03/03/2011 13:33

Direct Matin renforce sa diffusion à 1 million d'exemplaires

Le quotidien gratuit Direct Matin (groupe Bolloré), diffusé à 900.000 exemplaires, veut étendre sa diffusion à 1 million d'exemplaires avant la fin du premier semestre 2011 et s'implantera en septembre dans deux nouvelles villes, Toulon et Rouen, a annoncé jeudi le président de Bolloré Média Jean-Christophe Thiery.  

Direct Matin, qui s'appuie sur ses alliances avec Le Monde et Courrier International, a déjà lancé en janvier des éditions à Rennes, ainsi qu'à Aix-en-Provence et Avignon en partenariat avec La Provence. Direct Matin dispose de 13 éditions régionales parmi les 15 principales agglomérations françaises.  

"Direct Matin a l'ambition d'être le leader sur le marché" et revendique "un taux de lecteurs réguliers de 36,1% en 2010 (lecture 3 fois par semaine)", a assuré son président, reconnaissant que "le marché est étroit et très concurrentiel", avec les deux autres gratuits, Metro et 20 Minutes.  

Lancé en 2007, Direct Matin, qui a réalisé un chiffre d'affaires de 25 millions d'euros en 2010, ne prévoit pas d'être rentable avant 6 ans, a indiqué le président de Bolloré Média.   Face à l'échec de Direct Soir, le groupe a décidé de rebondir en lançant des déclinaisons thématiques, à l'image de Direct Sport le vendredi. Le 24 mars verra le jour un féminin gratuit baptisé "Direct Femme", qui sera diffusé le jeudi à 450.000 exemplaires. De nouvelles thématiques suivront, les autres jours de la semaine: la consommation, la culture ou le high-tech.  

En retard sur ses concurrents sur le web, Direct Matin va aussi monter une plate-forme internet directmatin.fr au second semestre, en misant sur la vidéo grâce au relais de la chaîne du groupe Direct 8.  

Interrogé sur le projet de lancement d'un quotidien payant par Vincent Bolloré, annoncé à plusieurs reprises, Jean-Christophe Thiery a assuré qu'il n'était pas enterré. Il prendrait la forme d'un journal, qui serait payé moins de 50 centimes d'euros et qui ferait appel à des collaborations extérieures.

Ailleurs sur le web

Vos réactions