29/06 07:05

Plusieurs élus de la Nupes fustigent la référence à l'Algérie française du discours inaugural du doyen RN de l'Assemblée Nationale : "Un moment gênant voir même du dégoût" - Vidéo

Plusieurs élus de la Nupes ont fustigé la référence à l'Algérie française dans le discours inaugural du doyen RN de l'Assemblée nationale José Gonzalez, en ouverture de la nouvelle législature. leurs critiques sont nombreuse évoquant : "un moment gênant, des députés heurtés voir même du dégoût". 

Dans une brève allocution, l'élu des Bouches-du-Rhône, pied-noir né à Oran, a évoqué sa terre natale à laquelle il a été « arraché ». « J'ai laissé là-bas une partie de ma France et beaucoup d'amis », à l'indépendance de l'Algérie en 1962, a-t-il affirmé, s'interrompant un instant sous le coup de l'émotion.

Le chef de file du groupe écologiste Julien Bayou s'est dit « heurté », même si le doyen a été « prudent et a évoqué son cas personnel ». « C'est vraiment problématique. Nous, on n'a pas applaudi. »

« Le RN veut montrer patte blanche, mais ça explose dès le premier discours », a commenté sa collègue députée EELV Sandrine Rousseau. La présidente du groupe LFI Mathilde Panot a accusé le RN de faire « l'apologie de l'Algérie française et des crimes de la colonisation ». L'insoumis Thomas Portes a fait part de son « dégoût ».

« C'était assez gênant », a aussi jugé le numéro 1 du Parti socialiste Olivier Faure devant la presse. « Nous, les rapatriés d'Algérie […] on a laissé là-bas une partie de la France qu'on aimait. C'était important de dire qu'on a aimé la France de là-bas et qu'on aime la France d'ici. Nous sommes de vrais patriotes », a justifié José Gonzalez, 79 ans, au micro de LCP.

Dans le reste de son discours plus classique, José Gonzalez avait salué un « symbole d'unité française » avec le rassemblement de tous les députés au Palais-Bourbon, « un lieu d'histoire » et « d'espoir ».

Le président du RN Jordan Bardella a salué globalement un « discours émouvant et rassembleur […] Quel contraste avec le zadiste débraillé de LFI qui refuse de serrer la main de ses adversaires ».

L'ancien chef du Front national, devenu Rassemblement national, Jean-Marie Le Pen, compte appeler José Gonzalez pour le féliciter et le rencontrer, a indiqué son conseiller Lorrain de Saint-Affrique, qui salue un discours « d'un équilibre et d'une finesse remarquables ». Le règlement prévoit que le doyen d'âge préside la première séance. Ce n'est pas une première pour l'extrême droite.

En 1986, un allié du Front national, Édouard Frédéric-Dupont, avait ouvert la 8e législature à la place de Marcel Dassault, plus âgé, mais malade. José Gonzalez a d'ailleurs rendu hommage à ces deux responsables politiques.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Lilou.St.Bo
30/juin/2022 - 15h24
serguei a écrit :

Bien vu et on ne les voit pas repartir dans leur cher pays ... comme c'est bizarre smiley

Si, ils repartent au bled... les pieds devant !!! 

Portrait de Korveg
30/juin/2022 - 00h13

Ils ont oublié que les socialistes, Mitterrand en tête, étaient pour l'Algérie française !

Portrait de Gustave68
29/juin/2022 - 15h34
i know u a écrit :

Ce n'est pas parce qu'on nait dans un pays qu'on est de la nationalité de ce pays smiley 

C'est un pied-noir français ! Il s'est fait chasser de l'Algérie par les Algériens ...

Tiens donc ! Par conséquent selon vous, un enfant, de parents étrangers, qui naît en France n'est pas français ? Vous avez dit bizarre ? ... Comme c'est bizarre !

Portrait de Gustave68
29/juin/2022 - 14h49
Korveg a écrit :

Le plus paradoxal, ce sont les Algériens qui voulu l'indépendance... pour ensuite quitter leur pays en masse et venir en France !

Les pieds noirs ont été chassés d'Algérie non seulement en raison de l'indignité de la colonisation, mais également en raison d'un droit indiscuté des "algériens de souche" sur cette terre d'Algérie (des pieds noirs étaient pourtant présents en Algérie depuis plusieurs générations ).  Notion des "algériens de souche" consensuelle pour l'Algérie, en revanche notion de "français de souche" réfutée et jugée abominable en France !

Portrait de Gustave68
29/juin/2022 - 14h14
i know u a écrit :

Ce sont les mêmes qui regrettent leurs vies en Algérie qui refusent de côtoyer les algériens en France... paradoxal non ?

Ce que vous dites est absurde ! Les pieds noirs ont été chassés ignoblement d'Algérie. Combien de pieds noirs ont été massacrés, victimes d'une véritable  "chasse" aux Européens menés par des soldats et civils algériens. Malgré ce rejet profond des français, beaucoup ont tout de même choisi de venir travailler et s'installer en France: paradoxal non ?

Portrait de Amandecroquante
29/juin/2022 - 14h09
i know u a écrit :

Son pays, l'Algérie ?

Encore une fois, les gens d'extrême droite regrettent l'Algérie française mais sans les algériens... paradoxal non ?  

Ce n’était pas son pays? Le pays où il est né? oui ou non ?

Portrait de Vous l'avez élu
29/juin/2022 - 10h38

C'est quand même marrant : ce sont les mêmes qui critiquent violemment leurs anciens sur leurs actions passées qui collaborent avec les islamistes aujourd'hui ... smiley

Portrait de DCA997
29/juin/2022 - 10h19
i know u a écrit :

Les pieds noirs doivent les aimer, ça leur rappelle le bon temps non ? 

faut pas parler de sujet que l'on ne connait rien

Portrait de serguei
29/juin/2022 - 09h50
Korveg a écrit :

Le plus paradoxal, ce sont les Algériens qui voulu l'indépendance... pour ensuite quitter leur pays en masse et venir en France !

Bien vu et on ne les voit pas repartir dans leur cher pays ... comme c'est bizarre smiley

Portrait de Amandecroquante
29/juin/2022 - 09h42

Cette personne a donc dû quitter son pays à cause de la guerre et venir en France.

c’est marrant comme la NUPES préfère qu’on soit Clandestin sans les valeurs de la France plutôt que Français . Cette personne du RN a eu raison car cela montre que la guerre civile est encouragée par la nupes

Portrait de Korveg
29/juin/2022 - 08h57
i know u a écrit :

Ce sont les mêmes qui regrettent leurs vies en Algérie qui refusent de côtoyer les algériens en France... paradoxal non ?

Le plus paradoxal, ce sont les Algériens qui voulu l'indépendance... pour ensuite quitter leur pays en masse et venir en France !

Portrait de Korveg
29/juin/2022 - 08h53

Le numéro 1 du Parti socialiste Olivier Faure a la mémoire courte. C'est la gauche qui était au pouvoir au début du conflit. C'est elle qui a envoyé l'armée, elle qui a permis la torture... Enfin, Mitterrand (qui a fait exécuter presque 50 Algériens)  était totalement pour l'Algérie française !

Portrait de wicket
29/juin/2022 - 08h25

Cela va être comme cela pendant toute la mandature et montrera le VRAI visage de la FI... Pauvre France... Avons nous vraiment mérité cela dans la situation de notre pays, si difficile actuellement ? 

Portrait de COLIN33
29/juin/2022 - 07h49 - depuis l'application mobile

Si ça commence de cette façon,on n'est pas sorti de l'auberge....