30/01 11:46

Les ministères des Sports et de la Culture ont annoncé leur volonté de "moderniser" la liste des évènements sportifs dits "d'importance majeure" qui doivent être accessibles à tous les téléspectateurs

Les ministères des Sports et de la Culture ont annoncé leur volonté de "moderniser" la liste des évènements sportifs dits "d'importance majeure" qui doivent être accessibles à tous les téléspectateurs en y intégrant plus de sport féminin et de parasport. Cette liste fixée par un décret de 2004 comprend actuellement 21 événements, comme les JO, le tournoi des Six Nations, les demi-finales et la finale du Championnat d'Europe de football, le Tour de France masculin ou encore le Grand Prix de France de Formule 1.

En vertu de cette réglementation, une chaîne payante ne peut pas se réserver l'exclusivité de la retransmission de l'un de ces événements et les chaînes gratuites nationales doivent pouvoir en obtenir les droits de retransmission.

La liste "est élaborée conjointement par le ministère de la Culture et le ministère chargé des Sports en concertation avec les professionnels des secteurs audiovisuel et sport", ont fait savoir vendredi les deux ministères dans un communiqué commun

. "Faisant le constat de l'engouement croissant des téléspectateurs pour les compétitions féminines et le parasport en particulier, le gouvernement soumet à une nouvelle consultation des professionnels des secteurs concernés une liste modernisée qui intègre notamment les Jeux paralympiques et soutient une plus grande visibilité du sport féminin", ont-ils précisé.

La consultation durera "un mois" et la liste sera ensuite soumise à la Commission européenne qui doit la contrôler et la valider. Récemment, lors du débat de la proposition de loi LREM sur le sport, un amendement LR en vue d'inclure les "pendants" féminins des grandes compétitions et les Jeux paralympiques a été adopté.

A cette occasion, la ministre des Sports Roxana Maracineanu avait indiqué qu'elle avait entamé une réflexion avec Roselyne Bachelot pour modifier le décret. La question de la révision de cette liste est sur le tapis depuis plusieurs années.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de LISCO
30/janvier/2022 - 17h16

mais ou vas t'on si les pauvres ont le droit de regarder le sport a la TV sans payer, c'est le monde a l'envers !