27/06 18:56

L’élue centriste, qui accuse Damien Abad, d’avoir voulu l'agresser en 2010 a porté plainte aujourd'hui pour "tentative de viol" - Le Ministre dépose à son tour plainte contre elle pour "dénonciation calomnieuse"

Mise à jour 18h57: Visé par une plainte pour "tentative de viol", le ministre réagit auprès de France Télévisions et annonce son intention de déposer plainte pour "dénonciation calomnieuse" : "Une nouvelle fois, je conteste avec la plus grande fermeté toute accusation de tentative de viol ou d'agression sexuelle portée contre moi."

.

L’élue centriste, "Laëtitia" qui accuse le ministre des solidarités, Damien Abad, d’avoir tenté de la violer en 2010 a porté plainte aujourd'hui auprès du parquet de Paris, selon les informations de Médiapart.

Le 14 juin, Mediapart avait révélé son témoignage : l’élue dénonçait une agression sexuelle et du harcèlement de la part de Damien Abad lors d’un mariage dans l’Aveyron, le 31 juillet 2010 ; mais aussi une tentative de viol lors d’une fête au domicile du député européen, à Paris, au premier semestre 2010.

Des accusations que Damien Abad a « catégoriquement » réfutées.

L’avocate de Laëtitia, Me Raphaële Bialkiewicz, estime que si les faits présumés d’agression sexuelle et de harcèlement sont prescrits, la tentative de viol que sa cliente dénonce ne l’est pas. « Il s’agit d’une plainte pour “tentative de viol”, la prescription est donc la même qu’en matière de viol, soit de 20 ans.

Les faits ayant été commis en 2010, ma cliente peut porter plainte jusqu’en 2030 », explique l’avocate à Mediapart.

A l'époque, dans son département, Laëtitia préside la fédération des Jeunes Centristes : le mouvement de jeunesse du Nouveau Centre. Damien Abad est fraîchement élu eurodéputé. Alors qu'il était, selon Laëtitia, "dans la séduction" avec des "regards, des compliments, des remarques", "cela a vrillé lorsqu'il est devenu député européen. Il est tombé dans un sentiment de toute-puissance et d'impunité permanentes", affirme-t-elle.

Laëtitia relate une soirée où Damien Abad lui aurait "offert un verre". Elle assure y avoir vu "quelque chose". "Je ne savais pas ce que c'était, j'étais méfiante étant donné son comportement passé, j'ai eu peur qu'il m'ait mis un truc pour m'embêter", explique-t-elle, précisant avoir aussitôt "recraché" sa gorgée aux toilettes. Après cela, elle raconte que Damien Abad l'aurait attendue "derrière la porte". Dès lors, les événements seraient allés "très vite".

L'eurodéputé l'aurait "poussée dans une pièce en face". "Tu vas la sentir passer, elle est énorme", "Vas-y, suce-moi", aurait lancé l'élu, selon la jeune femme. Laëtitia affirme qu'il aurait "poussé [sa] tête" vers son entrejambe. "Son sexe n'était pas sorti, mais son pantalon était ouvert", affirme-t-elle.

Et d'ajouter : "Ma tête était coincée sous son bras et contre son torse, je ne pouvais pas me défaire, j'avais peur, j'étais sidérée. Je me suis débattue, je l'ai frappé dans le ventre."

Abad "réfute catégoriquement" Selon son récit, Damien Abad aurait alors "complètement inversé les rôles". "Il s'est mis à chouiner, comme si c'était lui la victime", affirme-t-elle. Elle a réussi à se sortir de cette situation lorsqu'un convive a fait irruption.

"Mais pourquoi tu veux pas coucher avec moi ? C'est parce que je suis handicapé ?", aurait alors lancé l'élu. "Plusieurs des nouvelles personnes qui nous ont contactées l'ont fait parce qu'elles ont été ulcérées par sa défense sur son handicap", a précisé la journaliste de Mediapart Marine Turchi.

Damien Abad avait réagi dans un message transmis à l'AFP quelques heures après la publication de l'article. Il avait dénoncé le "calendrier soigneusement choisi de ces publications" et la "partialité" de l'enquête de Mediapart, qui a selon lui une motivation "politique". "Quant aux allégations rapportées, elles me révoltent et je les réfute catégoriquement", a ajouté le ministre.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Tomatosse
28/juin/2022 - 01h51

Il est handicapé avec sa main en crochet ?

