02/10 08:02

Hier, près d’un millier de personnes de sont réunies à Nantes pour dire "stop à l’insécurité" et pour demander à la Maire d'agir aux cris de "Johanna, bouge-toi !" - Regardez

Hier, près d’un millier de personnes de sont réunies à Nantes pour dire «stop à l’insécurité». Un appel lancé qui fait suite aux derniers faits divers violents recensés dans la ville. Des habitants mobilisés. Selon la préfecture, ils étaient 900 à défiler dans les rues de Nantes, ce samedi après-midi, pour lancer un appel à la maire PS de la métropole, Johanna Rolland, et dire «stop à l’insécurité», tout en scandant, «Johanna, bouge-toi».

Bien que ces derniers jours, la ville a fait état d’une augmentation d’actes de violence subits par des habitants, cette manifestation a pourtant été programmée bien avant les récents faits divers, par l’association Sécurité Nocturne Nantes (S2N). Un mouvement créé en 2019, par des travailleurs qui exercent de nuit.

Si le co-président de l’association, Guillaume, a déclaré auprès de l’AFP, «qu’il ne se passe pas un soir sans une agression», pour sa part Johanna Rolland a prévu de rencontrer mardi prochain, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin.

L’élue a indiqué dans un communiqué son intention de demander «une force mobile pérenne de 80 agents supplémentaires et une présence policière continue sur l’hyper centre-ville de 18 heures à 6 heures du matin».

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Alexshe
2/octobre/2022 - 12h39
Talya a écrit :

Sur ce sujet, je suis d'accord avec vous. L'insécurité est de plus en plus instrumentalisée pour orienter les votes à droite et à l'extrême. Par contre, j'ajouterai que l'ampleur de la délinquance est devenue telle dans les grandes villes que les élus locaux et municipaux sont débordés. Les maires ne peuvent plusfaire face à ce phénomène. Le seul moyen serait parfois de faire venir l'armée avec le risque d'une guerre civile, mais les politiques à la tête du pays sont trop lâches pour agir à ce niveau. Celui qui agirait risquerait d'être exécuté comme un "mécréant".

pas d'accord, l'insécurité est de moins en moins instrumentalisée justement. Pendant des années tout le monde mettait la poussière sous le tapis parce qu'il fallait surtout pas dire que la situation se dégradait, il fallait surtout pas dire à cause de qui... tout ça pour que les gens ne votent pas "l'extrême droite" . Je le met bien entre guillemets car notre extrême droite est l'équivalent de la droite classique dans de nombreux pays. Ca aussi il faut le dire.

 

Portrait de Soulejack
2/octobre/2022 - 10h38

dans 4 ans,peut-être vous voterez mieux.

Portrait de chipie10
2/octobre/2022 - 09h42
MS54840 a écrit :

Malheureusement, rien ne sera régler, la France la poubelle du monde ! Macron s'en fou, lui ne vit pas dans la réalité mais dans son palais "à nos frais" ! et Moretti il est où ?

M. Macron vit effectivement dans son palais mais aussi dans ses deux résidences secondaires: la Lanterne à Versailles et le fort de Brégançon avec piscine.

Portrait de MS54840
2/octobre/2022 - 09h07

Malheureusement, rien ne sera régler, la France la poubelle du monde ! Macron s'en fou, lui ne vit pas dans la réalité mais dans son palais "à nos frais" ! et Moretti il est où ?

Portrait de Talya
2/octobre/2022 - 09h00
- - Hugo Drax - - a écrit :

CONSTITUTIONNELLEMENT, la république est tenue de garantir la sécurité à chaque citoyen. 

Elle ne le fait pas parce qu'elle est corrompue: Il s'agit de punir par une grande insécurité ceux qui votent à gauche contre les intérêts des plus riches. Avec la complicité d'une gauche dévoyée (probablement infiltrée).

C'est un odieux chantage tacite. Illégal et mafieux. Une véritable oppression.

Quand on comprend ça, tout s'éclaire.

Sur ce sujet, je suis d'accord avec vous. L'insécurité est de plus en plus instrumentalisée pour orienter les votes à droite et à l'extrême. Par contre, j'ajouterai que l'ampleur de la délinquance est devenue telle dans les grandes villes que les élus locaux et municipaux sont débordés. Les maires ne peuvent plusfaire face à ce phénomène. Le seul moyen serait parfois de faire venir l'armée avec le risque d'une guerre civile, mais les politiques à la tête du pays sont trop lâches pour agir à ce niveau. Celui qui agirait risquerait d'être exécuté comme un "mécréant".

Portrait de - - Hugo Drax - -
2/octobre/2022 - 08h41

CONSTITUTIONNELLEMENT, la république est tenue de garantir la sécurité à chaque citoyen. 

Elle ne le fait pas parce qu'elle est corrompue: Il s'agit de punir par une grande insécurité ceux qui votent à gauche contre les intérêts des plus riches. Avec la complicité d'une gauche dévoyée (probablement infiltrée).

C'est un odieux chantage tacite. Illégal et mafieux. Une véritable oppression.

Quand on comprend ça, tout s'éclaire.