26/10/2022 09:40

USA : Un adolescent américain a trouvé la mort en se baignant dans un lac près de Las Vegas, victime d'une amibe mangeuse de cerveau mortelle à 97 %

C'est une histoire qui fait froid dans le dos. Un adolescent américain a trouvé la mort après s'être baigné dans les eaux chaudes du lac Mead, près de Las Vegas , le 30 septembre dernier. Le jeune homme a été infecté par une amibe «mangeuse de cerveau», identifiée par les scientifiques sous le nom de «Naegleria fowleri».

Invisible à l'oeil nu, ce micro-organisme vit dans des eaux allant de 25 °C à 46 °C.

«C'est une maladie très, très rare» a déclaré à l'AP, l'ancien épidémiologiste Brian Labus. «Je ne dirais pas qu'il y a matière à sonner l'alarme», a-t-il assuré. Cette amibe provoque une méningo-encéphalite amibienne primaire, une infection cérébrale qui ressemble à une méningite. Maux de tête, fièvre, nausées et vomissements sont les symptômes qui apparaissent, entre un et douze jours après l'exposition.

«Cette amibe est mortelle à 97 % mais évitable à 99 %», a déclaré Dennis Kyle à AP, professeur de maladies infectieuses et de biologie cellulaire et directeur du Center for Tropical and Emerging Global Diseases de l'Université de Géorgie.

«Vous pouvez vous protéger en évitant de sauter dans une eau qui monte jusqu'à votre nez ou en utilisant des bouchons nasaux», recommande-t-il.

Aux Etats-Unis, 154 cas d'infection et de décès dus à cette amibe ont été recensés depuis 1962. Près de la moitié se trouvaient au Texas et en Floride. En août dernier, le «Neagleria fowleri» faisait une première victime, au Nebraska.

En France, un seul cas a été déclaré par l'Agence nationale de sécurité sanitaire.

En 2008, après une baignade en Guadeloupe, un garçon de 9 ans est décédé des suites d'une méningite foudroyante. Après des analyses, la présence de l'amibe mangeuse de cerveau avait été détectée dans la source d'eau chaude.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions