14/08 16:40

Présente dans les eaux de la capitale norvégienne depuis mi-juillet, la femelle morse Freya, a été euthanasiée aujourd'hui afin de ne pas mettre en danger les baigneurs

Présente dans les eaux de la capitale norvégienne depuis mi-juillet, la femelle morse Freya, âgée de 5 ans et pesant 600 kilogrammes, a été euthanasiée aujourd'hui afin de ne pas mettre en danger les riverains et les baigneurs. «La décision d'euthanasier le morse a été prise sur la base d'une évaluation globale de la menace persistante pour la sécurité humaine. Nous avons examiné attentivement toutes les solutions possibles. Nous avons conclu que nous ne pouvions garantir le bien-être de l'animal par aucun des moyens disponibles», a expliqué le responsable de la Direction norvégienne de la pêche, Frank Bakke-Jensen, dans un communiqué.

Il y a quelques jours, des clichés et des vidéos montrant Freya à quelques mètres des habitants, se hissant sur des embarcations pour y somnoler, faisant de lourds dégâts matériels au passage, avaient été postés sur les réseaux sociaux. Face à cette problématique, la solution la plus «viable» envisagée dès jeudi était l’euthanasie pour l’animal, dont le nom est tiré de la déesse nordique de l’amour et de la beauté.

Malgré cette argumentaire, les associations de défense des animaux ont vivement critiqué ce choix, tout en insistant sur le rôle majeur de l’Homme dans l’euthanasie de l’animal. En effet, certains baigneurs nageaient à proximité du morse et d’autres riverains le prenaient en photo à proximité, parfois avec des enfants.

«C'est infiniment triste qu'ils aient choisi d'euthanasier un si bel animal simplement parce que nous ne nous sommes pas bien comportés avec lui», a regretté le biologiste Rune Aae lors d’un entretien accordé à l'agence locale NTB.

Certains spécialistes ont assuré que la mise en œuvre de mesures restrictives au sein de la population norvégienne aurait pu permettre de sauver l’animal.

«C'est très choquant. On est dans une situation qui offre l'occasion de montrer de la considération pour les animaux sauvages. On aurait dû essayer des amendes. On aurait alors probablement vu ces masses de gens disparaître rapidement», a analysé Siri Martinsen, une des porte-paroles de l’association de protection des animaux NOAH.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de CapDemul
15/août/2022 - 14h14

Euthanasie : nom féminin (grec euthanasia, mort douce)

Acte qui provoque la mort d'un malade incurable pour abréger ses souffrances ou son agonie. 

Il me semble que dans ce cas on est plus proche du meurtre (même si ce mot ne s'applique qu'aux êtres humains) que de l'euthanasie. smiley

Portrait de un33d
15/août/2022 - 13h41

espérance de vie d'un morse:40ans! Elle avait 5ans!!!

Portrait de YVESM
15/août/2022 - 10h01

Pays qui pratique encore la chasse à la baleine.

Les autorités de la pêche ne doivent pas être des tendres.

Portrait de quentin61400
14/août/2022 - 21h48

Faut arreter, on a aujourdhui assez de technologie de matos pour pouvoir lendormir ou je ne sais quoi la mettre dans une caisse un helico et voila faut arreter les conneries humain de merde, je vais me transformer en poisson si sa fini 

Portrait de PTSCORPIOS
14/août/2022 - 20h06

La faune sauvage n'a même plus le droit d'exister lorsque ça menace les interêts économique.

C'est honteux.

Portrait de Harriet
14/août/2022 - 18h13

Ecoeurante "humanité" qui détruit tout ce qui la dérange.... smiley