10/07/2022 16:31

Mickey 3D, Jenifer, Pete Doherty… Découvrez la programmation du Paris Paradis, festival du journal "Le Parisien", qui aura lieu du 16 au 18 septembre

Mickey 3D et Jenifer de retour, Pete Doherty apaisé, Nawell Madani et autres étoiles du stand-up: Paris Paradis, festival du journal Le Parisien (16-18 septembre), a annoncé sa programmation éclectique. Près de 70 artistes, entre musique et humour, sont prévus pour ce rendez-vous qui investit divers endroits du parc de La Villette, entre prairie et scène principale sous le périphérique.

Un des jolis coups du festival, c'est Mickey 3D. Le groupe de Mickaël Furnon doit sortir à la rentrée un nouvel album, le premier depuis "Sebolavy" en 2016. Le single "Emilie dansait" a été lancé début juin en éclaireur. Autre retour attendu, Jenifer, qui proposera le 4 novembre "N°9", neuvième album, successeur de "Nouvelle page" (2018). Pete Doherty, ex-enfant terrible du rock anglais désormais installé en France, accompagné de celui qui l'a remis en selle, Fred Lo, se produira aussi. "J'aime Pete Doherty quand il est pop, apaisé, crooner moderne", commente pour l'AFP Emmanuel Marolle, chef du service culture du Parisien.

"Fred Lo a fait un super boulot de recentrage, quelque chose d'assez miraculeux sur leur album +The fantasy life of poesy & crime+", poursuit le programmateur du festival. "Fred Lo était venu à Paris Paradis avec sa petite famille l'an dernier et m'avait parlé de son travail avec Doherty, je n'imaginais pas qu'il serait avec nous un an après". "Ce qui m'intéresse dans la construction de la programmation, c'est d'avoir une palette assez large, à l'image de tout ce qu'on peut traiter dans le journal", poursuit Emmanuel Marolle. A côté des locomotives Charlie Winston ou Christophe Willem, on trouve des habitués du circuit pop-rock, Helena Noguerra, Florent Marchet, Axel Bauer. Mais aussi Magenta (nouvelle version des ex-Fauve) ou Bianca Costa, signature émergente pop-reggaeton.

Les rockeurs défricheurs des Limiñanas se chargeront cette fois d'un DJ Set. L'an dernier, c'est Myd, nouvelle moustache de la French Touch, qui avait fait danser les derniers festivaliers en clôture, sous le périphérique. "C'est assez fou de faire des concerts à cet endroit là -- on n'est pas les premiers à en faire -- mais les gens ne sont pas gênés par le bruit de la circulation et dès que la nuit tombe, c'est une ambiance assez dingue", déroule encore le programmateur. Paris Paradis (20.000 festivaliers au total l'an passé) ne se résume pas à ce lieu puisque le parc de La Villette accueille des musiciens sur une autre scène. Et le stand-up -- Panayotis Pascot, Kyan Khojandi, Nawell Madani, Waly Dia, etc... -- s'exprime au Cabaret Sauvage.

Ailleurs sur le web

Vos réactions