26/01 17:30

Habituellement discret sur l'accident qui lui a fait perdre l'usage d'un bras, Jamel Debbouze se confie: "Je n'ai pas accepté mon statut d'handicapé" - VIDEO

Il s’exprime rarement sur le sujet. Jamel Debbouze a fait des confidences sur son terrible accident survenu il y a 32 ans, et sur les difficultés imposées par son handicap. Un soir de janvier 1990, lui et Jean-Paul Admette, un autre adolescent âgé comme lui de 14 ans, se trouvaient en gare de Trappes quand ils ont été happés par un TGV. Son ami sera tué sur le coup. Jamel perdra l’usage de son bras droit. Depuis cet accident, l’acteur n’a jamais dévoilé sa main en public, la gardant toujours soigneusement cachée dans sa poche.

« Dès lors que j’ai eu cet accident, j’ai su que les choses ne seraient plus pareilles, mais je n’étais pas différent pour autant », a déclaré le mari de Melissa Theuriau au micro de Daphné Roulier, dans Les grands entretiens, diffusé sur LCP. « Je savais que la société était dure, j’étais petit, rebeu, banlieusard et puis maintenant handicapé, ça s’accumulait », a-t-il ajouté.

« Après mon accident, je me suis dit qu'il fallait faire attention à ce que la société ne m'écrase pas d'une certaine manière. Je n'ai pas accepté mon statut d'handicapé, je me souviens qu'on m'a accordé une pension de travailleur handicapé que je n'ai jamais touchée parce que je n'acceptais pas ce statut d'amoindri », a également dit le papa de Léon et Lila.

Le trublion était déjà, en de rares occasions, revenu sur les circonstances du drame qui a bouleversé sa vie, notamment en 2018 dans l’émission Au tableau, dans laquelle il avait déclaré : « Je suis sorti tard alors que je n'aurais pas dû sortir tard. Je me suis retrouvé sur le quai d’une gare. Je voulais gagner un peu de temps. J’ai vu le bus passer. Et j’ai traversé les rails en pleine nuit sans regarder, ni à gauche, ni à droite », avait confié Jamel Debbouze.

Dans le magazine « Jeux vous aime », il a aussi récemment raconté la réaction qu’il a eue quand le médecin lui a annoncé qu’il avait perdu l’usage de son bras. « Le premier réflexe que j'ai quand le médecin me l'annonce, c'est de lui demander de me prêter un des stylos qu'il a dans sa poche, car tout de suite, je m'entraîne pour commencer à écrire de la main gauche. Comme si cet accident était un non-sujet. Finalement il ne fallait pas que ce soit un sujet », a-t-il relaté, mesurant sa chance de ne pas avoir lui aussi perdu la vie. « Depuis mon accident, tout ce que je vis, c'est du bonus, du sursis », a-t-il ajouté.

L'humour lui a servi de thérapie, avait-il déclaré dans le documentaire Dans la tête de Jamel Debbouze, réalisé par Jean-Thomas Ceccaldi en 2019 : « Je n'étais pas fier de plein de choses... Aujourd'hui je suis fier comme un coq car j'ai eu la chance de pouvoir m'exprimer par le rire».

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de seki
27/janvier/2022 - 13h53
Parapluie a écrit :

Et du coup vous y étiez-vous pour, semblant de rien, infirmer ce commentaire ?!

Haha ce commentaire, heureusement que ça ne marche pas comme ça.. Diffamation, vous connaissez ? Comprenez-vous l'intérêt d'une telle loi ? Concernant Debbouze, j'en sais rien, donc je vais pas commenter sous forme de vérité ce qu'il s'est passé.

Portrait de Parapluie
27/janvier/2022 - 11h19
Antivirus2 a écrit :

C'est fou le nombre de personnes qui , apparemment était sur les rails avec Djamel Debbouze et son accolyte au moment de l'accident !! Certains racontent ce qu'il s'est passé comme s'il avait été témoin des faits ! Putain mais vous n'avez pas de vie pour vous en inventer une ??? Quand on ne sait pas ce qui s'est passé, on ferme sa gueule. C'est pitoyable !

Et du coup vous y étiez-vous pour, semblant de rien, infirmer ce commentaire ?!

Portrait de la main du diable
27/janvier/2022 - 10h31

Il possède maintenant la main du Diable !

Portrait de Mr Mo Ix
27/janvier/2022 - 10h27

Ils à un bras mort qui lui rappelle cette nuit où ce bras et cette main ont poussé un innocent sous un train !

Portrait de Nerfertiti
27/janvier/2022 - 07h05
cordova a écrit :

Il a la trouille d'aller à la Réunion suite à l'histoire du train où les parents de son "ami" l'accuse de d'avoir poussé leur fils pour lui voler son blouson....

S’il va à l’Ile de la Réunion, il se fera couper le cou et il nourrira les requins smiley

Portrait de Nerfertiti
27/janvier/2022 - 07h04

Il n’accepte pas son statut d’handicapé 

Et la famille du mort. Est ce qu'elle a accepté la mort de leur enfant ? 

Gros bouffon

Portrait de Antivirus2
26/janvier/2022 - 22h28
vraimentcompliqué2 a écrit :

Jamais lu un tel roman depuis le Comte de Monté-Cristo !!!

Il a perdu son bras suite à une tentative de vol dont il a été le coupable. La victime s'est rebellée et l'a envoyé valdinguer sur les rails ! Pourquoi ne dit-il pas simplement "J'ai perdu mon bras car quand j'étais jeune j'ai fait une connerie qui m'a coûté ce bras. J'étais jeune et j'étais con et pardon à la victime de ma connerie".

C'est fou le nombre de personnes qui , apparemment était sur les rails avec Djamel Debbouze et son accolyte au moment de l'accident !! Certains racontent ce qu'il s'est passé comme s'il avait été témoin des faits ! Putain mais vous n'avez pas de vie pour vous en inventer une ??? Quand on ne sait pas ce qui s'est passé, on ferme sa gueule. C'est pitoyable !

Portrait de cordova
26/janvier/2022 - 20h39

Sa place est en prison

Portrait de Cymru
26/janvier/2022 - 20h07
kioups a écrit :

La justice a conclu à un non-lieu. 

@ kioups

Un non lieu ne veut pas dire innocence 

Portrait de Tommmy-Rose
26/janvier/2022 - 19h22
kioups a écrit :

La justice a conclu à un non-lieu. 

Et tout le monde sait le niveau d'impartialité, d'intégrité et de pertinence de la justice française.

Portrait de vraimentcompliqué2
26/janvier/2022 - 18h44
kioups a écrit :

La justice a conclu à un non-lieu. 

Les faits et les témoignages ont la vie dure, très dure même...Le Réunionnais décédé était tout sauf un de ses copains.

Portrait de vraimentcompliqué2
26/janvier/2022 - 18h43

 « Je suis sorti tard alors que je n'aurais pas dû sortir tard. Je me suis retrouvé sur le quai d’une gare. Je voulais gagner un peu de temps. J’ai vu le bus passer. Et j’ai traversé les rails en pleine nuit sans regarder, ni à gauche, ni à droite », avait confié Jamel Debbouze.

Mais bien sûr ... Je traverse l'autoroute avec un masque sur les yeux et un autre sur les oreilles...

Portrait de Hola2
26/janvier/2022 - 18h39

Il serait intéressant d'entendre la version de la famille Admette. 

Portrait de vraimentcompliqué2
26/janvier/2022 - 17h53

Jamais lu un tel roman depuis le Comte de Monté-Cristo !!!

Il a perdu son bras suite à une tentative de vol dont il a été le coupable. La victime s'est rebellée et l'a envoyé valdinguer sur les rails ! Pourquoi ne dit-il pas simplement "J'ai perdu mon bras car quand j'étais jeune j'ai fait une connerie qui m'a coûté ce bras. J'étais jeune et j'étais con et pardon à la victime de ma connerie".

Portrait de cordova
26/janvier/2022 - 17h34

Il a la trouille d'aller à la Réunion suite à l'histoire du train où les parents de son "ami" l'accuse de d'avoir poussé leur fils pour lui voler son blouson....