24/01 17:02

Prix des carburants: Bruxelles recommande d'aider directement "ceux qui en ont le plus besoin", en versant des "chèques spécifiques", plutôt que d'abaisser uniformément la TVA sur les carburants

Face à la flambée des prix de l'énergie qui pèse sur le pouvoir d'achat, Bruxelles recommande d'aider directement "ceux qui en ont le plus besoin", en versant des "chèques spécifiques", plutôt que d'abaisser uniformément la TVA sur les carburants, a indiqué le Commissaire européen Thierry Breton sur l'antenne de BFM/RMC lundi.

"Ce qui pèse le plus sur les ménages et notamment les ménages défavorisés c'est l'augmentation de l'énergie, et là il faut vraiment accompagner très vite cet impact mondial sur ceux qui en ont le plus besoin", a dit M. Breton, commissaire au Marché intérieur et à l'Industrie. "D'où notre recommandation, qui a été mise en oeuvre notamment en France, c'est d'avoir des chèques spécifiques pour accompagner. Et il faudra le faire encore vraisemblablement jusqu'à l'été", a-t-il ajouté.

Interrogé sur l'aide de 100 euros pour les Français gagnant moins de 2.000 euros nets par mois, annoncée à l'automne par le Premier ministre Jean Castex, le Commissaire a estimé "qu'il ne faudra pas hésiter à le refaire". En revanche, sur la possibilité d'une baisse de la TVA à 5,5% sur les carburants --que Bruxelles pourrait accepter en considérant l'essence comme un produit de première nécessité-- M. Breton a dit que son "impact" était "peu élevé pour le budget et pour les consommateurs par rapport à d'autres solutions évoquées plus directes".

"Je pense qu'aujourd'hui ce qui est vraiment nécessaire, c'est vraiment d'aider ceux qui en ont le plus besoin, il y a au moins 25% de la population française qu'il faut aider, et je crois que c'est beaucoup plus efficace plutôt que de faire quelque chose d'uniforme", a-t-il dit.

"Est-ce qu’on peut aller plus loin que l’indemnité inflation ? (…) pourquoi pas", a réaffirmé au même moment le ministre français de l'Economie Bruno Le Maire interrogé sur les ondes de France info. S'il "écarte" toute baisse de la TVA, il a estimé qu'"on peut envisager une mesure spécifique pour les personnes qui n’ont d’autre choix que de prendre leur véhicule pour travailler".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Julien92
24/janvier/2022 - 19h13
Z Finger a écrit :

Ça fait très longtemps qu'on est dans un pays communiste (ou presque).

Et tant mieux.

C'est bien que tu t'en rendes compte. Tu vois : c'est pas forcément horrible même si beaucoup de choses peuvent être améliorées.

 

Nous n'avons pas la même perception de ce qui est horrible. Ça devient un pays ou il faut être con pour travailler. Plus tu gagnes, plus on te prend. Et pour en faire quoi? le donner à ceux qui ne bossent pas. Si c'est ton cas, je comprend que tu trouves ça très bien. J'ai des enfants. C'est pour eux que je bosse. Je fais tout pour qu'ils fassent des études leur permettant de s'expatrier plus tard. Tant qu'a faire de  vivre dans un pays musulman, autant y aller dans un vrai ou on y est  mieux respecté, ou la sécurité existe et ou les impôts ne sont pas confiscatoires.

Portrait de Blackrock
24/janvier/2022 - 18h08
Julien92 a écrit :

Et comment ont été choisis ceux qui ont reçu des chèques ? Parce que j'ai l'impression que ce sont toujours les mêmes, y compris ceux qui n'ont pas de voitures. Ceux qui ne payent pas d’impôts. La classe moyenne est encore exclue, comme d'habitude. Si on doit devenir un pays communiste, autant le dire ouvertement pendant la campagne présidentielle.

J'aurai pas dit mieux !! 

Portrait de Julien92
24/janvier/2022 - 17h35

Et comment ont été choisis ceux qui ont reçu des chèques ? Parce que j'ai l'impression que ce sont toujours les mêmes, y compris ceux qui n'ont pas de voitures. Ceux qui ne payent pas d’impôts. La classe moyenne est encore exclue, comme d'habitude. Si on doit devenir un pays communiste, autant le dire ouvertement pendant la campagne présidentielle.