26/06 07:46

L’Agence nationale de sécurité du médicament alerte sur les risques que présente un produit utilisé par les femmes pendant l'allaitement : Le violet de gentiane

L’Agence nationale de sécurité du médicament a émis une alerte contre les effets nocifs du violet de gentiane sur les bébés. Cette substance chimique est parfois utilisée par les femmes qui allaitent pour traiter les candidoses mammaires, des infections dues à un champignon. «Or quand le violet de gentiane est ingéré par un nouveau-né lors de l'allaitement, il peut être dangereux pour le nourrisson s’il est utilisé plus de 7 jours à des dosages trop importants», a indiqué l’ANSM dans un communiqué.

Cette substance pourrait en effet provoquer des problèmes digestifs ou respiratoires chez les bébés.

Les autorités sanitaires préconisent donc de ne pas utiliser ce produit pour traiter les candidoses mammaires chez les femmes qui allaitent, et de se tourner vers d’autres traitements. «Si le diagnostic [de la candidose mammaire] est confirmé, votre médecin pourra vous prescrire un médicament antifongique adapté pour vous et pour votre enfant s’il est aussi contaminé.

En effet, il est important que votre enfant soit traité en même temps que vous si besoin», a ajouté l’agence sanitaire.

Si le recours au violet de gentiane devient indispensable car les autres traitements n’ont pas fonctionné, il est tout de même conseillé de l’utiliser «avec prudence», et de ne surtout pas dépasser les doses recommandées, d’autant plus si la préparation contient de l’alcool.

L’ANSM est formelle : «En cas d’utilisation de violet de gentiane, le traitement ne doit jamais durer plus de 7 jours», mais l'allaitement est possible pendant la durée du traitement.

Ailleurs sur le web

Vos réactions