05/07 15:02

La France a rapatrié 35 mineurs et 16 mères présents dans des camps de prisonniers jihadistes en Syrie depuis la chute de l’organisation Etat islamique, annonce le ministère des Affaires étrangères

La France a rapatrié mardi 35 mineurs et 16 mères présents dans des camps de prisonniers jihadistes en Syrie depuis la chute de l’organisation Etat islamique (EI), a annoncé le ministère des Affaires étrangères. « La France a procédé ce jour au retour sur le territoire national de 35 enfants mineurs français qui se trouvaient dans les camps du Nord-Est de la Syrie. Cette opération inclut également le retour de 16 mères en provenance de ces mêmes camps », selon le communiqué, qui précise que les mères ont été remises aux autorités judiciaires et les enfants aux services d’aide à l’enfance.

Ces 35 enfants s’ajoutent aux 126 enfants dont les parents avaient rejoint des territoires repris à l’Etat islamique déjà rapatriés en France depuis 2016. Avant ce dernier rapatriement, il restait près de 200 mineurs et 80 mères dans des camps du Nord-Est syrien contrôlés par les Kurdes, où les conditions de vie sont « épouvantables » selon l’Onu. Le 14 décembre 2021, une Française âgée de 28 ans, diabétique, était morte, laissant orpheline une fillette de six ans.

Fin avril, la Défenseure des droits, Claire Hédon avait exhorté le gouvernement à procéder au rapatriement « dans les plus brefs délais », de tous les enfants français retenus dans les camps du Nord-Est de la Syrie. Dans un communiqué publié mardi, le « Collectif des familles unies », qui regroupe des familles de Français partis en zone irako-syrienne, a dit « espérer » que ce dernier rapatriement « signe la fin de cette abjecte politique du "cas par cas" qui revient à trier des enfants, à séparer les fratries et à arracher des enfants à leurs mères ».

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Greenday2013
6/juillet/2022 - 14h13

On n'a pas assez de pondeuses colonisatrices chez nous, il faut encore que l'on aille en cherche à l'étranger ?

Portrait de Babibel
6/juillet/2022 - 03h05 - depuis l'application mobile
Le chon 24 a écrit :

Le retour des enfants pris en charge par les services sociaux et l'aide sociale à l'enfance se conçoit, mais celui des adultes qui ont pris les armes contre leur ancien pays est inacceptable, ces femmes doivent être jugées là où elles ont commis leurs méfaits contre les populations locales, ce retour est un "coup de force" où le peuple français observe et se scandalise car on ne lui demande pas son avis, tout simplement...

  

@Le chon 24 A 5 ans, les enfants apprennent le djihad et manient déjà des armes, bien sûr ça se conçoit...

Portrait de Vous l'avez élu
5/juillet/2022 - 16h04
Mykeou a écrit :

Les familles des victimes du Bataclan vont être ravies. On en a plus assez chez nous ?. Il faut les réimportés ?. On ne dit pas "rapatriés" : ces gens, ou plutôt ces êtres qui n’ont rien d'humain, ne sont plus des français (ils ont déchiré leur pièces d'identité pour cracher sur leur lieu de naissance) mais des larves fanatisées. Qu'on les laisse pourrir dans leur nouveau pays, là-bas ! Les lardons avec, car ce sont des bombes islamiques à retardement.

Je suis d'accord avec vous mais puisque l'on a plus la peine de mort et que malheureusement on leur a donné la nationalité française...

Si l'on exige que les pays reprennent nos délinquants étrangers nous devons faire de même 

Toutes nos légèretés dans tous les domaines , on va les payer cash

La facture arrive et ça va faire très mal