10/05/2022 12:59

EXCLUSIF - Législatives - La socialiste Lamia El Aaraje, qui refuse de laisser sa place à Danielle Simonnet, s'affronte en direct avec un Insoumis - VIDEO

Ce matin, Lamia El Aaraje, socialiste écartée de la 15e circonscription de la capitale pour laisser la place à l'Insoumise Danielle Simonnet pour les élections législatives, était en exclusivité l'invitée de Jean-Marc Morandini dans "Morandini Live" sur CNews.

La 15e circonscription de Paris, qui englobe une partie du 20e arrondissement de Paris, a en effet été dévolue à Danielle Simonnet, historique insoumise de Paris, élue au Conseil de Paris, dans l’opposition à la maire, Anne Hidalgo. Pour la choisir, il a fallu dire non à la socialiste Lamia El Aaraje pourtant élue dans cette circonscription en 2021.

"Je suis la candidate légitime de l'union de la gauche. Je suis députée sortante de cette circonscription. Je suis élue depuis moins d'un an. J'ai gagné face à Danielle Simonnet qui se présentait pour la première fois dans ma circonscription. J'estime, en tant que députée sortante de cette circonscription, que je suis légitime d'être candidate. Je souhaite continuer le mandat que les électeurs m'ont confié il y a moins d'un an", a-t-elle déclaré dans "Morandini Live".

Et d'ajouter : "Je constate qu'il y a une règle qui a été établie entre les partis de l'accord conclu, c'est-à-dire la reconduction de tous les députés sortants qui souhaitaient être reconduits dans leurs fonctions (...) Il y a la question du respect des électeurs. On ne peut pas prétendre vouloir porter une forme d’espérance pour le pays, vouloir porter une nouvelle façon de faire de la politique et venir cautionner le fait de s'assoir sur l'expression démocratique sortie des urnes".

"J'ai gagné avec 14 points d'avance sur Danielle Simonnet, qui a été battue sur la 15e circonscription de Paris en 2021. Je suis loyal à mes électeurs. Il y a une notion d'injustice qui est insupportable", a-t-elle poursuivi. Lamia El Aaraje s'est ensuite confrontée à Aurélien Le Coq, orateur national de La France insoumise, présent sur le plateau de "Morandini Live".

"Je comprends son ressenti. Ce n'est pas une décision de La France insoumise. C'est quelque chose qui faisait partie de l'accord de la Nouvelle union populaire écologique et sociale (...) Je comprends que votre situation soit compliquée", a-t-il déclaré avant d'avoir un échange tendu avec Jean-Marc Morandini.

"Je voudrais remercier Aurélien Le Coq parce que j'ai beaucoup appris avec vous sur ce plateau. Vous n'avez aucune excuse légitime et valable pour expliquer ce choix que vous faites aujourd'hui. (...) Ce n'est pas très respectueux des électeurs qui se sont exprimés il y a moins d'un an. On parle d'une députée sortante que vous faites délibérément le choix d'évincer", a conclu Lamia El Aaraje. 

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de poulpeg
11/mai/2022 - 01h17

La dictature de la FI dans toute sa splendeur....

Portrait de Orwell2024
10/mai/2022 - 11h32

Le PS la prostitué de Mélenchon .