24/03 13:02

Découvrez les huit "petites phrases" prononcées par des femmes et hommes politiques sélectionnées par le jury du prix "Press club, humour et politique" 2022

Le jury du prix "Press club, humour et politique" 2022 a sélectionné mercredi une première série de huit "petites phrases" prononcées par des femmes et hommes politiques pour récompenser l'auteur de la saillie la plus drôle de l'année.

Le jury, présidé par Olivier de Lagarde, a retenu:

- Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement: "Emmanuel Macron aime le débat." France 2 – 22/02/2022

- Bruno Gilles, ex-sénateur LR: "Lors de la précédente élection, je suis descendu dans les égouts serrer la main des rats; ça ne m'a pas fait gagner." Le Monde – 13/02/2022

- Anne Hidalgo, maire de Paris, candidate PS à la présidentielle: "Ça roule mieux, ça roule vraiment mieux à Paris." Devant la Fédération des industries des équipements pour véhicules – 14/03/2022

- Thierry Mariani, député européen du Rassemblement national: "Moi, je ne change de parti que tous les 42 ans." Le Parisien 21/01/2022

- Valérie Pécresse, candidate LR à la présidentielle: "Si je suis élue, je dirai à Vladimir Poutine que nous devons construire la paix en Europe." France 5 – 06/02/2022

- Fabien Roussel, secrétaire national du PCF, candidat à la présidentielle : "Les stations-service sont le seul endroit en France où celui qui tient le pistolet est aussi celui qui se fait braquer." Twitter – 09/02/2022

- Thierry Solère, député LREM: "Mon anatomie fait que si j’ai le cul entre deux chaises, je suis parfaitement assis." Le Parisien – 21/02/2022

- Eric Woerth, président de la commission des finances à l'Assemblée nationale: "Moi, je n'ai jamais dit que je soutiens le 1er mandat d'Emmanuel Macron; j'ai dit que j’allais soutenir le 2e." Sud Radio – 16/02/2022

D'autres sélections de petites phrases auront lieu en juin, septembre et novembre.

Le prix "Press club, humour et politique" avait été remporté en 2021 par la ministre Marlène Schiappa qui, en défendant son projet de loi visant à lutter contre la polygamie, avait jugé bon de préciser: "On ne va pas s'interdire les plans à trois".

En 2019, c'est Edouard Philippe qui l'avait emporté. A la question de savoir si tout remontait à Matignon, le Premier ministre de l'époque avait répondu : "Non, seulement les emmerdes".

En raison de l'épidémie de Covid-19, le prix n'avait pas été décerné en 2020.

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions