27/01 14:31

Sécurité: Selon un sondage, plus de 9 Français sur 10 pensent que la justice doit être plus sévère face aux délinquants - VIDEO

Une forte demande pour davantage de répression judiciaire dans le domaine sécuritaire. Selon un sondage effectué par l’Institut CSA pour CNEWS, 91% des Français pensent que la justice doit être plus sévère face aux délinquants. Dans la continuité de l’enquête réalisée en octobre dernier (92% à l'époque), plus de 9 Français sur 10 se déclarent donc toujours en faveur d’un durcissement de la justice envers les actes de délinquance. Dans le détail, la disparité est plus marquée selon l’âge des répondants, avec seulement 41% des 18-24 ans «tout à fait» d’accord pour que la justice soit plus sévère sur le plan sécuritaire, contre 62% des 25-34 ans et des plus de 50 ans (62% également).

Sur le plan politique, les électeurs de droite se prononcent sans surprise le plus massivement en faveur d'un tel durcissement à 97% (85% de «oui, tout à fait» et 12% de «oui, plutôt»).

Parmi eux, les partisans de Reconquête!, le parti d'Eric Zemmour, affichent le taux de «oui, tout à fait» le plus élevé à 91%. Au centre, si les sympathisants de LREM affichent une adhésion globale à 92%, elle reste à nuancer cependant (49% de «oui, tout à fait» et 43% de «oui, plutôt»)

Fait notable, l’opposition à une justice plus sévère face aux délinquants ne se trouve pas du côté de la gauche radicale, mais est à chercher du côté de la gauche traditionnelle. En effet, selon cette enquête CSA, 21% des sympathisants socialistes sont contre une telle proposition, alors qu'ils sont 9% parmi les électeurs de La France Insoumise.

Les magistrats, de leur côté, pointent régulièrement un manque de moyens pour faire face à la délinquance mais soulignent toutefois, que dans les faits, dans la plupart des cas, la réponse pénale suit.

Selon les données fournies par l’Insee, dans son rapport «Sécurité et société» du 9 décembre 2021, les peines ont ainsi été durcies contre les délinquants ces dernières années.

Alors que le nombre de condamnations a stagné au cours de la période récente, les peines de prison ferme ont, elles, progressé, passant de 21% en 2012 à 24% en 2019. Dans ce contexte, le nombre de détenus a grimpé pour atteindre environ 70.000 actuellement, soit une hausse de 6.000 prisonniers par rapport à 2012. La durée moyenne des emprisonnements a également augmenté, variant de 7,8 à 8,8 mois lors de cette période.

Pourtant, les Français ne cessent de réclamer un durcissement des peines. Ce sondage CSA est d'aileurs à rapprocher d'une autre enquête du Centre de recherches politiques de Sciences Po (Cevipof), publiée mardi, qui soulignait que 47% des personnes interrogées souhaitent, entre autres, le retour de la peine de mort, pourtant abolie dans l’Hexagone depuis 1981.

Étude CSA pour CNEWS réalisée par questionnaire auto-administré en ligne sur panel du 25 au 26 janvier 2022 auprès d'un échantillon national représentatif de 1.000 personnes âgées de 18 ans et plus.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Cortex
27/janvier/2022 - 15h30
Babeth11 a écrit :

Plus de 9 français sur 10 n'ont plus qu'à voter Zemmour alors, s'ils sont cohérents.

Sauf que sur ces 9 français sur 10, 8 n'ont pas l'esprit restreint et donc savent que M. Zemmour n'y changera rien. Bien au contraire. Il suffit de voir à quel point il divise pour savoir que ses constats (au demeurant pas faux) ne font pas des solutions sorties du chapeau d'un magicien.