07/03 11:16

Guerre en Ukraine - Le réseau social TikTok suspend la possibilité de poster de nouvelles vidéos sur sa plateforme en Russie, en raison d’une nouvelle loi pénalisant la diffusion d’informations visant à "discréditer" l’armée

Le réseau social TikTok a annoncé suspendre la possibilité de poster de nouvelles vidéos sur sa plateforme en Russie, en raison d’une nouvelle loi pénalisant la diffusion d’informations visant à « discréditer » l’armée et son invasion de l’Ukraine. « Au regard de la nouvelle loi sur les "informations mensongères", nous n’avons pas d’autre choix que de suspendre les directs et la mise en ligne de nouveaux contenus (...) le temps d’étudier les conséquences possibles pour la sûreté » des employés de TikTok et de ses utilisateurs, a expliqué le réseau social dans une série de tweets.

L’annonce de TikTok, qui maintient tout de même son service de messagerie, intervient au terme d’une semaine qui aura vu les autorités russes bloquer l’accès à Facebook dans le pays et restreindre celui de Twitter. Deux textes encadrant strictement les informations diffusées sur la guerre en Ukraine et les sanctions imposées à la Russie ont été adoptés par le Parlement russe et ratifiés par le président Vladimir Poutine vendredi.

La propagation d’informations visant à « discréditer » les forces armées russes est désormais passible de 15 ans de prison. Les « appels à imposer des sanctions à la Russie » sont également passibles de poursuites, selon les textes. Ils s’appliquent à la fois aux médias et aux particuliers, russes comme étrangers.

Ces mesures ont été considérées comme un moyen pour les autorités russes de contrôler l’information qui circule en Russie sur la guerre en Ukraine et sur les sanctions infligées par la communauté internationale. Leur entrée en vigueur a amené plusieurs médias étrangers à suspendre leurs activités en Russie, notamment l’agence Bloomberg et la BBC, tandis que la chaîne américaine CNN à interrompu sa diffusion dans le pays.

Selon une étude du cabinet Insider Intelligence publiée cette semaine, TikTok comptait quelque 24,7 millions de comptes en Russie fin 2021. Environ 30% des Russes intéressés par du contenu vidéo sur les réseaux sociaux disaient consulter TikTok dans une étude du cabinet Deloitte, publiée en septembre 2021.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Nono75
7/mars/2022 - 18h41

Ah.... et dire que le 6/03 à 13h22 @Clomoto écrivait :

Parce qu'avant la loi (qui ne s'applique qu'aux journalistes)smiley, tu avais vu beaucoup de sportifs s'exprimer contre Poutine ? Tout le monde sait que Poutine est ultra populaire dans son pays, tous les sondages effectués par des ONG le montrent. Et tout particulièrement en temps de guerre ils sont plus soudés que jamais derrière leur président.

La loi s'applique bien à tous, journalistes comme particuliers. Sympa la liberté d'expression chez tes amis ! Comme quoi, tout le monde peut se tromper ! smiley

Et je réitère, pour regarder les lives de quelques jeunes Tik Tokers russes dès qu'un des interlocuteurs demande l'avis du jeune, il répond qu'il ne préfère pas s'exprimer sur le sujet afin de ne pas avoir de problème.

Bon maintenant cela va être réglé mais sinon, le fameux peuple derrière Poutine sans réserve, on en parle ?

PS. Le diable après la parenthèse n'est ni de moi ni de @Clomoto, c'est le site qui le rajoute car il doit penser que la ) est un émoji.