22/02 14:30

Randonneuse tuée dans le Cantal: La chasseuse de 17 ans a été mise en examen pour "homicide involontaire", annonce le procureur d'Aurillac

L’adolescente de 17 ans, auteure présumée du tir qui a tué une randonneuse samedi lors d’une battue aux sangliers dans le Cantal, a été mise en examen mardi du chef d’homicide involontaire, a annoncé le procureur d’Aurillac. La jeune fille a été placée sous contrôle judiciaire avec « interdiction de détenir ou porter une arme », a précisé dans un communiqué le procureur Paolo Giambasi.

Elle avait été placée en garde à vue dimanche dans l’enquête ouverte pour homicide involontaire, qui a donné lieu à mardi à une information judiciaire qui « s’attachera notamment à déterminer les positions et moments de tirs » lors de la battue, selon le parquet. « Les auditions des témoins des faits et des chasseurs ayant participé à la battue ont mis en évidence que plusieurs coups de feu avaient été tirés dans le cadre de cette chasse », avait relevé lundi le parquet dans un communiqué. Une autopsie du corps de la victime devait avoir lieu mardi matin.

Samedi après-midi, sur la commune de Cassaniouze, dans le sud du département, une femme de 25 ans a été touchée par un tir « en partie haute du corps, au niveau gauche ». « Consciente dans un premier temps », elle décédait sur place « malgré les premiers secours prodigués notamment par l’homme avec lequel elle se promenait », a précisé le magistrat.

« Immédiatement après le coup de feu », l’adolescente de 17 ans s’est présentée comme l’auteure du tir. En état de choc, elle a d’abord été hospitalisée avant d’être entendue par les enquêteurs dimanche. Produisant un permis de chasse en règle, elle a expliqué aux gendarmes avoir visé un sanglier, tiré, puis entendu le cri d’un homme au niveau d’un sentier où elle s’est alors rendue.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Picapel
23/février/2022 - 13h24

je ne vais pas me faire d'amis je le sens ! mais libérée sous contrôle judiciaire après une tape sur la main ! j'espère qu'elle aura compris qu'elle a flingué deux vies avec une arme qu'elle portait volontairement  ! celle de la victime décédée et la sienne aussi ! Son jeune âge va lui sauver la mise à elle ! l'autre victime comme dit le président des chasseurs : le risque zéro n'existe pas !! et voila tout est dit !

Portrait de Leon48Leon
23/février/2022 - 08h54 - depuis l'application mobile

Tuer des êtres vivants ce n’est ni du sport, ni écologique, c’est juste malsain. Les chasseurs sont des assassins.

Portrait de LISCO
22/février/2022 - 15h48

le Préfet de la Nièvre a la demande du syndicat agricole la FNSEA vient d'autoriser la chasse au sanglier tous les jours de la semaine avec extension des communes concernées... car les dégats coutent cher aux agriculteurs....il est parfois a la pointe de l'innovation !

Portrait de yannific
22/février/2022 - 15h39
nebuleuse75 a écrit :

Les chasseurs assassins méritent une lourde peine exemplaire ...!!!

Je suis atterré par la bêtise de votre commentaire. Commencez par ouvrir un dictionnaire et cherchez la définition du mot "assassin". je ne pense pas que cette jeune fille soit une assassine. Accidentellement meurtrière est plus approprié, mais soyez tranquille, sa jeunesse est dévastée et elle vivra toujours avec ce lourd fardeau. Condoléances à la famille de la victime. 

Portrait de Baron Poussiere
22/février/2022 - 15h33

Féminicide?