30/06 13:31

Un quadragénaire, vu en train de pousser sa fille du pont de Saint-Nazaire, placé en garde à vue - Le parquet ouvre une enquête pour homicide volontaire

Un quadragénaire, vu en train de pousser sa fille du pont de Saint-Nazaire, a été placé en garde à vue, a annoncé le parquet de la ville, qui a ouvert une enquête pour homicide volontaire. Deux militaires de la gendarmerie en permission, qui se trouvaient sur le pont de Saint-Nazaire, ont vu "un véhicule s'arrêter devant eux duquel sortaient un homme et une jeune fille se dirigeant vers la rambarde du pont", a indiqué la procureure de Saint-Nazaire Sylvie Canovas-Lagarde dans un communiqué. "Ils voyaient l'homme la projeter dans le vide", a-t-elle ajouté. 

Le pont de Saint-Nazaire, qui enjambe l'estuaire de la Loire, culmine à 68 mètres d'altitude.

L'homme, né en 1977, "marquait son intention de sauter du pont, geste interrompu par les militaires", selon la même source. La jeune femme, née en 2004, a succombé à ses blessures.

L'enquête a permis d'établir qu'il s'agissait d'un père et de sa fille. Les investigations "tendent désormais à établir les circonstances du passage à l'acte et à préciser l’environnement familial", précise le parquet.

L'enquête de flagrance du chef d'homicide volontaire a été confiée aux brigades de Montoir-de-Bretagne et de Saint-Nazaire. 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Do7357
30/juin/2022 - 17h01
luciep a écrit :

Il aurait mieux valu que les deux témoins essaient de sauver la jeune fille (il n'est pas précisé qu'ils l'aient fait) plutôt qu'empêcher le père de sauter et de s'infliger lui-même la peine de mort...

68 m de hauteur, ils n'avaient aucune chance , cela aurait fait 2 victimes de plus. Les pompiers ont essayé de la réanimer quand ils l'ont trouvé, mais sans résultat ..........

Portrait de luciep
30/juin/2022 - 16h53

Il aurait mieux valu que les deux témoins essaient de sauver la jeune fille (il n'est pas précisé qu'ils l'aient fait) plutôt qu'empêcher le père de sauter et de s'infliger lui-même la peine de mort...