08/05/2022 07:45

Guerre en Ukraine - De nombreux Italiens croient à une manipulation des informations en provenance de l'Ukraine, aussi bien de la part des médias italiens que des autorités de Kiev, selon un sondage

De nombreux Italiens croient à une manipulation des informations en provenance de l'Ukraine, aussi bien de la part des médias italiens que des autorités de Kiev, selon un sondage publié dans le quotidien La Repubblica. Ainsi, 46% des personnes interviewées pensent que "sur la guerre en Ukraine, la plus grande partie des informations en Italie est manipulée et déformée", selon ce sondage réalisé par l'institut Demos les 11 et 12 avril pour le compte du quotidien sur un échantillon de plus de 1.000 personnes avec une marge d'erreur de 3,1%.

En revanche, 23% des personnes pensent même que "les informations et les images des présumés crimes de guerre de l'armée russe sont une mise en scène du gouvernement ukrainien", selon le même sondage. L'institut a décomposé cette moyenne nationale également en fonction des intentions de vote des personnes interrogées, d'où il ressort que les plus soupçonneux se reconnaissent dans les partis d'extrême droite.

Parmi les sympathisants du parti d'extrême droite Fratelli d'Italia (FDI), 60% des personnes sondées pensent que la plus grande partie des informations sur la guerre d'Ukraine, "est manipulée et déformée", tandis que 29% mettent en doute les informations et les images sur "les présumés crimes de guerre de l'armée russe" et estiment qu'il pourrait s'agir "d'une mise en scène du gouvernement ukrainien". Ces chiffres tombent à 55% et 28% dans le cas de l'autre parti d'extrême droite, la Ligue de Matteo Salvini, mais chutent à 29% et 12% dans le cas des sympathisant du Parti démocrate (PD, centre-gauche).

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de stbx00
8/mai/2022 - 20h45
PhilRAI a écrit :

Quand avec la bénédiction de Zelensky au moins un régiment entier a pris pour insigne celui de la division SS Das Reich qui a massacré Oradour sur Glane et ses habitants, c'est un constat de l'importance des néo-nazis en Ukraine, situation dénoncée depuis 8 ans dans l'indifférence générale alors que les exactions contre les russophones s'amplifiaient. D'où l'intervention des Russes.

Nazi ça veut dire national socialisme, donc régime dictatorial de gauche, comme le fascisme. Rien à voir avec l'extrême droite qui n'existe que dans vos fantasmes.

Houla on a du lourd. Les mots ont un sens et parler de gauche quand on parle du National Socialisme est signe d'une grande méconnaissance ou alors d'une tentative de manipulation assez hasardeuse... Qu'il y ait le mot "socialisme" n'est pas du tout révélateur. Si je vous dis "anti-socialiste" vous concluez que c'est de gauche quand même ?

Parceque là c'est exactement cela. Le "National" est complétement à l'opposé de mondialiste (et même humaniste dans le cas des nazis) qui sont justement plus à mettre en parallèle avec Socialiste et communisme. 

Et non l'extrême droite n'existe pas que dans nos fantasmes. Elle est bien réelle, un peu partout dans le monde...

Portrait de Bob28
8/mai/2022 - 09h45
Leon48Leon a écrit :

Les italiens sont parvenus avec leur personnalité atypique à faire oublier au monde et surtout aux européens qu’ils ont eu le duce Mussolini à la tête de leur pays. L’inventeur du fascisme, quand même !

Et que dire des Allemands qui sont désormais ceux qui décident de l'orientation de l'UE ?

Portrait de Leon48Leon

Les italiens sont parvenus avec leur personnalité atypique à faire oublier au monde et surtout aux européens qu’ils ont eu le duce Mussolini à la tête de leur pays. L’inventeur du fascisme, quand même !

Portrait de COLIN33
8/mai/2022 - 08h11 - depuis l'application mobile

Quelle honte !