29/06 08:41

Fausses accusations contre Raquel Garrido : Va-t-on vers un scandale politique après la mise en cause de Jean-Christophe Lagarde qui était opposé à la députée LFI lors des législatives ?

Et si derrière les fausses révélations du Point sur Raquel Garrido et Alexis Corbière se cachait en fait une manipulation politique ?

Député depuis 2002, pilier centriste de la Seine-Saint-Denis, le patron de l’Union des démocrates et indépendants (UDI), Jean-Christophe Lagarde, a  en effet été emporté par la vague de la Nouvelle Union populaire écologique et sociale (Nupes) en perdant, dimanche 19 juin, au second tour des élections législatives contre l’« insoumise » Raquel Garrido, dans la 5e circonscription de la Seine-Saint-Denis.

Le chef de l’UDI a reconnu sa défaite sur Twitter, par 46,5 % des suffrages, contre 53,5 % pour sa rivale. Raquel Garrido avait déjoué les pronostics en arrivant en tête du premier tour des élections législatives, avec 37,90 % des suffrages, contre 33,41 % pour M. Lagarde. « Cette victoire du premier tour était inattendue dans le camp Lagarde, qui pensait être vissé sur un trône de façon inamovible, mais nous ne sommes pas en monarchie », s’était alors réjouie Mme Garrido.

Le journaliste du Point Aziz Zemouri, auteur de l'article qui a mis en cause le couple de députés LFI Raquel Garrido et Alexis Corbière avant d'être retiré, a déposé plainte mardi pour "abus de confiance" contre l'ex-député UDI Jean-Christophe Lagarde et un ex-policier.

Dans sa plainte, il assure que l'ex-policier, "qui serait détaché auprès de la mairie de Drancy", dont la maire est l'épouse de M. Lagarde, l'a contacté fin mai pour le mettre en contact avec une femme prétendant être la femme de ménage, non déclarée et sans papiers, du couple de députés LFI. Le journaliste affirme que son informateur l'a appelé "aux alentours du second tour des législatives" pour lui demander "si l'article était prêt à paraître avant le second tour". Il lui a répondu que l'article était "bloqué au niveau de la direction du journal".

Dans sa plainte, M. Zemouri met en cause M. Lagarde en faisant valoir qu'au déclenchement de la polémique, ce dernier avait tweeté "des propos" que le journaliste avait "uniquement tenus auprès" de l'ex policier sur le présumé blocage de l'article. Le tweet de M. Lagarde a été depuis supprimé.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de COLIN33
29/juin/2022 - 19h48 - depuis l'application mobile

Ça pu tout ça mais il faut s'attendre au pire avec ces politiques

Portrait de fifeur
29/juin/2022 - 18h50

Cochonette qui se fait mettre par le truand Lagarde, sacré  circonscription!!!

Portrait de BlancEurope
29/juin/2022 - 16h10

À l'époque de Georges Marchais, au moins, la gauche faisait semblant de défendre les travailleurs... Que cette époque semble lointaine, désormais !

Portrait de wicket
29/juin/2022 - 15h44

Ne pourrait-on pas nous épargner une photo de cette nana... ? C'est chaque jour... Overdose !!!

Portrait de Phantôme_
29/juin/2022 - 11h39

Franchement les modos du blog, retirez la photo de Miss Piggy. A chaque fois que je vois sa tronche, j'ai des poussés de vomissements.

Portrait de Vous l'avez élu
29/juin/2022 - 10h29

Décidément le nom de ce Monsieur Lagarde ressort souvent dans des affaires de magouilles répréhensibles 

Je croyais que c'était le RN qui était diabolique, on m'aurait menti !??? 

Portrait de Calla
29/juin/2022 - 09h04

Quelle Violence !!!!!  pas beau du tout la politique ..............