15/08 08:31

Frontignan : Regardez les images de la trombe marine qui s'est transformée hier en tornade en arrivant sur la côte - Plus de 40 maisons endommagées et des blessés - Vidéo

Une trombe marine sur la Méditerranée qui s'est transformée en tornade en arrivant sur la côte a endommagé 40 maisons à Frontignan et fait 2 blessés légers. Des arbres ont été arrachés et des lignes téléphoniques coupées. Les dégâts matériels sont importants.

Des reconnaissances par drone ont été effectuées par les pompiers. 50 hommes sont mobilisés. Des foyers sont aussi privés de téléphone fixe et d'Internet car des câbles ont été sectionnés.

Une quarantaine de maison ont été touchées et deux personnes sont blessées. "C'est quelqu'un qui a glissé dans la précipitation", indique Eric Bringuier, adjoint au cadre de vie de la commune.

"Fort heureusement, les dégâts sont simplement matériels : beaucoup tuiles envolées, trois arbres arrachés, des trampolines dans les jardins qui se sont envolés et qui sont partis dans les maisons", précise l'élu.

Les pompiers étaient toujours sur place ce dimanche après-midi : "Ils ont monté un poste de commandement, et ils vont essayer de lever les arbres au milieu de la route et colmater les toits avant le retour de la pluie."

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Çabaigne
15/août/2022 - 13h24
Capri a écrit :

La difficulté : on décrit les phénomènes climatiques (sècheresse, tornade…) mais on ne fait pas le lien entre les choses. On décrit les symptômes mais pas les causes car on ne les connaît pas encore bien scientifiquement même si les rapports du GIEC se font de plus en plus précis.

On mange de la viande tous les jours ou presque => bêtes nourries au soja => soja en provenance du Brésil (transporté par cargos forts émetteurs de gaz à effet de serre dans l’Ocean + contribuant au bruit dans la mer qui à fait x1000 en un siecle) => déforestation de l’Amazonie pour accroître les surfaces cultivées => moins de capacité d’absorber du CO2 => réchauffement de la Planète => Dérèglement climatique => secheresse, tornades de etc.

C’est trop compliqué à comprendre pour nous autres humains que nous sommes à la base de tout ça, ne serait-ce que par notre alimentation. Donc on va continuer à décrire les symptômes. En attendant que notre cerveau accepte de faire ces liens.

En 1976 nous avons connu une sécheresse assez semblable à celle que nous vivons. A l’époque il n’y avait pas de bobos écolos nous en avons déduit que le climat était variable et cyclique. On nous expliquait à l’époque qu’il n’y avait plus de pétrole et qu’il fallait faire la lutte anti gaspi. Depuis la consommation de pétrole qu’il n’y avait plus à décupler.

Portrait de Parapluie
15/août/2022 - 10h07
Capri a écrit :

La difficulté : on décrit les phénomènes climatiques (sècheresse, tornade…) mais on ne fait pas le lien entre les choses. On décrit les symptômes mais pas les causes car on ne les connaît pas encore bien scientifiquement même si les rapports du GIEC se font de plus en plus précis.

On mange de la viande tous les jours ou presque => bêtes nourries au soja => soja en provenance du Brésil (transporté par cargos forts émetteurs de gaz à effet de serre dans l’Ocean + contribuant au bruit dans la mer qui à fait x1000 en un siecle) => déforestation de l’Amazonie pour accroître les surfaces cultivées => moins de capacité d’absorber du CO2 => réchauffement de la Planète => Dérèglement climatique => secheresse, tornades de etc.

C’est trop compliqué à comprendre pour nous autres humains que nous sommes à la base de tout ça, ne serait-ce que par notre alimentation. Donc on va continuer à décrire les symptômes. En attendant que notre cerveau accepte de faire ces liens.

Vous pouvez même remplacer "On mange de la viande tous les jours ou presque" et "bêtes nourries au soja" par "alimentation vegan" => "soja en provenance du Brésil" => ...

Portrait de msc2006
15/août/2022 - 09h12
Capri a écrit :

La difficulté : on décrit les phénomènes climatiques (sècheresse, tornade…) mais on ne fait pas le lien entre les choses. On décrit les symptômes mais pas les causes car on ne les connaît pas encore bien scientifiquement même si les rapports du GIEC se font de plus en plus précis.

On mange de la viande tous les jours ou presque => bêtes nourries au soja => soja en provenance du Brésil (transporté par cargos forts émetteurs de gaz à effet de serre dans l’Ocean + contribuant au bruit dans la mer qui à fait x1000 en un siecle) => déforestation de l’Amazonie pour accroître les surfaces cultivées => moins de capacité d’absorber du CO2 => réchauffement de la Planète => Dérèglement climatique => secheresse, tornades de etc.

C’est trop compliqué à comprendre pour nous autres humains que nous sommes à la base de tout ça, ne serait-ce que par notre alimentation. Donc on va continuer à décrire les symptômes. En attendant que notre cerveau accepte de faire ces liens.

Il n y a jamais eu autant d’arbres sur terre qu à notre époque  . Chez  moi les  bêtes sont dans les champs .

Portrait de MS54840
15/août/2022 - 08h55

Avec une mer surchauffés, il va y avoir une catastrophe en automne (inondation énorme, comme tous les ans), toujours dans les mêmes endroits qui deviennent dangereux pour y habiter, un jour les assurances ne rembourseront plus les dégâts ?

Portrait de Capri
15/août/2022 - 07h36

La difficulté : on décrit les phénomènes climatiques (sècheresse, tornade…) mais on ne fait pas le lien entre les choses. On décrit les symptômes mais pas les causes car on ne les connaît pas encore bien scientifiquement même si les rapports du GIEC se font de plus en plus précis.

On mange de la viande tous les jours ou presque => bêtes nourries au soja => soja en provenance du Brésil (transporté par cargos forts émetteurs de gaz à effet de serre dans l’Ocean + contribuant au bruit dans la mer qui à fait x1000 en un siecle) => déforestation de l’Amazonie pour accroître les surfaces cultivées => moins de capacité d’absorber du CO2 => réchauffement de la Planète => Dérèglement climatique => secheresse, tornades de etc.

C’est trop compliqué à comprendre pour nous autres humains que nous sommes à la base de tout ça, ne serait-ce que par notre alimentation. Donc on va continuer à décrire les symptômes. En attendant que notre cerveau accepte de faire ces liens.