à son corps défendant, lui échappent malencontreusement. »

La chronique de Sophia Aram, lundi dernier, a beaucoup choqué. Notamment, au sein de l’équipe de Touche pas à mon poste dirigée par l’arrêtiste Cyril Hanouna.

« Je trouve que la chronique était consternante » a notamment jugé Guillaume Genton, critiquant la prestation de Sophia Aram, au risque de prendre avec beaucoup de courage, beaucoup d’hardiesse, beaucoup de panache, la défense de celui qui le fait manger depuis plusieurs années.

« Tous ceux qui ont fait des éditos là-dessus, comme Sophia Aram, cela doit être examiné par l’Arcom, parce que rigoler là-dessus et m’insulter c’est extrêmement grave » note l’homme de loi Hanouna.

Entre nous, on ne percevait pas spécialement l’envie de rigoler chez Sophia Aram, plutôt un sentiment situé entre la colère et le dégoût. »

En revanche, ainsi que le dit l’expert judiciaire Cyril Hanouna, critiquer quelqu’un d’aussi considérable que lui dans le Paysage audiovisuel français est certainement extrêmement grave et ne doit sûrement pas rester impuni.

Comment l’Arcom, autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique va réagir. On ne sait pas. On attend ? Licencier Sophia Aram ? La priver de ses droits civiques ? L’envoyer au bagne ?

Comment essuyer l’affront fait au jurisprudent Hanouna ? Pourquoi ne pas le nommer Garde des Sceaux afin de mettre en pratique ses idées si novatrices ?

 

François morel

merci d'avoir mis le billet de Monsieur François Morel, la classe a l'état pur.

Portrait de bozo75
28/octobre/2022 - 11h44
L ‘€cume des choses. a écrit :
Beaucoup d’affaires judiciaires récentes ont créé la polémique. Une parole a été très entendue et très commentée, c’est celle du juriste Cyril Hanouna.

 

Sa démonstration a semblé lumineuse, à la fois de fermeté et de simplicité, aux yeux de nombreux citoyens qui légitimement se posent des questions sur la politique judiciaire en France.

Au sujet d’une affaire récente, le légiste Cyril Hanouna déclarait dans son style si musclé qui n’est pas sans rappeler les plus belles plaidoiries des ténors du barreau : « Pour moi, si on a toutes les preuves, c’est perpétuité directe. Le procès doit se faire immédiatement, en quelques heures, et c’est perpétuité directe. »

Certains ont cru déceler dans cette déclaration, en lisant certainement entre les lignes, en allant au-delà de la prose un peu technique du magistrat Hanouna, une sorte d’invitation à la justice expéditive qui selon certains humanistes fleur-bleue pourraient se retrouver en contradiction avec les valeurs d’une société qui voudrait refuser la barbarie.

J’emploie le terme « barbarie » car notre consœur Sophia Aram dans sa chronique du lundi a cru devoir déclarer « Hanouna est un barbare au service de la barbarie ». Ce qui n’est pas loin de rejoindre la précédente déclaration d’un humoriste célèbre selon qui : « Il y a un peu de démagogie chez Cyril Hanouna. »

« Un peu de démagogie chez Cyril Hanouna. » Pourquoi tout de suite monter dans les tours au risque d’être insultant vis-à-vis d’un personnage aussi important que le jurisconsulte Cyril Hanouna ? Oui, pourquoi une telle violence dans l’expression ? Tu aurais pu dire, cher humoriste célèbre « Il y a, peut-être, de temps en temps, chez Cyril Hanouna un soupçon de légère démagogie dans certains propos qui certainement, à son corps défendant, lui échappent malencontreusement. »

La chronique de Sophia Aram, lundi dernier, a beaucoup choqué. Notamment, au sein de l’équipe de Touche pas à mon poste dirigée par l’arrêtiste Cyril Hanouna.

« Je trouve que la chronique était consternante » a notamment jugé Guillaume Genton, critiquant la prestation de Sophia Aram, au risque de prendre avec beaucoup de courage, beaucoup d’hardiesse, beaucoup de panache, la défense de celui qui le fait manger depuis plusieurs années.

« Tous ceux qui ont fait des éditos là-dessus, comme Sophia Aram, cela doit être examiné par l’Arcom, parce que rigoler là-dessus et m’insulter c’est extrêmement grave » note l’homme de loi Hanouna.

Entre nous, on ne percevait pas spécialement l’envie de rigoler chez Sophia Aram, plutôt un sentiment situé entre la colère et le dégoût. »

En revanche, ainsi que le dit l’expert judiciaire Cyril Hanouna, critiquer quelqu’un d’aussi considérable que lui dans le Paysage audiovisuel français est certainement extrêmement grave et ne doit sûrement pas rester impuni.

Comment l’Arcom, autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique va réagir. On ne sait pas. On attend ? Licencier Sophia Aram ? La priver de ses droits civiques ? L’envoyer au bagne ?

Comment essuyer l’affront fait au jurisprudent Hanouna ? Pourquoi ne pas le nommer Garde des Sceaux afin de mettre en pratique ses idées si novatrices ?

 

François morel

Vous avez raison sur de nombreux points , Perso je trouve que Mr Hanouna pour son audience dont il se vente trop souvent et comme d'autres pseudo journalistes d'ailleurs  fait de TPMP une tribunal populaire , sans connaitre les tenant et aboutissants de certaines affaires . il se permet en outre d'inviter des voyous ( dealers ou autres casseurs révolutionnaire) étonnant que la justice ou autorités  ne lui demande pas compte , 

Portrait de bozo75
28/octobre/2022 - 11h40

Dans ce drame il y a des zones d'ombres au sujet de cette jeune maman sans doute trop jeune,  qui va s'encanailler en laissant son enfant de 2 ans , il reste 1 orphelin sans doute sans papa ( il n'en n'est fait mention nul part ) bien triste en tout cas 

Portrait de Favie500
28/octobre/2022 - 11h32

Mais pourquoi inviter ces individus. Cyril Hanouna laisse la police faire son boulot. 

C'est comme l'émission sur Quessada mais pourquoi qui cela intéresse ?

 

Portrait de Marie 3903
28/octobre/2022 - 09h40

Merci Monsieur François Morel de remettre l'église au milieu du village, après votre billet ce matin contre Monsieur Hanouna, enfin une personne qui remet ce personnage a sa place, et, non le roi des bétises pour être poli

Portrait de Yanik65
28/octobre/2022 - 08h44

J'aimerais bien savoir comment, le prod de l'émission, arrive à trouver 2 gonz, les convaincre de venir en plateau témoigner, les faire venir sur Paris ... Je sais pas ça me semble très court en temps pour faire tout ça. D'autant plus que le Lucas en question a été identifié hier dans la journée.

Et qui plus est, les 2 viennent sur un plateau sans sourciller, tranquilles pour témoigner du meurtre commis par leur "pote". Ils ont pas l'air tristes, ou en colère, je sais pas ...