05/05 07:16

Coronavirus - Pékin a fermé hier des dizaines de stations de métro pour lutter contre le Covid-19, restreignant les déplacements des habitants

Pékin a fermé des dizaines de stations de métro pour lutter contre le Covid-19, restreignant les déplacements des habitants même si la capitale chinoise de 21 millions d'habitants ne recense que quelques dizaines de cas quotidiens. Largement épargnée depuis deux ans, la Chine affronte ces dernières semaines sa pire flambée épidémique depuis le printemps 2020, qui a mis à mal sa stratégie du zéro Covid.

Les habitants de Pékin, où 51 nouveaux cas ont été rapportés mercredi, redoutent que leur ville ne soit confinée, comme Shanghai, la plus grande ville de Chine avec 25 millions d'habitants, où la plupart des cas sont enregistrés.

Le métro de Pékin a annoncé la fermeture d'une soixantaine de stations mercredi, soit environ 18% du réseau, dont beaucoup se trouvent à proximité de zones confinées, selon sa page WeChat.

"Les entrées et les sorties des stations seront fermées... mais les changements (de ligne) pourront être effectués à l'intérieur des stations", précise l'avis. La métropole de Shanghai, capitale économique du pays, où les habitants sont confinés depuis plus d'un mois, a quant à elle recensé près de 5.000 nouveaux cas mercredi, un chiffre en baisse alors que la ville a assoupli certaines mesures.

Toute personne testée positive y est envoyée dans un centre de quarantaine, au confort variable et aux conditions d'hygiène souvent déplorables.

A Pékin, les complexes résidentiels où des contaminations ont été recensées sont cadenassés afin d'empêcher les habitants d'en sortir. Le porte-parole du gouvernement municipal, Xu Hejian, a déclaré mercredi aux journalistes que la capitale allait "prolonger temporairement" les restrictions, y compris l’interdiction des restaurants et la fermeture des lieux de divertissement et des clubs de sport. Les responsables avaient indiqué dans un premier temps que les restrictions prendraient fin avec la fin, jeudi, des congés à l'occasion de la Fête du Travail.

Lors de ces congés, au cours desquels les Chinois voyagent habituellement de façon massive, les sites touristiques étaient quasi-déserts.

Pour freiner la contagion, les restaurants ont interdiction d'accueillir des clients et ne peuvent faire que de la vente à emporter. Les habitants ont commencé à faire des provisions de nourriture et de produits de première nécessité par crainte d'un confinement.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de MS54840
5/mai/2022 - 09h01

LFI aime la Chine  ! voilà ce qui nous attends comme système s'il gagne avec le wokisque (?) et le communautariste en plus, ce uqi n'existe pas en Chine ca ril ne sont pas envahi (aucun noir, aucun arabe, presque aucun blanc... saut les hommes d'affaires et d'entreprise !) aucune diversité comme l'Afrique.... qu'on impoose à l'UE comme au USA.