12/06 11:02

Un juge mexicain a confirmé la suspension sine die des corridas dans les arènes de Mexico, les plus grandes au monde - Les corridas sont permises au Portugal, en Espagne et en France

Un juge mexicain a confirmé la suspension sine die des corridas dans les arènes de Mexico, les plus grandes au monde. Les partisans de la tauromachie peuvent faire appel de cette décision qui frappe la place de Mexico, d'une capacité de 50.000 personnes. Le juge statuait sur une plainte de l'association Justicia Justa contre la tauromachie dans la capitale mexicaine. Il avait déjà ordonné le 27 mai une suspension provisoire, le temps d'écouter les arguments des uns et des autres.

Les milieux taurins ont affirmé qu'ils poursuivraient leur "défense légale" des "coutumes et traditions mexicaines". L'examen de leur éventuel recours pourrait prendre des mois.

La décision du juge fédéral va donc très certainement entraîner l'annulation du prochain spectacle prévu le 2 juillet, la "Pamplonada". Il s'agit d'un lâcher de taureaux dans les alentours des arènes, semblable à la San Fermin de Pampelune dans le nord de l'Espagne.

Les partisans de la prohibition estiment que la loi traite les taureaux comme des "choses" et qu'elle ignore la souffrance animale. Outre une tradition qui remonte à la conquête espagnole au XVIe siècle, les milieux taurins mettent en avant leur poids économique (343 millions de dollars et 80.000 emplois en 2018, d'après les derniers chiffres officiels disponibles).

En décembre, le Congrès local de la ville de Mexico avait interdit les spectacles taurins, sans vote en séance plénière. Cinq des 32 États du Mexique ont déjà interdit ces spectacles.

Le débat existe ailleurs en Amérique latine. Il est interdit de tuer le taureau à Bogota et Quito. Le Venezuela a annulé certaines corridas.

Au Pérou, la justice s'est prononcée contre l'interdiction. Les corridas sont permises au Portugal, en Espagne et en France, où le débat existe également.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Sebastien91
13/juin/2022 - 07h31
Tommmy-Rose a écrit :

Et allez, hop, Mongolito ! Nouvelles petites vannes de maternelle, et ça continue avec les émojis tout pourris !

Pauvre blaireau ...

Moi, j'aime les traditions. Avant, les connards dans ton genre se taisaient, par respect pour les gens qui ont un cerveau, ils avaient une certaine classe, en fait, celle d'avoir conscience de leur médiocrité. Et puis, c'était ça ou une tarte dans la tronche ... C'était bien !

Les traditions, ça n'est pas compatible avec les toquards.

Des mecs comme toi ce n'est même pas digne d'un être humain. Ça devrait crever et pourrir et ne plus exister sur cette planète, espèce de malade 

Portrait de Leon48Leon
12/juin/2022 - 16h29 - depuis l'application mobile

Bravo bravo et encore bravo

Portrait de shermancrow
12/juin/2022 - 15h57

On va finir par être le dernier pays au monde à avoir des dégénérés se régaler à regarder la mise à mort d'un animal comme divertissement... quand on y pense, les supporters de foot sont des prix Nobel à coté...

Portrait de Jilou1994
12/juin/2022 - 13h14

Activité pratiquée et supportée par les êtres à forte tendance démoniaque qui eux-mêmes adorent la viande.  Quels que soient les arguments fallacieux mis en avant pour défendre leur position malveillante, ces personnes dénuées de connaissance réelle et de profondes compassion font parties des ennemis du monde ! C'est dommage pour eux car de par la loi implacable du karma, ils devront entre autres se réincarner d'innombrables fois dans un corps de vache ou de torro pour y vivre d'innombrables tourments dans une arène ou un abattoir. En attendant leur prochaines incarnations ils sont harcelés par leurs corps, leur mental, la nature et par d'autres entités vivantes. Et oui, il existe une justice divine qui n'oublie rien de nos paroles et nos actes et nous attribue vie après vie les conséquences bonnes ou mauvaises de notre utilisation du libre arbitre à chaque fois que nous reprenons une forme humaine.