08/04 13:53

Cathédrale St-Etienne à Toulouse: Le suspect, recherché depuis ce matin après avoir déposé un colis devant les marches de l'autel, interpellé et placé en garde à vue

13h51: L’homme soupçonné d’avoir placé vendredi matin un engin explosif artisanal dans la cathédrale Saint-Etienne de Toulouse a été interpellé en début d’après-midi par la police, a-t-on appris auprès du procureur. « La personne suspectée d’avoir déposé le colis a été interpellée et placée en garde à vue, il va être entendu », a dit à l’AFP le procureur de la République de Toulouse Samuel Vuelta Simon. Il était connu des services de police pour conduite en état d’ivresse, outrage

à agent, stupéfiants et avait été « mis en cause dans d’autres affaires et par deux fois déclaré pénalement irresponsable », a-t-il ajouté. Vers 08H30, la cathédrale Saint-Etienne de Toulouse a été évacuée en pleine messe. Quelques instants plus tôt, un homme coiffé d’une casquette, pris pour un livreur par le sacristain, a traversé la nef pour déposer au pied de l’autel un paquet.

Alors qu’il s’enfuyait en courant, il a bousculé le sacristain qui tentait de le retenir. Le suspect a été recherché pendant plusieurs heures avant d’être localisé à Balma, une banlieue résidentielle de Toulouse. Après l’incident, le sacristain a demandé aux fidèles d’évacuer la cathédrale, qui jouxte la préfecture, et a alerté la police. Les abords de la cathédrale ont été bouclés le temps que les démineurs neutralisent le dispositif explosif qui ne contenait pas de détonateur.

13h24: Le point sur ce que l'on sait à la mi-journée

La cathédrale Saint-Etienne de Toulouse a été évacuée vendredi matin en pleine messe, après qu'un homme, toujours recherché, a déposé un colis contenant un engin explosif artisanal a priori sans dispositif de mise à feu, a-t-on appris de sources concordantes. Le secteur a été bouclé par la police toute la matinée tandis que des démineurs ont été dépêchés sur les lieux, a constaté l'AFP.

Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, qui avait signalé vers 9h30 sur Twitter une "opération de police dans le centre-ville de Toulouse" en demandant d'éviter le secteur, a ajouté moins de 45 minutes plus tard que l'opération était "terminée. Aucune victime". Le colis s'apparentait "à un engin explosif improvisé, a priori sans dispositif de mise à feu" et l'individu, qui a "bousculé le sacristain", est "activement recherché", a-t-il précisé en fin de matinée lors d'une déclaration à la chaîne Cnews.

Il a ajouté que les faits étaient survenus à 8h30: "L'individu a déposé un colis durant la messe (...) aucune revendication n'a été proférée". Après l'incident, le sacristain, bousculé en tentant d'intercepter l'homme, a demandé aux fidèles d'évacuer la cathédrale, qui jouxte la préfecture, et a alerté la police.

13h20: La préfecture a annoncé en milieu de journée que "la circulation dans le secteur de Saint-Etienne est rouverte à la circulation. La cathédrale devrait pouvoir être à nouveau accessible dans l'après-midi", selon un communiqué. M. Darmanin a rappelé les consignes de vigilance données aux préfets, ainsi qu'aux responsables de la police et de la gendarmerie. Le préfet de Haute-Garonne, Etienne Guyot, a pour sa part précisé avoir donné "des instructions aux forces de sécurité d'apporter une vigilance tout à fait particulière aux édifices religieux".

13h12: Le préfet annonce sur Twitter que "l'événement est terminé". "Le secteur est à présent rouvert à la circulation. Merci à l'ensemble des services de l’État mobilisés", ajoute-t-il sur le réseau social.

12h33: "A midi ce vendredi, le curé et les prêtes patientaient toujours à l'extérieur du périmètre de sécurité", explique La Dépêche qui indique que la police judiciaire est chargée de l'enquête.

11h30: Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin s'exprime

"A ce stade, aucune revendication n'aurait été proférée (...) L'individu est activement recherché. Un périmètre de sécurité a été mis sur place" "Un engin explosif improvisé, a priori sans dispositif de mise à feu, a été déposé au pied de l'autel de la cathédrale. Aucune victime n'est à déplorer", a-t-il ajouté lors de son court point presse.

