26/10 21:40

Emmanuel Macron : "Sur l'électricité et le gaz il va y avoir une hausse de 15% mais elle aurait du être de 100% ! (...) Je ne ferai jamais un lien existentiel entre immigration et insécurité."

20h30 : Emmanuel Macron : "Nous sommes en train de traverser une crise, des crises. La guerre qui revient en Europe a des conséquences multiples, sur l'énergie, les prix. Ça touche nos vies, les petites entreprises, les plus grandes. Nous devons passer cette tempête et nous allons la passer ensemble. On doit protéger les plus faibles pour la passer. Nous avons mieux maitriser l'inflation que nos voisins, je le dis aux Français. Elles est chez nous de 6% contre environ 10% chez nos voisins. La crise, c'est 85 milliards d'euros de revenus de la nation en moins. Ce choc, on le subit. Mais nous nous protégeons mieux que les autres.

Sur l'électricité et le gaz il va y avoir une hausse de 15% mais elle aurait du être de 100% ! On va cibler les aides et notamment les étudiants. Ils voient le prix de l'alimentation qui monte. On l'a fait avec le repas à un euro pour les étudiants boursiers. Pour les familles les plus modestes, on a augmenté les minima sociaux, le Smic. 

Pour les grands groupes, il y aura un guichet d'aides avec des acomptes. On va augmenter les tickets d'aides, qui vont monter à plusieurs millions, voire dizaines de millions.

Concernant les retraites, en 2017 je proposais 65 ans mais soyons honnête ce n'était pas le même monde ! Alors, je veux bien qu'on me ressorte des citations.. A partir de l'été 2023, l'âge légal de départ à la retraite sera déplacé de 4 mois par an. C'est ce dont nous avons besoin. On a commencé la concertation avec les partenaires sociaux. Si certains disent 'on est prêt à aller jusqu'à 64 ans' et en contrepartie, on travaille plus de trimestres, je suis ouvert. Nous avons augmenté le taux d'emploi des séniors ces dernières années. On a amélioré le taux d'emploi des séniors à chaque fois que l'on a fait une réforme des retraites.

Ce qui me met en colère c'est le cynisme et le désordre ! On l'a vu à l'Assemblée Nationale avec cette association entre  Ecolo, LFI, Socialistes, communistes et FN ! Cela ne débouche sur rien. Il n'y a pas de majorité alternative.

C'est vrai qu'on a eu du retard sur la voiture électrique. Les Chinois ont été beaucoup plus vite que nous, on a eu tort. Est-ce que c'est une fatalité ? Non. A la fin de ce quinquennat, on produira deux millions de batteries électriques en France. Il ne faut pas stigmatiser les Français qui continuent d'acheter des voitures thermiques, il faut les accompagner.

On a 25% de nos médecins généralistes qui ont plus de 60 ans. Tous les médecins qui arrivent à la retraite, on va leur permettre de prendre leur retraite. Mais au premier jour de leur retraite, ils pourront continuer à exercer leur activité en touchant l'intégralité de leurs revenus sans cotisations retraites.

Concernant les obligations de quitter le territoire nous avons des procédures trop longues et nous devons réformer nos lois pour simplifier nos procédures

Je ne ferai jamais un lien existentiel entre immigration et insécurité. Mais je veux lutter contre l'immigration illégale, mais on ne doit pas faire de généralités."

Emmanuel Macron refuse de parler d'ensauvagement de la société comme Gérald Darmanin mais évoque "une société plus violente".

 

.

19h02: Après une longue séquence européenne, Emmanuel Macron revient mercredi dans l'arène nationale avec une heure d'interview sur France 2, destinée à expliciter le cap de son quinquennat, des retraites à l'immigration, et réaffirmer son ambition réformatrice malgré les crises et déboires.

Pour la deuxième fois en deux semaines, le chef de l'Etat sera l'invité de "L'Evénement", la nouvelle émission politique de la chaîne animée par Caroline Roux, à 20H30. Après les crises internationales et le rôle de la France dans le monde abordés le 12 octobre, place cette fois aux enjeux nationaux et aux défis de l'exécutif en l'absence de majorité absolue à l'Assemblée.

