07/04 16:11

Tempête Diego: Météo France place la Charente-Maritime, les Deux-Sèvres et la Vienne en vigilance orange "vent violent"

Météo France place la Charente-Maritime, les Deux-Sèvres et la Vienne en vigilance orange « vent violent » en raison de la tempête Diego. "Arrivée de la tempête DIEGO sur l'ouest du pays vendredi à partir de la mi-journée générant des vents violents sur le nord de la Nouvelle-Aquitaine. Risque fort d'avalanche en haute montagne sur la Savoie", précise Météo France dans son bulletin.

Qualification du phénomène

L'activité avalancheuse attendue pour cet épisode est observée en moyenne 1 à 2 fois par hiver. Episode toutefois un peu tardif dans la saison. Tempête hivernale d'ouest classique, inhabituelle pour la saison.

Situation actuelle

Le temps est perturbé sur la France avec des pluies modérées de la Nouvelle-Aquitaine aux Alpes et au Jura. Le vent souffle déjà fort avec des rafales de l'ordre de 60 à 80 km/h sur de nombreux départements, dont ceux placés en vigilance orange Vent. Sur les Alpes, la perturbation a pour le moment déposé une petite couche de neige fraîche à partir de 1600 à 1700 m, de l'ordre de 10 à 20 cm sur le nord de la Haute-Tarentaise, l'Ouest de la Vanoise et le nord de la Maurienne, jusqu'à localement 20-30 cm en Beaufortain, mais guère plus de 10 cm sur le reste du département.

L'activité de cette perturbation est en train de se renforcer en cette fin de journée de jeudi, par effet orographique, se bloquant sur les plus hauts massifs de la Savoie, où il va neiger de façon durable probablement jusqu'à samedi matin. La limite d’enneigement se situe actuellement vers 1200/1400 m en versants nord et vers 1800 m en versants sud. Le manteau neigeux est encore épais en versants nord avec 50 cm à 1500 m et localement jusqu'à un peu plus de 2 m à 2500 m. Le niveau de risque d’avalanche devient fort (niveau 4 sur l’échelle européenne) sur le Beaufortain, la Haute-Tarentaise et la Vanoise.

Evolution prévue

Le temps reste très perturbé sur le pays jusqu'à vendredi, avec l'arrivée de la tempête Diego par l'Atlantique. Vent : Le temps reste agité avec alternance de passages pluvieux plus ou moins marqués, et un vent de sud-ouest soufflant en rafales entre 60 et 80 km/h jusqu'en matinée de vendredi. A partir de la mi-journée de vendredi, le vent de sud-ouest se renforce nettement. Il s'accompagne : - sur le domaine côtier et le proche intérieur, de rafales entre 90 à 110 km/h, temporairement 110 à 120 km/h, - dans les terres, de rafales de l'ordre de 80 à 100 km/h, localement 100 à 110 km/h. Le vent moyen sera également bien soutenu. Le retour au calme est prévu en début de soirée de vendredi.

Avalanche : La perturbation très active qui touche actuellement les Alpes du nord, perdure jusqu’à samedi matin. La limite de la neige remonte vers 1800-2000 m ce soir et même parfois 2200 m vendredi, et s’abaisse vers 800-600 m en toute fin d’épisode samedi matin. Quantités de neige fraîche attendues sur l’épisode : D’ici vendredi matin : au dessus de 2200 m, jusqu’à 50 à 70 cm sur la Haute-Tarentaise et la Vanoise, voire jusqu’à 1 m sur le Beaufortain. Seulement 30 à 50 cm dans les autres massifs de Savoie, non concernés par la vigilance orange.

D’ici samedi matin : le cumul total de l’épisode peut atteindre 70 à 100 cm, localement plus dans les secteurs où la neige se sera accumulée par le vent tempétueux d’ouest. Situation avalancheuse attendue : des avalanches de neige poudreuse se déclenchent spontanément en haute montagne. Ces avalanches deviennent de plus en plus nombreuses au fil de la nuit de jeudi à vendredi et progressivement plus volumineuses.

Certaines de ces avalanches peuvent menacer des infrastructures de montagne situées au dessus de 1800-2000 m d’altitude. Plus bas, jusque vers 1500-1800 m, la pluie remplace rapidement la neige et humidifie fortement le manteau neigeux, des coulées de neige humide pourraient atteindre quelques secteurs routiers de montagne encore bien enneigés, et très rarement une avalanche de poudreuse pourrait terminer sa course, en neige mixte dans les couloirs les plus exposés. Il faudra probablement attendre samedi matin pour voir enfin le risque d’avalanche spontanée baisser.

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de C'est Mon Avis
7/avril/2022 - 17h35

Vent ou pas, je vais rouler cette nuit (800 km, départ et retour dans le 17) pour que les français puissent trouver demain, dans toute la France, leurs commandes dans leurs magasins et chez leurs fournisseurs...