11h08: Le point sur ce que l'on sait

La cathédrale Saint-Etienne de Toulouse a été évacuée vendredi matin en pleine messe, suite à l’irruption d’un homme qui a déposé un colis suspect au pied de l’autel avant de s’enfuir, a-t-on appris de sources concordantes. Selon une source proche de l’enquête, le colis contenait un engin explosif artisanal de forme inhabituelle, sans dispositif de mise à feu. Le quartier a aussitôt été bouclé par la police et des démineurs ont été dépêchés sur les lieux, a constaté l’AFP.

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, qui avait signalé sur Twitter une « opération de police dans le centre-ville de Toulouse » en demandant d’éviter le secteur, a ajouté moins de 45 minutes plus tard que l’opération était « terminée. Aucune victime ». Il devait faire une déclaration télévisée vers 11h00. Le sacristain, bousculé en tentant d’intercepter l’homme, a demandé aux fidèles d’évacuer la cathédrale, qui jouxte la préfecture, et il a alerté la police après l’incident qui n’a pas fait de blessé.

« Un homme est entré avec un colis sous le bras. Je l’ai pris pour un livreur. Il a traversé la nef et a déposé le colis devant les marches de l’autel. Il m’a bousculé, il a dit quelque chose et il est parti », a déclaré le sacristain Aurélien Dreux à un correspondant de l’AFP. L’homme a déposé « un paquet blanc qui faisait entre 20 et 25 cm de large », a ajouté pour sa part l’abbé Jean-Jacques Rouchi qui célébrait la messe vendredi matin. « Je n’ai réalisé qu’après que ça pourrait être un attentat. Il n’y avait que 40 personnes, c’était un jour de semaine », a-t-il précisé.

10h56: "Un homme est entré avec un colis sous le bras. Je l'ai pris pour un livreur. Il a traversé la nef et a déposé le colis devant les marches de l'autel. Il m'a bousculé, il a dit quelque chose et il est parti", a déclaré le sacristain à l'AFP.

10h45: L'homme qui est entré dans la cathédrale St-Etienne est recherché par les policiers

10h35: Selon une source policière à franceinfo, l'homme qui est entré ce matin dans la cathédrale St-Etienne à Toulouse est "un déséquilibré".

10h31: "Grâce à l’intervention rapide des services de déminage, opération de police terminée à Toulouse. Aucune victime. Merci aux agents", a déclaré le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin sur son compte Twitter

10h28: Après les faits, la cathédrale St-Etienne de Toulouse a été évacuée dans le calme, indique La Dépêche, alors qu'une trentaine de personnes étaient sur place pour assister à l'office du matin.

10h15: "Opération de police dans le centre-ville de Toulouse. Nous vous tiendrons informés. Merci d’éviter le secteur", a déclaré, peu avant 10h, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin sur son compte Twitter.

10h12: Selon La Dépêche, un sacristain de la cathédrale Saint-Etienne de Toulouse a été bousculé, ce matin, par un homme. Au cours de la messe, l'individu est entré dans la cathédrale avant de déposer un colis devant l'autel.

"Il a hurlé des propos qui n'ont pas été compris par l'assistance", précisent nos confrères qui indiquent que "l'homme a ensuite pris la fuite en courant avant de bousculer le sacristain qui tentait de l'intercepter". Ce dernier n'a pas été blessé. Après les faits, les policiers ont été appelés sur place. La Dépêche ajoute qu'une cinquantaine d'agents sont sur place ainsi que des démineurs. Un périmètre de sécurité a été mis en place.

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de remarques
9/avril/2022 - 20h53

smiley

Portrait de remarques
9/avril/2022 - 20h51
petoncule a écrit :

Cnews, 1ere chaine sur l'insécurité !

C'est pour ça d'ailleurs que sur les audiences du mois de mars (qui n'ont d'ailleurs pas été publié ici contrairement aux mois précédents), Cnews était stable. Pourtant, toutes les autres chaines d'infos (même France Info lol ) ont fait une énorme progression à cause l'actualité forte.

BFM a même réalisé son record historique en faisant le double de Cnews ! Cnews est à l'image de son candidat Z, à part parler immigration et insécurité, pour le reste y'a personne.

 

smiley

Portrait de BlancEurope
9/avril/2022 - 08h37

Encore un "déséquilibré", rien à voir avec l'islam, pas d'amalgame, vivre ensemble, etc.

Portrait de Greenday2013
8/avril/2022 - 13h20

Les autorités n'ont pas identifié le terroriste, mais ils savent déjà que c'est un disiquilibri ?

Portrait de FrenchDreamer
8/avril/2022 - 12h16

Li fameux disiquilibré ! 

Pas de probleme, bientot grassement nourri et logé par le francais de bases