26/01 07:16

Le groupe Le Monde annonce la cession par le banquier d'affaires Matthieu Pigasse de la quasi-totalité de sa participation à son associé Xavier Niel

Le groupe Le Monde annonce la cession par le banquier d'affaires Matthieu Pigasse de la quasi-totalité de sa participation à son associé Xavier Niel, "sans impact" sur le contrôle du groupe. Dans le détail, Matthieu Pigasse voit sa participation dans la société Le Nouveau Monde (LNM) passer de 51% à 2%. Xavier Niel en détient désormais 49%, comme l'homme d'affaires tchèque Daniel Kretinsky.

L'opération s'est faite récemment et "en plein accord avec Matthieu Pigasse et Daniel Kretinsky", précise le groupe Le Monde dans un communiqué. La société LNM est simultanément devenue "une société en commandite simple", dont Matthieu Pigasse est "l'unique associé et gérant commandité", l'opération n'entraînant "pas de changement de contrôle" de cette société. LNM est l'un des actionnaires de la société "Le Monde libre" (LML), qui constitue elle-même "l'actionnaire de référence" du groupe Le Monde, dont elle détient 72,5% du capital, avec pour associés commandités Matthieu Pigasse et Xavier Niel, et dont ni le capital ni le contrôle ne sont modifiés.

"Xavier Niel s'est par ailleurs engagé à ce que tous les titres de LML qu'il détiendrait, directement ou indirectement, soient apportés au Fonds pour l'Indépendance de la Presse, fonds de dotation créé l'an dernier", rappelle le communiqué.

Le groupe de presse espagnol Prisa détient 20% de la société "Le Monde libre". Le solde du capital du journal est détenu par le "pôle d'indépendance", qui regroupe notamment les sociétés de personnel et la société des lecteurs du Monde.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Julien92
26/janvier/2022 - 23h51

Pourquoi ressortir ces vieilles affaires? A part être un abonné de Free, je n'ai aucune sympathie ni antipathie particulière à l’égard de Mr Niel. Il fait ce qu'il veut de son argent et soutien qui il veut.

Portrait de Orwell2022
26/janvier/2022 - 10h40

Fiche partielle de Wikipédia :

Xavier Niel est mis en examen et placé en détention provisoire à la prison de la Santé (Paris) le 28 mai 2004 pendant un mois pour proxénétisme aggravé et recel d'abus de biens sociaux concernant un de ses « peep-shows ». Le 30 août 2005, une ordonnance de non-lieu est rendue en sa faveur par le juge d'instruction Renaud Van Ruymbeke concernant les accusations de proxénétisme.

Il est condamné le 27 octobre 2006 à deux ans d'emprisonnement avec sursis et à 250 000 euros d'amende par la 11e chambre du tribunal correctionnel de Paris pour recel d'abus de biens sociaux datant de 2001 à 2004 dans un « peep-show » dont il était actionnaire. La somme perçue sur trois ans avoisine les 200 000 euros. À la suite de cette affaire, Xavier Niel attaque plusieurs fois en diffamation le journal Libération et le journaliste Renaud Lecadre, auteur d’articles dans le quotidien et sur le site liberation.fr évoquant ses démêlés judiciaires. Mais Xavier Niel et la société Free sont déboutés systématiquement lors des procès qui se sont tenus au deuxième trimestre 2008, et condamnés à verser des dommages-intérêts à Libération pour procédures abusives

Il soutient Emmanuel Macron depuis le lancement de son mouvement En marche