09/06 14:10

Affaire Delphine Jubillar: La décision de renouveler ou pas le mandat de dépôt de Cédric Jubillar sera rendue lundi prochain, annoncent ses avocats

14h03: La décision de renouveler ou pas le mandat de dépôt de Cédric Jubillar sera rendue lundi prochain, annoncent ses avocats en début d'après-midi. Le 18 juin 2021, six mois après la disparition de Delphine Jubillar du domicile familial à Cagnac-les-Mines, au nord d’Albi, son mari a été mis en examen pour homicide volontaire, avant d’être placé en détention provisoire à la maison d’arrêt de Seysses, près de Toulouse.

Le couple était en instance de divorce, à l’initiative de l’infirmière de 33 ans, mère de leurs deux enfants, qui travaillait de nuit dans une clinique d’Albi. Les enquêteurs privilégient la piste selon laquelle Cédric Jubillar a tué sa femme et fait disparaître le corps, avant d’appeler les gendarmes au petit matin du 16 décembre 2020. Ils s’appuient sur un faisceau d’indices qui, mis bout à bout, convergent vers le mari, selon une source proche de l’enquête.

Malgré les recherches engagées depuis sa disparition, le corps de la jeune femme n’a toujours pas été retrouvé. Au cours des derniers mois, des fouilles poussées ont été menées, en vain, à Cagnac-les-Mines et dans les alentours, notamment après des déclarations d’un voisin de cellule de Cédric Jubillar, auquel il aurait confié avoir enterré le cadavre près d’une ferme. Si la décision du JLD est contestée par une des parties, la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Toulouse sera saisie.

07h04: Cédric Jubillar doit être présenté ce matin à 10h, devant le juge des libertés et de la détention, au tribunal judiciaire de Toulouse sur son maintien ou non en prison. La loi prévoit en effet que chaque personne placée en détention provisoire depuis un an doit voir sa situation être automatiquement réévaluée. Or, Cédric Jubillar, soupçonné du meurtre de son épouse Delphine depuis sa disparition, dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020, se trouve dans ce cas depuis le 18 juin 2021.

Si le détenu et ses avocats ont depuis déposé cinq demandes de remise en liberté, toutes rejetées, sur la base des éléments de l’enquête qui ne suffiraient pas, selon eux, à le maintenir derrière les barreaux.

Afin de décider d’un renouvellement du mandat de dépôt, ou non, le juge des libertés et de la détention va examiner plusieurs critères, notamment le fait que sa sortie de prison puisse provoquer un trouble à l’ordre public, rappelle La Dépêche. Il sera aussi question des garanties que Cédric Jubillar peut apporter pour se présenter à la justice et à la police à chaque fois que cela lui sera demandé, avec la question de son lieu de résidence.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de XXropetteXX
9/juin/2022 - 14h17

Imaginez qu'il soit innocent et que la femme soit encore en vie, partie à l'autre bout du monde avec son amant.... Ca serait fou ! Digne d'un scenario d'une série Netflix!

Portrait de PIERROT56
9/juin/2022 - 13h48
Tina11 a écrit :

Il faut arrêter d'emmerder ce pauvre type. On ne sait même pas si elle est morte.

tu t'appelles comment ?

Portrait de MICMAH458
9/juin/2022 - 08h40

A force de faire une demande de mise en liberté toutes les 3 semaines, il y en a bien une qui finira par passer, ne serait-ce que par lassitude des juges.