15/05 12:02

L'opérateur télécoms britannique BT s'associe à Warner Bros Discovery pour grouper leurs offres de télévision sportive au Royaume-Uni et en Irlande au sein d'une nouvelle entreprise

L'opérateur télécoms britannique BT a annoncé s'associer au géant américain des médias et du streaming Warner Bros Discovery pour grouper leurs offres de télévision sportive au Royaume-Uni et en Irlande au sein d'une nouvelle entreprise. Les deux groupes "ont conclu un ensemble d'accords définitifs" visant à former "une co-entreprise à 50-50 et créer une nouvelle offre (télévisée) sportive haut de gamme au Royaume-Uni et en Irlande", a annoncé le britannique dans un communiqué.

La nouvelle entité réunira le contenu des deux groupes et disposera de "l'un des plus importants portefeuilles de droits sportifs": Ligue des champions, Ligue Europa, Premier League pour le football, mais aussi Roland-Garros ou encore le Tour de France, fait valoir le communiqué. BT Sport transfèrera ses activités opérationnelles à Warner Bros Discovery, un groupe né de la récente fusion de WarnerMedia, maison-mère de CNN et de HBO Max, avec Discovery, propriétaire d'Eurosport. Le groupe américain disposera d'une option d'achat sur les 50% de BT.

Le britannique recevra 93 millions de livres de la part de Warner Bros Discovery ainsi qu'une contrepartie ultérieure de la part de la co-entreprise qui pourra s'élever à quelque 540 millions de livres au maximum. "BT Sport et Eurosport UK conserveront dans un premier temps leurs marques et produits distincts sur le marché, avant d'être regroupés sous une seule marque à l'avenir", précise l'opérateur dans son communiqué. 

BT a publié jeudi un bénéfice annuel après impôts en recul de 13% à 1,3 milliard de livres pour son exercice décalé achevé au 31 mars, et un revenu en recul de 2% à 20,9 milliards de livres, mais qui progresse de 4% dans sa filiale Openreach, chargée de déployer la fibre au Royaume-Uni. Le groupe "renforce son contenu multimédia et télévisé" grâce à l'accord avec Warner Bros Discovery et l'expansion de ses réseaux haut débit fibre et 5G "offre un potentiel de croissance future", estime Keith Bowman, analyste chez Interactive investor.

L'analyste relève que la présence du milliardaire Patrick Drahi au capital "continue de susciter un intérêt spéculatif" des investisseurs, notamment sur une possible OPA. Patrick Drahi, patron du groupe de télécoms et de médias Altice, était devenu en juin dernier le premier actionnaire de l'opérateur britannique avec 12,1% du capital. Il avait porté en décembre sa participation à 18%. Mais "la crise du coût de la vie pourrait aussi obliger certains clients à réduire les achats et abonnements non-essentiels" ce qui pourrait frapper "le service de télévision payante de BT", selon Keith Bowman.

Ailleurs sur le web

Vos réactions