Le chef de l'Etat devrait de nouveau se livrer à un exercice de pédagogie face aux nombreuses questions des Français, de la défense de leur pouvoir d'achat malmené par la guerre en Ukraine et l'inflation, à la réforme des retraites sur laquelle l'exécutif a choisi de temporiser, sans renoncer.

"J'attends de la simplicité et de l'écoute, une vision sur la réalité des Français", résume la députée et porte-parole du groupe Renaissance à l'Assemblée, Violette Spillebout. "Et que tous les sujets soient abordés: les salaires, les profits, les investissements écologiques, les délinquants étrangers, la justice", ajoute-t-elle. Les Français sont frappés de plein fouet par l'envolée des prix énergétiques, due notamment à la baisse des livraisons de gaz décrétée par la Russie en réaction aux sanctions européennes.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Greg1928
26/octobre/2022 - 23h05

M.Macron est dans un déni complet sur tous les sujets. Il n'écoute que lui même, comme tout narcissique qui se respecte.

Et pour la retraite c'est vraiment un petit trou du luc. Il laisse les régimes spéciaux, y touche pas aux fonctionnaires donc il est obligé pour conserver ces régimes surbouffeurs de cotisations de faire payer plus longtemps les salariés du privé.

Et j'ai même pas eut besoin de le regarder à la TV pour connaitre ses lignes de conduites.smiley

Portrait de emsuppl_50
26/octobre/2022 - 21h48
Vosegus a écrit :

Ce n'est pas qu'il est bon à rien, c'est juste qu'il est mauvais en tout. 

Macron se pensait au dessus de tous mais finalement il est intransigeant, capricieux comme un gamin, mauvais sur le plan national, européen, international, usé.

Portrait de buzD
26/octobre/2022 - 21h45

Si il sortait du traité européen, l'électricité serait moins cher que maintenant et pas à 100% de plus , ce types est le meilleur... Menteur 

Portrait de COLIN33
26/octobre/2022 - 21h06 - depuis l'application mobile

Si il touche aux retraites face à la situation actuelle, révolution assurée !

Portrait de Vosegus
26/octobre/2022 - 21h00
Soulejack a écrit :

il n'est bon ni en France,ni à l'UE,ni à l'Europe,ni dans le monde.il n'aura rien réussi.faut dire aussi que personne ne le craint.pourtant,lui le pense.le Liban l'a ignoré.l'Afrique l'a viré.Poutine se moque.l'Allemagne l'éloigne.il ne voulait pas Méloni.il ne lui reste plus que France 2 et ses questions édulcorées.

Ce n'est pas qu'il est bon à rien, c'est juste qu'il est mauvais en tout. 

Portrait de riri08
26/octobre/2022 - 18h08

Pour dire quoi la France est devenue la Syrie on serait mieux sans gouvernement

Portrait de Soulejack
26/octobre/2022 - 14h01

il n'est bon ni en France,ni à l'UE,ni à l'Europe,ni dans le monde.il n'aura rien réussi.faut dire aussi que personne ne le craint.pourtant,lui le pense.le Liban l'a ignoré.l'Afrique l'a viré.Poutine se moque.l'Allemagne l'éloigne.il ne voulait pas Méloni.il ne lui reste plus que France 2 et ses questions édulcorées.

Portrait de COLIN33
26/octobre/2022 - 13h27 - depuis l'application mobile

son gouvernement s'impose à l'assemblée, quelle mauvaise nouvelle peut il rajouter ?........

Portrait de MICMAH458
26/octobre/2022 - 12h06

Soit une aimable discussion entre amis, ou en tout cas entre gens qui se côtoient, et dans laquelle bien entendu on évitera toute question qui pourrait déplaire au petit roi.  Une émission quelconque du Service Public en fait, de laquelle rien de bien neuf ne devrait émerger.  Quand comprendra-t-on que macron n'a pas beaucoup de temps à consacrer pour ce petit pays qu'est la France, lui qui a des ambitions européennes, voire mondiales.