07/03 16:02

La police lance une campagne de recrutement pour renflouer ses effectifs - Les tâches des réservistes seront plus "opérationnelles"

La police lance une vaste compagne de recrutement de réservistes dont les tâches seront plus opérationnelles. Avec 6.700 effectifs, dont une large majorité de policiers retraités, la réserve de la police nationale est historiquement en retard sur celle de la gendarmerie, forte de près de 40.000 membres. «L'objectif est de tendre vers les 30.000, dont 70% de citoyens», a expliqué à l'AFP le commissaire général Frédéric Laissy, chef du service d'information et de communication de la police (Sicop).

L'ambition de cette campagne de recrutement est double. Tout d'abord, renforcer les services sur le terrain, notamment dans la perspective des JO-2024 à Paris, et améliorer le lien avec la population, dont une partie, notamment les jeunes, a pu exprimer de la défiance à l'égard de la police ces dernières années.

Dès 2022, 1.500 réservistes doivent être recrutés, puis 2.000 à 2.500 en 2023. Les conditions pour postuler : avoir au moins 18 ans, un casier judiciaire vierge, se soumettre à une enquête de sécurité et passer un oral.

L'inscription se fait directement en ligne sur le site www.service-public.fr ou via le portail www.devenirpolicier.fr.

Jusqu'à présent, «les citoyens engagés dans la réserve ne pouvaient exercer qu'un nombre trop limité de missions», comme «du soutien, de l'accueil, de la logistique», et toujours «en civil», résume Frédéric Laissy.

Les futurs réservistes recevront une formation initiale de quatre semaines, au sein de compagnies de CRS, durant lesquelles ils apprendront le tir et les techniques d'intervention et d'interpellation.

A l'issue, ils pourront effectuer des patrouilles de police-secours sur la voie publique, faire de la surveillance aux frontières et dans les zones aéroportuaires ou réaliser des contrôles routiers (alcoolémie, vitesse) au sein d'une CRS autoroutière.

Ils porteront le «même uniforme» que les policiers avec un gilet pare-balle personnel, mais devront rendre leur arme après chaque mission.

Ils ne pourront pas en revanche intégrer une BAC, un service de PJ ou faire du maintien de l'ordre.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions