20/09 09:41

L'actrice Corinne Masiero, interprète vedette de Capitaine Marleau sur France 2, révèle pour la première fois avoir été victime d'inceste, à l'âge de 8 ans - Regardez

Dans un documentaire intitulé "Inceste, le dire et l'entendre", qui sera diffusé le 26 septembre prochain sur France 3, l'actrice Corinne Masiero, interprète vedette de Capitaine Marleau sur France 2, révèle pour la première fois face caméra qu'elle a été victime d'inceste, de la part de l'un de ses cousins. Corinne avait alors 10 ans et son cousin 10 de plus.  Elle raconte aussi son calvaire : "Une petite fille sautant sur les genoux, les mains qui se baladent, le sexe qui se durcit... C'est sous couvert d'amour qu'on t'agresse, poursuit-elle. Quand on commence à te caresser, c'est physique (...) tu te mets à mouiller, et tu te dis 'ah bah alors c'est que moi aussi je voulais" et tu deviens honteuse parce que tu crois que c'est de ta faute. Il y a deux mots que je déteste, c'est amour et famille." 

Invitée hier matin de France Inter, elle explique avoir décidé de prendre la parole pour briser l'omerta :

"Il ne faut jamais forcer une victime à parler, mais ça permet aux gens de lever un voile". Le seul moment où il y a égalité entre les classes sociales, c'est au moment de l'inceste : ça touche tout le monde, à égalité, partout. C'est à la victime de se démerder à parler, c'est à la victime de se démerder à faire des démarches... C'est comme les femmes battues qu'on oblige à se barrer : c'est pas à elles de se barrer, c'est à l'agresseur de se barrer !"

Dans Télé Loisirs, l'actrice précise sa volonté de témoigner : "Quand on a été victime, le cerveau occulte parfois le traumatisme. Il y a un mal-être qui se traduit par des phobies, des vomissements, des évanouissements, des dépressions… et on ne sait pas d'où ça vient. Ça ne s'oublie jamais quand on a été victime. Jamais. C'est douloureux, parce que je n'ai pas encore terminé mon travail là-dessus, mais ça fait partie de mon chemin. C'est le travail d'une vie. 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de COLIN33
20/septembre/2022 - 19h21 - depuis l'application mobile

Il ne manquait plus qu'elle !

Portrait de Michelle83
20/septembre/2022 - 16h23 - depuis l'application mobile

c'est exactement ça! c'est pas à la victime de se barrer, c'est l'agresseur qui devrait être foutu dehors