Portrait de iceman
28/juin/2022 - 00h19
fifeur a écrit :

Punaise, mais si t'as de l'honneur et de la fierté, démissionne pour te défendre au lieu de te planquer derrière le roi!!!

Le concept de présomption d'innocence de la déclaration des droits de l'Homme et du citoyen ainsi que du code de procédure pénale vous est très certainement étranger si vous pensez que quand vous êtes accusé de quelque chose, vous devez démissionner...

Portrait de fifeur
27/juin/2022 - 22h13

Punaise, mais si t'as de l'honneur et de la fierté, démissionne pour te défendre au lieu de te planquer derrière le roi!!!

Portrait de iceman
27/juin/2022 - 21h28
seb2746 a écrit :

Aller vous faire violer par un homme de pouvoir qui peut détruire vitre carrière et votre vie en -5 coups de fils et on en reparle.

 

Facile de dire qu'elle n'avait qu'a se plaindre, ce serait ELLE qui aurait le + d'ennuis au final sans compter qu'en 2022 la police/justice ne fait toujours pas grand chose alors qu'il y a +10 ans c'était pire (on ne prenais pas les plaintes et la police était la 1ere à vous rabaisser en n'hésitant même pas à dire que c'était de "VOTRE" faute).

 

Bref, on sent bien l'homme derrière son écran qui pense que c'est RIEN d'être agressé et qu'il n'y a jamais de traumatisme...

Drôle d'argument... Vous ne croyez pas qu'étant devenu ministre, il a encore plus de pouvoir pour briser leur carrière et que c'est justement maintenant qu'elles devraient avoir peur de porter plainte?

Portrait de seb2746
27/juin/2022 - 20h21
delors757118 a écrit :

c'est demagogique on attend que la  personne soit ministre pour depose plainte alors que les  soit disant faits date de 2010 en en rajoutant ma cliente peut deposer plainte jusqu'en 2030   c'est du bidon   une mytho  pourquoi n'a t'elle pas depose  plainte avant quand abad n'etait pas ministre elle a eus 12 ans pour ça 

Aller vous faire violer par un homme de pouvoir qui peut détruire vitre carrière et votre vie en -5 coups de fils et on en reparle.

 

Facile de dire qu'elle n'avait qu'a se plaindre, ce serait ELLE qui aurait le + d'ennuis au final sans compter qu'en 2022 la police/justice ne fait toujours pas grand chose alors qu'il y a +10 ans c'était pire (on ne prenais pas les plaintes et la police était la 1ere à vous rabaisser en n'hésitant même pas à dire que c'était de "VOTRE" faute).

 

Bref, on sent bien l'homme derrière son écran qui pense que c'est RIEN d'être agressé et qu'il n'y a jamais de traumatisme...

Portrait de MICMAH458
27/juin/2022 - 19h56

Super, on va jouer pendant un certain temps au "quiquiment".

Portrait de JP67
27/juin/2022 - 19h40
Hugo Drax a écrit :

Place-t-on délibérément comme ministres des gens qui ont potentiellement des problèmes avec la justice et à qui on peut mettre la pression ou qu'on peut faire chanter ?

ça expliquerait pourquoi Hulot a été un aussi médiocre ministre de l'environnement.

Portrait de delors757118
27/juin/2022 - 19h06

c'est demagogique on attend que la  personne soit ministre pour depose plainte alors que les  soit disant faits date de 2010 en en rajoutant ma cliente peut deposer plainte jusqu'en 2030   c'est du bidon   une mytho  pourquoi n'a t'elle pas depose  plainte avant quand abad n'etait pas ministre elle a eus 12 ans pour ça 

Portrait de serguei
27/juin/2022 - 18h44

C'est bien les guerisons de pertes de mémoire 12 ans après et il y en a de + en +: c'est vraiment formidable !... smiley

Ceci dit, j'aimerais bien, dans ce cas, que la justice fasse faire une reconstitution ... par curiosité smiley

Portrait de wicket
27/juin/2022 - 18h40

Elle a demandé à Médiapart avant de porter plainte ???.... C'est fou ce que ces gens savent... avant les autres !!!

Portrait de COLIN33
27/juin/2022 - 18h10 - depuis l'application mobile

De mieux en mieux ! ........

Portrait de Calla
27/juin/2022 - 18h08

C'est celui qui a quitté les LR pour aller avec Macron 

Portrait de Saxo51
27/juin/2022 - 18h03

Qu'est ce qu'il fait Obama sur la photo ?