03/10 13:32

Dans une vidéo, Emmanuel Macron appelle les Français à "participer" aux débats du Conseil national de la refondation pour "transformer" la France "envers et contre tous les blocages" - Regardez

Emmanuel Macron a appelé, dans une vidéo postée ce lundi, les Français à "participer" aux débats du Conseil national de la refondation pour "transformer" la France "envers et contre tous les blocages". "Nous pouvons changer les vies si nous décidons de le faire", déclare le chef de l'État dans cette vidéo d'un quart d'heure durant laquelle il donne le mode d'emploi du CNR, véritablement lancé ce lundi sur les deux thèmes de la santé et de l'éducation, qu'il présente comme prioritaires.

 "Je serai à vos côtés pour le faire, envers et contre tous les blocages", ajoute Emmanuel Macron, portant un col roulé sous sa veste comme l'a fait récemment le ministre de l'Économie Bruno Le Maire pour "faire preuve de sobriété". "Je compte sur vous avec beaucoup d'enthousiasme, de conviction, de force" afin de "trouver de manière intelligente, tous ensemble, les bonnes solutions, loin des postures, des conservatismes, loin des débats qui sont parfois caricaturaux", mais en apprenant "d'idées, d'initiatives et de changements" parfois "très locaux".

Le président appelle donc les Français à se connecter à la plateforme conseil-refondation.fr, lancée ce lundi, pour "apporter leurs idées" sur "l'écologie, l'école, la santé, la démographie, le travail", thèmes principaux du CNR. Promettant "une nouvelle méthode" de gouverner, Emmanuel Macron avait lancé le CNR le 8 septembre à Marcoussis (Essonne) en présence de représentants des collectivités, de syndicats et d'associations, mais sans responsables de l'opposition, qui avaient dénoncé une "opération de com'". 

Son objectif est basé sur "plus de consensus, un cadre de pensée et d'action commun et des solutions concrètes pour chacune et chacun d'entre vous", explique-t-il dans la vidéo. Il indique avoir senti, lors de ses déplacements, "une volonté (des Français) d'être associés, mais pas simplement au moment des élections", pour "participer à la prise de décision" afin que le citoyen ne soit "pas quelqu'un à qui on va imposer des décisions".

 Sur l'éducation, Emmanuel Macron donne en exemple l'opération lancée en septembre 2021 pour donner plus d'initiatives aux établissements scolaires de Marseille. "Dès le début de l'année prochaine, il y aura des réponses concrètes et des choses qui changeront", promet-il. Sur la santé, l'autre chantier majeur, le débat devait être lancé dans la Sarthe par le ministre François Braun et la ministre déléguée Agnès Firmin Le Bodo. Citant la question des déserts médicaux, Emmanuel Macron affirme qu'"il n'y a pas une réponse au niveau national" mais "des milliers, autant que de bassins de vie".

 

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de - - Hugo Drax - -
4/octobre/2022 - 04h57

Esclavagiste. Rien d'autre.

Portrait de bergil
3/octobre/2022 - 17h12

Allez y remplissez des cahiers entiers ... de toute manière j'en ai rien à faire !

Portrait de LISCO
3/octobre/2022 - 16h04

Pour changer nos vies il suffisait de ne pas voter Macron.....il nous a fait le même coup après les gilets jaunes, baton de pélerin en main il est parti faire le tour de France des débats, cahiers de doléances en mairie, tout ça a fini a la poubelle et il nous refait le même coup, si les gens sont assez bêtes pour y croire tant mieux pour lui.

Portrait de bertrand85
3/octobre/2022 - 14h36

Traduction: aidez-moi à démanteler ce qui reste d'Etat et à paupériser un peu plus les Français.

Portrait de auriol64
3/octobre/2022 - 14h21

L'été prochain tout le monde en slip car hors de question de mettre la clim trop énergivore!

Portrait de Chicorée Pacha1
3/octobre/2022 - 14h08

Il a mis un col roulésmiley