05/08 17:31

Un des enquêteurs de l'ONU présente ses excuses pour avoir parlé de "lobby juif" dans une interview: "Je souhaite exprimer sincèrement mes regrets et m'excuser"

Un des enquêteurs de l'ONU a présenté ses excuses pour avoir parlé de "lobby juif" dans une interview, des propos qui avaient vivement été dénoncés par Israël et des diplomates occidentaux à Genève. L'expert concerné, l'Indien Miloon Kothari, est membre d'une commission onusienne enquêtant sur des violations présumées des droits humains dans le cadre du conflit israélo-palestinien.

Dans une interview publiée le 25 juillet sur le site Mondoweiss, il a déclaré : "Nous sommes très découragés par les réseaux sociaux, contrôlés en grande partie par le lobby juif ou par certaines ONG spécifiques, qui consacrent beaucoup d'argent à essayer de nous discréditer".

Le Premier ministre israélien Yaïr Lapid a demandé dimanche au chef de l'ONU Antonio Guterres d'oeuvrer à la dissolution de la commission. L'ambassadrice d'Israël à Genève, Meirav Eilon Shahar, a aussi exigé la dissolution de la commission et le président du Conseil des droits de l'homme, l'Argentin Federico Villegas, a demandé à l'expert de clarifier ses "commentaires malheureux".

"Je souhaite exprimer sincèrement mes regrets et m'excuser sans équivoque pour avoir utiliser les mots +le lobby juif+. L'offense que j'ai provoquée en utilisant ces mots m'a profondément bouleversé", a affirmé Miloon Kothari, dans une lettre envoyée jeudi à M. Villegas, et publiée par l'ONU.

Il a expliqué que son "intention était de dénoncer les attaques personnelles incessantes et vitrioliques contre les membres de la Commission sur les réseaux sociaux et dans certaines publications". "Il était totalement erroné de ma part de décrire les réseaux sociaux comme étant +en grande partie contrôlés par le lobby juif+. Ce choix de mots était incorrect, inapproprié et manquant de sensibilité", a-t-il poursuivi.

Miloon Kothari a également souligné qu'il a "toujours condamné la discrimination sous toutes ses formes, y compris l'antisémitisme".

La présidente de la commission, la Sud-Africaine Navi Pillay, a affirmé la semaine dernière que les commentaires de Miloon Kothari "semblaient avoir été délibérément sortis de leur contexte" et qu'ils reflétaient "la déception de la commission face au manque de coopération persistant" d'Israël avec les experts.

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de LORDERIC
6/août/2022 - 08h36

Le Lobby Juif ? s'il existe, c'est le lobby le plus naze de l'histoire de l'humanité : les Juifs sont 0.1% de la population mondiale, c'est le peuple le plus universellement détesté au monde, et Israël est le pays qui est le plus souvent condamné par l'ONU et qui rassemble le plus de gens qui souhaitent sa destruction.

A mois que ce lobby soit un simple fantasme pour justifier l'antisémitisme ?

Portrait de Caracas99
6/août/2022 - 01h36
- Hugo Drax - a écrit :

Les gens sont délibérément lavés du cerveau pour parler de lobby juif à longueur de temps, c'est une diversion. Et le pire c'est qu'ils s'imaginent que c'est leur idée et qu'ils sont subversifs en faisant ça.

Les lobbies du pétrole, les lobbies industriels et agro-alimentaires,  les lobbies maçonniques et les fonds d'investissement sont infiniment plus préoccupants dans les faits. 

Les ultra-riches et leurs sbires veulent disqualifier toutes révoltes légitimes avec de l'antisémitisme. C'est un leurre.

 

Merci Hugo Drax, je ne savais pas que le lobby "xxxx" était infiniment moins préoccupant que les autres lobbies que tu cites. smiley

Hahahaha, cet article m'a bien fait rire quand même.

Portrait de Pancho Villa
5/août/2022 - 21h43

Parce que le lobby juif n'existe pas ? Zukerberg a lui-même avoué travailler pour le grand Israël 

Portrait de - Hugo Drax -
5/août/2022 - 19h14

Les gens sont délibérément lavés du cerveau pour parler de lobby juif à longueur de temps, c'est une diversion. Et le pire c'est qu'ils s'imaginent que c'est leur idée et qu'ils sont subversifs en faisant ça.

Les lobbies du pétrole, les lobbies industriels et agro-alimentaires,  les lobbies maçonniques et les fonds d'investissement sont infiniment plus préoccupants dans les faits. 

Les ultra-riches et leurs sbires veulent disqualifier toutes révoltes légitimes avec de l'antisémitisme. C'est un leurre.