11/02/2022 07:31

Le Ministre de l'Intérieur est revenu hier soir sur son échange tendu avec Apolline de Malherbe : ""Si j'ai offensé quelqu'un, je le regrette. C'était une interview tendue qui empêchait de parler du fond" - Regardez

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, critiqué pour ses propos lors d'un échange tendu avec la journaliste Apolline de Malherbe", a dit sur LCI qu'il "regrettait" d'avoir pu l'offenser, tout en se défendant d'avoir utilisé un "ton misogyne".

"Si j'ai offensé quelqu'un, je le regrette bien volontiers", a déclaré le ministre de l'Intérieur, longuement interrogé par Ruth Elkrief au sujet de l'échange tendu qu'il avait eu mardi sur le plateau de BFMTV avec la journaliste Apolline de Malherbe.

Tout était parti d'une question d'Apolline de Malherbe qui demandait à M. Darmanin si l'exécutif ne s'était pas "réveillé un peu tard", avec l'annonce par Emmanuel Macron d'une loi sur la sécurité intérieure dans les derniers mois du quinquennat, alors que les chiffres de 2021 montrent une hausse des atteintes aux personnes. 

Gérald Darmanin avait critiqué une "présentation très rapide et un peu populiste". "Non mais vous vexez pas, calmez-vous Madame, ça va bien se passer", avait-il enchaîné alors que la journaliste protestait en considérant que ce n'était "pas une réponse" mais "presque une offense". Les propos de Gérald Darmanin ont provoqué de vives critiques de l'opposition en pleine campagne présidentielle.

"+Ça va bien se passer+, c'est une expression populaire. Je l'utilise à l'Assemblée Nationale", s'est défendu jeudi le ministre, en assurant que son ton "n'était pas misogyne". "C'était une interview tendue qui empêchait de parler du fond", a-t-il poursuivi, ajoutant avoir appelé Apolline de Malherbe. "On a échangé, on doit se voir la semaine prochaine".

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de soly
11/février/2022 - 17h32

Darmanin a vraiment une tête d'abruti, on dirait le ravi de la crèche. Elles en sont où les accusations de viol dont il faisait l'objet?...

Portrait de emsuppl_50
11/février/2022 - 11h51

Pas besoin d'intervieweur / weuse. Darmanin vient avec ses questions et ses réponses.

Portrait de YVESM
11/février/2022 - 08h25

Darmanin, le nouveau ministre de l’information.   Un scoop de Ruth Elkrief.

LCI,  avec Ruth « Ça va bien se passer ».

Portrait de COLIN33
11/février/2022 - 08h21 - depuis l'application mobile

Comme toujours il a raison ! mais ce W.E. on va voir comment il s'en tire avec le convoi de la liberté....

Portrait de MICMAH458
11/février/2022 - 07h55

D'accord avec Alonzo77 au sujet du buzz permanent, ou en tout cas, très régulièrement recherché par les journalistes, mais cela existe depuis toujours (recherche du "scoop" pour être le premier à parler d'un événement, la meilleure "punchline" qui sera reprise pendant 2 ou 3 jours avant de passer à autre chose, l'"accroche" d'un article de presse pour faire vendre la gazette, etc... Je note quand même que darmanin dit qu'on l'empêchait de parler du fond, mais que le fond en l'occurrence est un bilan très moyen, voire pas terrible du tout, concernant la montée des violences faites aux personnes, et que ça je ne suis pas sûr qu'il avait tellement envie d'en parler.